Créer un blog rentable et réussir sa vie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Comment optimiser la balise title et la meta description de ses articles pour le SEO ?

Pour certains d’entre vous, le référencement naturel (ou SEO) est un monde obscur. Vous entendez parler de termes comme le nofollow, les titles, les backlinks, le netlinking, les URL canoniques, que sais-je ? Aujourd’hui, nous allons parler de deux éléments importants à optimiser : la balise title et la meta description.

Ils ne jouent pas du tout le même rôle en référencement mais ils sont importants pour les moteurs de recherche et pour vos visiteurs. Si vous avez des connaissances limitées en SEO, ça fait partie des petites actions que vous pouvez prendre l’habitude d’effectuer pour chacun de vos articles.

La balise title en SEO

La balise title en SEO permet d’indiquer aux moteurs de recherche le sujet principal d’une page web. Voici un exemple de balise title :

Exemple de balise title
EXEMPLE DE BALISE TITLE

Ce titre va apparaître comme titre de l’onglet du navigateurquand on consulte la page en question.

Le title affiché sur l'onglet du navigateur
LE TITLE AFFICHÉ SUR L’ONGLET DU NAVIGATEUR

Il va également s’afficher dans les résultats de recherche Google, comme ici (la balise title est en violet).

Balise title sur Google
BALISE TITLE SUR GOOGLE

En revanche, le title ne s’affiche pas de manière visible sur votre page elle-même.

La balise title joue un rôle dans le positionnement de votre site. Google est capable de prendre en compte les mots clés qu’elle contient – parmi d’autres critères bien sûr – pour décider de la pertinence de votre contenu sur un sujet donné.

Comment rédiger la balise title ?

Un bon title en SEO a plusieurs caractéristiques :

1) Il doit être limité à 62 caractères espaces inclus (ou plus précisément 500 pixels de large) : au-delà de cette longueur, Google va le couper dans les résultats de recherche, notamment sur mobile, donc il est conseillé de ne pas écrire des titles trop longs. Par ailleurs, un title court et percutant permet aussi d’aller à l’essentiel sans « diluer » le message de votre page.

Soyons clairs, personne ne viendra vous couper la tête et vous ne vous retrouverez pas en page 500 de Google si vous écrivez une balise title un peu trop longue ; il est juste préférable de se limiter.

 

Il existe un outil bien pratique pour tester la longueur de sa balise title, le simulateur de SERP : rédigez votre balise title dans le champ « Titre », le site vous indiquera en temps réel si elle est trop courte, trop longue ou à la bonne taille.

2) Il est rédigé en bon français : le title n’est pas une liste de mots clés, c’est un vrai titre qui doit faire ressortir le sujet principal de la page.

Par exemple, sur une page qui parle d’un sac de randonnée de marque Osprey, on n’écrira pas « Sac de randonnée, sac Osprey, sac de rando, marque Osprey » mais plutôt « Sac de randonnée Osprey : un sac de rando solide et pratique ».

Utilisez les majuscules à bon escient et évitez les fautes d’orthographe.

3) Il contient le mot clé principal (mot ou expression) dont parle votre page et si possible, celui-ci est placé plutôt au début du title.

4) Il donne envie : le rôle premier du title est d’appâter le chaland 🙂 Ce titre s’affiche dans les résultats d’un moteur de recherche, vous allez donc vous retrouver au milieu de plein de sites qui parlent – a priori – plus ou moins du même sujet. Qu’est-ce qui va donner envie à un internaute de venir chez vous ?

Si je reprends mon exemple de sac de randonnée, avec un title comme « Sac de randonnée Osprey : un sac de rando solide et pratique », je donne déjà une idée du contenu qu’on va trouver sur la page : une présentation du sac en question, qui fait ressortir certaines qualités (solidité et aspect pratique). C’est sans doute plus vendeur qu’un title comme « Découvrez ma dernière trouvaille pendant les soldes ».

5) Il est propre à chaque page : dans la mesure où le title reflète le contenu d’une page précise, il doit être unique.

La balise title doit-elle reprendre le titre de l’article ?

Je dirais que tout dépend de votre façon de rédiger vos titres. Par exemple, si vous aimez les titres un peu longs, un peu imagés, mieux vaut écrire une balise title distincte, qui sera plus synthétique et plus percutante.

De même, écrire un title différent du titre de l’article permet de varier les mots clés utilisés (en plaçant certains mots clés dans le titre principal de l’article, des variantes dans le title).

Cependant, pour ma part, j’utilise souvent comme title le même texte que le titre de mon article (tant qu’il n’est pas trop long) et ça n’empêche pas mes articles d’obtenir d’excellentes positions sur Google. C’est un gain de temps et si le titre principal de l’article est assez explicite, ça ne pose aucun problème de le réutiliser comme balise title.

Title et meta description : un combo gagnant en SEO

La meta description

Passons maintenant à la meta description ! C’est la petite description de l’article qui s’affiche dans les moteurs de recherche sous forme d’extrait. Elle n’est pas visible quand on visite le site lui-même.

Contrairement à ce que je lis parfois, elle a en référencement naturel un impact très limité voire inexistant sur votre positionnement. Autrement dit, les mots-clés qu’elle contient ne vont pas permettre à Google de décider si votre site mérite d’être plus haut/moins haut que celui du voisin dans les résultats de recherche.

En revanche, elle joue un rôle pour inciter les internautes à visiter votre page !

Comment rédiger la meta description ?

La meta description est plus souple que la balise title car elle n’a pas la même importance pour le positionnement de votre site.

Si vous voulez qu’elle ne soit pas coupée, elle doit faire entre 70 et 145 caractères environ. Plus longue, elle est susceptible d’être coupée au beau milieu d’une phrase ce qui n’est pas optimal.

Comme le title, elle doit être rédigée en bon français et présenter le contenu de votre page pour donner envie de cliquer sur le lien. Elle doit être cohérente avec ce contenu pour ne pas créer de frustration chez le visiteur. Comme le title, la meta description est propre à chaque page (et donc unique).

Quand Google ignore la meta description

Google peut décider de ne pas tenir compte de votre meta description. Soit parce qu’elle est absente ou mal rédigée, soit parce qu’il estime tout simplement qu’un extrait de votre page donnerait plus envie à l’internaute de cliquer. C’est extrêmement fréquent.

Ici par exemple, le site de l’office du tourisme de Lille propose une meta description très longue de plus de 900 caractères. Google décide que ça ne lui convient pas du tout quand je tape « Beffroi de Lille » sur le moteur de recherche. Trop long, trop « hors sujet » par rapport à ma demande.

Une meta description trop longue

Arbitrairement, il remplace donc la meta description définie sur le site par un extrait de la page qui parle du beffroi de Lille… ce qui n’est pas plus optimisé car c’est une liste de mots-clés.

Une mauvaise meta description

Cet exemple montre bien l’intérêt qu’il peut y avoir à essayer de proposer une meta description un minimum agréable à lire 🙂

Améliorez le taux de clics dans les résultats de recherche Google

Pour finir, si vous utilisez Google Search Console, vous pouvez jeter un oeil à un indicateur intéressant : le CTR dans les résultats de recherche Google, c’est à dire le taux de clics vers votre site.

Si vous constatez qu’un article suscite beaucoup d’impressions, avec une position correcte (inférieure à 10 par exemple) mais peu de clics, ça veut dire qu’il apparaît très souvent en première page dans les résultats de recherche mais que les gens préfèrent cliquer sur un autre lien. C’est parfois le signe d’un title et/ou d’une meta description pas assez optimisés.

Parfois, simplement en travaillant sur ces éléments, on peut gagner du trafic SEO !

Sur ce site par exemple, il y a des articles qui ressortent souvent en première page de Google (position moyenne inférieure à 10)… et qui, pourtant, ont des taux de clics dérisoires.

Le taux de clics sur Google Search Console

Et la balise meta keywords alors ?

Si vous entendez parler de la balise meta keywords, sachez que c’est une balise qui n’est plus utilisée aujourd’hui. On s’en servait il y a quelques années pour lister les mots clés associés à une page.

Google ne l’utilise plus… et en plus, si vous êtes un professionnel par exemple, vos concurrents peuvent l’étudier pour savoir sur quels termes vous cherchez à vous positionner sur les moteurs de recherche. Il est donc déconseillé de la mettre en place sur son site.

Voilà, nous arrivons au terme de cet article, j’espère qu’il vous permettra d’y voir un peu plus clair sur la définition de ces deux notions que sont la meta description et la balise title en SEO. Pour les insérer sur votre site, vous pouvez utiliser le plugin Yoast SEO sur WordPress 

webinaire agence webmarketing

Profitez maintenant du meilleur Webinaire composé des secrets et stratégies que personne ne vous dévoilera, rejoignez maintenant plus de 24.500 entreprises qui ont profité des secrets.

Partagez cet article avec vos amis

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Fermer le menu

Commencez votre chemin vers le succès dès aujourd'hui

agence@web-maniac.com

07 67 75 53 08