Créer un blog rentable et réussir sa vie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Combien de temps faut-il pour écrire un article de blog

C’est sans doute l’une des questions qu’on me pose souvent et qui me fait le plus réfléchir : combien de temps passer sur un article ? Quelle est la fourchette normale ? A quel moment peut-on dire qu’on est rapide pour écrire un article de blog ou au contraire qu’on est beaucoup trop lent ?

C’est un débat sur lequel je suis curieuse de connaître votre expérience et votre avis. Je vais donner le mien dans l’article et j’espère que vous serez nombreux à réagir dans les commentaires !

Combien de temps est nécessaire pour écrire un article de blog ?

Ce que disent les études sur le temps de rédaction d’un article

L’année dernière, j’ai démissionné de mon job dans une agence de référencement. C’est la première fois de ma carrière où j’ai dû prendre une décision aussi radicale… mais c’est aussi la première fois de ma carrière où j’ai été confrontée à une expérience si diamétralement opposée à ma vision d’un « travail de qualité ».

J’ai notamment entendu cette phrase : « Un article de 1000 mots, ça te prend quoi, 40 minutes maximum ? » ou encore « (Gertrude) qui était là avant toi, elle mettait 20 minutes à écrire un article, tu as plus d’expérience donc ça devrait aller plus vite ».

Et à côté, vous allez rencontrer des blogueurs qui vous disent que l’écriture d’un article leur demande facilement 5h de travail. Par exemple, le blog anglophone Copyblogger qui est une vraie référence avait indiqué que chaque article demandait entre 5 et 7h de travail.

Ces gens sont-ils fous ? Parlent-ils vraiment de la même chose ? Pas étonnant que le débat suscite de la confusion ! Et le pire, c’est que ça ne s’arrange pas quand on regarde les études qui ont été faites sur la rédaction web.

Écrire un article de blog prend du temps

Orbit Media Studios s’intéresse depuis 2014 au comportement des blogueurs. Chaque année, plus de 1000 blogueurs sont interrogés et on leur pose notamment cette question : « combien de temps vous prend l’écriture d’un article de blog type ? »

Ce chiffre est en constante augmentation et il ressort de l’étude une durée moyenne de 3h16 en 2016.

  • 7.7% passent moins d’une heure à écrire.
  • 44.2% passent plus de 3h.
  • Et pour la majorité (48.2%), il faut entre 1h et 3h.

Cette augmentation du temps passé sur un article de blog va de pair avec l’augmentation de la longueur moyenne d’un article. Sur tous les blogueurs interrogés, la longueur moyenne d’un article avoisine les 1050 mots. Le nombre d’articles inférieurs à 500 mots a été divisé par deux en deux ans et dans le même temps, le nombre d’articles supérieurs à 2000 mots a doublé chaque année.

La plupart des blogueurs sont conscients qu’il existe beaucoup de contenus sur Internet aujourd’hui et le fait de proposer des articles longs, plus riches en informations, devient un vrai moyen de se différencier… mais forcément, ça demande aussi plus d’investissement en temps.

 

Il existe des variations culturelles

Hubspot, le géant du content marketing, a interrogé 4000 personnes en leur demandant combien de temps il leur fallait pour écrire un article de 500 mots. Les résultats montrent qu’il existe des différences en fonction des régions du monde.

  • En Europe et en Afrique, la majorité des gens (35%) répondent qu’ils ont besoin de 1 à 2h et presque un quart y passent 2-3h.
  • En Amérique du Nord (je sais que j’ai beaucoup de lecteurs canadiens !), on constate la même tendance mais encore plus marquée : 38% y passent 1-2h et 29% y consacrent 2-3h.

Pourquoi y a-t-il autant de différences ?

Je pense que s’il existe autant de différence, c’est parce que la rédaction web est influencée par beaucoup de facteurs : certains sont objectifs et d’autres sont très subjectifs !

Le sujet

Si on vous demande d’écrire un article sur un sujet que vous maîtrisez mal, cas de figure souvent rencontré par les rédacteurs web professionnels, vous allez devoir effectuer beaucoup de recherches avant de vous lancer dans la rédaction proprement dite. Si vous souhaitez produire un article de qualité, bien documenté, le travail sera donc plus long.

La longueur de l’article et sa cible

Plus vous écrivez un article pour un public de spécialistes, plus vous allez avoir envie et besoin d’aller au-delà des généralités et de l’enrichir avec des statistiques, des citations, des liens utiles… tout simplement parce que vous savez que ce public ne se contentera pas de banalités et de on-dit.

De même, quand on veut écrire un article long sans faire du remplissage, on a souvent tendance à faire des recherches complémentaires au lieu de s’appuyer simplement sur ses connaissances de base.

Les facilités (et l’expérience) du rédacteur

Nous ne sommes pas tous égaux face à l’écriture. J’ai toujours écrit avec beaucoup de facilité et de fluidité (bizarrement, mes expériences avec la géométrie et les logarithmes ont été beaucoup moins fluides !) mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Vous allez me dire : dans ce cas, pourquoi tenir un blog ?

Je pense que chez les amateurs, l’écriture et le désir de partager sont deux choses distinctes. On peut avoir envie de communiquer sur ses passions par plaisir d’échanger, sans pour autant être un écrivain né.

Quant aux professionnels, certains ont bien compris l’importance de tenir un blog pour améliorer leur visibilitésur le web et ils se focalisent sur cet objectif même s’il implique de passer par une phase d’écriture avec laquelle ils ne sont pas très à l’aise (et tout le monde n’a pas les moyens de se payer un rédacteur web !).

L’intérêt personnel pour le sujet

Quand un sujet vous plaît, il est souvent plus facile de trouver les mots justes et de proposer un angle d’attaque original et personnel… alors que sur un sujet imposé qui ne vous convient pas, ça demande plus de temps et d’énergie.

La fatigue et l’état d’esprit

Écrire un article, ce n’est pas seulement coucher des mots sur le papier, c’est aussi construire une réflexion logique même sur un sujet léger, se mettre à la portée des lecteurs à qui on s’adresse, être attentif à l’orthographe et à la clarté de son message. Quand on est fatigué ou qu’on a l’esprit ailleurs, il peut être plus difficile de se concentrer ce qui peut ralentir le temps d’écriture.

Perfectionnisme et confiance en soi

En octobre 2016, j’ai commencé l’expérience assez fascinante de mesurer combien de temps je consacrais à mes blogs chaque jour, chaque semaine et chaque mois. Au cours de cet exercice, j’ai réalisé que je passais parfois deux fois plus de temps sur la relecture d’un article que sur son écriture ! Si vous êtes perfectionniste, vous aurez tendance à davantage relire vos articles et ça peut influer significativement sur le temps total de rédaction.

La façon d’écrire

Depuis l’été 2016 et une tendinite à l’épaule, je fais appel à la reconnaissance vocale pour rédiger mes articles de blog et j’ai investi dans le logiciel Dragon NaturallySpeaking pour profiter d’une reconnaissance vocale de meilleure qualité qu’avec les outils gratuits. Cette méthode simple m’a permis de réduire le temps passé à écrire et je sais que je ne suis pas la seule à l’utiliser ! Yann Gourvennec, que j’ai rencontré dans le cadre de mon travail, en est aussi adepte.

De même, la vitesse de frappe sur un clavier n’est pas la même chez tout le monde.

Apprenez à évaluer votre temps moyen pour écrire un article de blog

Je pense qu’il ne faut pas chercher à donner un temps de rédaction moyen sans évaluer tous les paramètres en présence (le sujet, la longueur de l’article, le public visé, etc.). En revanche, on peut tout à fait mesurer son temps de rédaction moyen personnel et c’est un exercice très intéressant pour tout le monde.

Ça permet d’abord de se fixer des objectifs réalistes : si vous mettez 4h à écrire un article et que vous voulez publier trois fois par semaine, ça veut dire que vous devez déjà disposer de 12h de temps libre, sans même parler de tout ce qui entoure l’écriture (promouvoir ses articles, animer ses réseaux sociaux, gérer les aspects techniques de son blog, préparer sa newsletter, etc).

Ça permet ensuite, pour un rédacteur web professionnel, d’établir le nombre d’articles qu’il peut raisonnablement rédiger par jour. C’est un très bon moyen de fixer ses tarifs.

webinaire agence webmarketing

Profitez maintenant du meilleur Webinaire composé des secrets et stratégies que personne ne vous dévoilera, rejoignez maintenant plus de 24.500 entreprises qui ont profité des secrets.

Partagez cet article avec vos amis

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin