Créer un blog rentable et réussir sa vie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

8 astuces WordPress à adopter sans attendre pour mieux gérer son blog

Aujourd’hui, je vous propose de partir à la découverte de 8 astuces WordPress qui peuvent vous être utiles sur votre blog pour profiter pleinement de toutes les possibilités de l’administration !

8 astuces WordPress pour tirer profit des fonctionnalités de l'administration !

1) Le menu « Options de l’écran »

Lorsque vous vous trouvez dans l’administration de votre blog, toutes les options ne sont pas affichées par défaut et vous pouvez personnaliser un certain nombre de choses en allant dans le menu « Options de l’écran » qui se trouve en haut à droite.

Le menu Options de l'écran

 

Ce menu offre de nouvelles possibilités :

  • Dans la rubrique Articles, vous pouvez par exemple choisir le nombre d’articles qui s’affichent par page dans l’administration, les colonnes qui apparaissent dans le tableau… Un bon moyen d’alléger la mise en page pour gagner en lisibilité !
  • Dans la rubrique Apparence > Menus, vous pouvez choisir des options complémentaires pour créer vos menus : par exemple, créer facilement des liens vers une étiquette précise ou même un article précis, choisir la cible du lien de menu (s’ouvre-t-il dans le même onglet ou pas ?), ajouter des classes CSS pour personnaliser la mise en forme d’un élément de menu, mettre un lien en nofollow, etc.

2) Empêcher les liens sur les images par défaut

Par défaut, quand on installe WordPress, toute image insérée dans un article de blog est cliquable et s’ouvre dans un nouvel onglet. C’est un comportement néfaste en matière de référencement car si les moteurs de recherche suivent ce lien, ils vont se retrouver bloqués sur une page qui ne comporte qu’une image mais aucun moyen de revenir en arrière ou d’aller ailleurs.

On pourrait très bien désactiver ce lien à chaque fois qu’on insère une image en choisissant « Lier vers… aucun » dans la colonne de droite lors de l’ajout d’un visuel à la bibliothèque WordPress, comme ceci :

Lien sur une image

Mais on peut aussi désactiver ce comportement par défaut une bonne fois pour toutes en insérant une simple ligne de code dans le fichier functions.php du thème WordPress (vous pouvez l’insérer tout en bas, avant la ligne ?> si elle existe) :

update_option('image_default_link_type','none');

Pensez à faire une sauvegarde de ce fichier avant toute modification pour éviter les erreurs.

3) Restaurer une version passée d’un article

WordPress possède un système d’enregistrement automatique qui sauvegarde régulièrement vos articles pendant que vous travaillez dessus. C’est ce qu’on appelle les révisions. Chaque modification que vous apportez à un article sera ainsi mémorisée et si vous avez fait une erreur ou que vous avez été déconnecté en cours de rédaction, vous pouvez ainsi retrouver l’article ou restaurer une version antérieure.

C’est aussi une fonctionnalité pratique quand on travaille à plusieurs sur un site et que l’on veut voir quelles modifications ont été apportées par une personne à un article.

Quand vous êtes sur la page de rédaction d’un article, il suffit de regarder l’encart intitulé « Révisions » et de cliquer sur la date qui vous intéresse pour visualiser la version correspondante.

L'encart Révisions sur WordPress

Vous pouvez ensuite consulter les changements apportéset cliquez sur « Rétablir cette révision »si vous souhaitez restaurer la version de l’article en question.

Comparer deux versions d'un article

Si l’encart « Révisions » ne s’affiche pas par défaut, utilisez le menu « Options de l’écran » pour le faire apparaître.

4) Limiter le nombre de révisions sauvegardées

Si vous avez des tendances perfectionnistes et que vous modifiez un article à de nombreuses reprises, le nombre de révisions peut vite prendre des proportions importantes. Or, toutes ces versions d’articles sont sauvegardées dans la base de données de votre blog et peuvent vite l’encombrer et l’alourdir.

Il est possible d’ajouter une ligne de code dans le fichier wp-config.php à la racine de votre blog WordPress pour limiter le nombre de révisions sauvegardées. Par exemple, sur No Tuxedo, je me contente de sauvegarder les 3 dernières versions en date.

Vous devez simplement y ajouter la ligne suivante :
define('WP_POST_REVISIONS', 3);

Remplacez « 3 » par le chiffre de votre choix si vous souhaitez sauvegarder davantage de versions.

5) Changer l’heure de son blog

C’est un paramétrage indispensable si vous souhaitez planifier vos articles à des heures précises mais aussi si vous souhaitez que les commentaires postés affichent la bonne heure. C’est aussi un paramétrage utile quand il y a des changements d’heure.

Il suffit d’aller dans le menu Réglages > Général et de modifier le fuseau horaire. WordPress vous affichera alors « L’heure locale est… » ce qui vous permettra de vérifier si votre blog est à l’heure.

Changer l'heure sur WordPress

6) Personnaliser les couleurs de l’interface administrateur

C’est un luxe qui ne sert pas à grand-chose mais qui peut vous aider à apprécier davantage l’administration de votre blog. Par ailleurs, si vous avez plusieurs blogs comme moi, c’est aussi un bon moyen de vous souvenir sur lequel vous êtes en train de travailler.

Dans le menu Utilisateurs > Votre profil, vous pouvez choisir un profil de couleurs parmi la sélection proposée afin de modifier l’univers visuel de l’administration.

Changer les couleurs de l'administration

7) Remplacer les mots « category » et « tag » qui apparaissent dans les URL

Par défaut, quand vous êtes sur la page d’une catégorie ou d’une étiquette WordPress, l’adresse de la page comporte respectivement les mots « category » ou « tag ». On peut facilement modifier ces préfixes en allant dans le menu Réglages > Permaliens et en choisissant le mot souhaité dans le champ « Préfixe des catégories » et « Base des étiquettes ».

Modifier le préfixe des catégories ou la base des étiquettes

Attention : si vous effectuez ce changement alors que votre blog est déjà en ligne, ça signifie que les adresses existantes de vos catégories vont être modifiées (par exemple, au lieu de web-maniac.com/category/creer-un-blog/on aura notuxedo.com/blog/creer-un-blog/). Il faut penser à mettre en place des redirections afin que les gens qui entrent l’ancienne adresse ne tombent pas sur un message d’erreur.

8) Créer une interface de rédaction qui vous correspond

Quand vous êtes en train de rédiger un article, vous pouvez modifier la mise en page de l’interface de rédaction afin de choisir à quel endroit chaque encart s’affiche. C’est possible par un simple glisser-déposer de chaque encart.

Modifier l'interface de rédaction sur WordPress

Voici quelques-unes des astuces WordPress que les débutants ne pensent pas toujours à utiliser ! J’espère qu’elles vous seront utiles.

webinaire agence webmarketing

Profitez maintenant du meilleur Webinaire composé des secrets et stratégies que personne ne vous dévoilera, rejoignez maintenant plus de 24.500 entreprises qui ont profité des secrets.

Partagez cet article avec vos amis

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin