Créer un blog rentable et réussir sa vie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Études de cas qui vous montrent comment créer un blog rentable

Je débute en blogging ou comment monter un blog quand on est débutant 

– Par Guillaume PONTON
Bonjour à tous, je suis Guillaume du blog Komment devenir riche, j’ai créé mon blog il y a maintenant 18 mois et j’ai eu envie de participer à cet évènement organisé par Yvon car j’aurai bien aimé tomber sur un recueil d’articles de ce genre quand j’ai créé mon blog !

1) 1er conseil : Votre thématique DOIT être une passion !
En effet, il va falloir écrire régulièrement des articles sur le sujet dont vous allez traiter, il faut donc que vous fassiez cela avec plaisir ! Vous devez avoir envie de toujours en savoir plus sur votre sujet, cela implique de lire des livres, lire des articles de blogs sympa (à ce jour je suis abonné à plus de 180 blogs…), faire des formations, participer à des rencontres, des colloques…
Ce 1er conseil est absolument essentiel si vous ne voulez pas faire partie des blogueurs qui écrivent pendant trois mois et qui disparaissent subitement !

2) 2 ème conseil : Ne soyez pas pressé !
Ce conseil est valable beaucoup plus largement que pour les futurs blogueurs ! Nous sommes tous de manière générale trop pressé et pour votre blog si vous êtes trop pressé, vous allez être frustré et donc abandonner.
Avoir ses premières visites, ses premiers commentaires, ses premiers euros générés, tout cela prend du temps ! C’est comme faire pousser un arbre, vous n’allez pas avoir un arbre de dix mètres un mois après avoir planté la graine…
Il faut accepter de travailler (mais est-ce vraiment du travail quand on écris sur ce qu’on aime ?) sur votre blog sans avoir de résultats pendant plusieurs semaines voire, plusieurs mois !

3) 3ème conseil : Créez tout de suite une liste d’abonnés
Créer un cadeau à offrir à vos abonnés doit faire partie de vos priorités à « l’ouverture » de votre blog. Cela vous permettra de capter les emails de vos lecteurs et donc de pouvoir interagir avec eux très facilement.
C’est également ce qui vous permettra de monétiser votre blog dans quelques temps en proposant des produits de collègues blogueurs (l’affiliation) ou vos propres produits.

Ce propos n’engage que moi, mais plus vous avez d’abonnés, plus vous êtes capable de générer des revenus liés à votre blog. Plus vous proposerez du contenu de qualité à vos lecteurs, plus votre audience grandira, plus vous aurez d’emails, plus votre revenu grandira…

4) 4ème conseil : Ecrivez SIMPLE !
Nous sommes tous pareils, nous sommes submergés par l’information donc même si cela fait mal au cœur, vous devez savoir que peu de lecteurs liront entièrement vos articles.
Raison pour laquelle vous devez écrire dans un français simple, l’article doit être aéré, avec des images, des titres, des sous-titres…
Plus votre article sera structuré et « plaisant » à l’œil, plus les « scanneurs » que nous sommes prendront le temps de lire l’article complètement.

5) 5ème conseil : Ne restez pas QUE derrière votre ordinateur
A mon avis, si l’on veut perdurer dans ce domaine, il ne faut pas rester « caché » derrière son ordinateur. Il faut rencontrer « en vrai » d’autres blogueurs. Ces rencontres sont très enrichissantes sur le plan humain évidemment mais aussi sur le plan technique. Vous aurez toujours quelque chose à apprendre des autres blogueurs.
Pour aller plus loin, cela vous permettra même de nouer des partenariats qui seront une aide précieuse dans la monétisation de votre blog. Personnellement, je participe à un master-mind une fois par mois avec les blogueurs de ma région et je me rends à des évènements type web2connect pour étoffer mes connaissances et mon réseau.
Pour finir je ne peux que vous conseiller de créer votre blog ! Personnellement j’avais des objectifs élevés qui sont en cours de réalisation, mais cela m’a permis de quitter mon job car j’ai découvert au fur et à mesure de l’avancée de mon aventure comment monétiser mon blog.

Comme le dis bien Guy Kawasaki dans son livre « L’art de se lancer » : « Fini les microscopes, sortez les télescopes et action ! »

 

Blogueurs débutants : Tout ce dont vous avez besoin pour démarrer votre blog de façon efficace et rapide

– Par Bruno CHALLARD
1) Pourquoi cet article
Il y a un peu plus d’un an j’ai fait mes débuts dans le blogging. Et le problème, lorsque j’ai commencé, cela n’a pas été le manque d’informations, bien au contraire, il y en avait de trop!
Et là comme ailleurs, la profusion, comme le manque, créent la perplexité: en effet, où se tourner, que choisir?
Aussi j’ai mis à profit mon temps libre à l’époque pour essayer et tester tout un tas
de solutions que je voulais gratuites car il n’était pas questions de payer pour
éventuellement m’apercevoir ensuite que les solutions utilisées n’étaient pas
bonnes ou qu’il en existait d’autres tout aussi efficaces mais gratuites.
J’ai donc établi un cahier des charges auxquels doivent répondre les services ou
logiciels que j’utilise:
• Ils doivent être gratuits,
• Ils doivent être efficaces,
• Ils doivent au moins offrir les mêmes services que l’équivalent payant (s’ils
offrent plus c’est encore mieux),
• Ils doivent être faciles à mettre en oeuvre,
• Ils ne doivent pas demander une contrepartie trop exigeante, voir aucune
(au pire un lien vers le produit ou le site)
Aussi dans cet article je vais vous dévoiler les quelques procédures à mettre en
oeuvre pour obtenir tous les éléments pour bien démarrer dans le blogging, c’est à
dire:
• Obtenir un nom de domaine,
• un hébergeur,
• une messagerie,
• un blog installé,
• les rudiments minimums nécessaires et essentiels pour personnaliser votre
blog,
• et enfin créer vos premiers articles.
J’irais à l’essentiel, sans entrer dans le détail des explications et dans le souci de
vous rendre efficace dans le minimum de temps, aussi suivez les actions décrites
sans perdre de temps.
2) Obtention d’un hébergeur et d’un nom de domaine
Rendez-vous sur le site www.kegtux.org et faites une demande d’ouverture de
compte. Soignez particulièrement votre nom d’utilisateur qui correspondra en fait à
votre nom de site. Vous êtes limités à 16 caractères. S’il y a plusieurs mots, ne les
collez pas mais séparez-les par des tirets –
Soignez également la description de votre site. Kegtux vous offre un service gratuit
mais n’accepte que des sites suffisamment intéressants semblant offrir un contenu
(potentiel) de qualité.
N’oubliez surtout pas votre nom de site/nom d’utilisateur et votre mot de passe car
Kegtux ne vous le confirmera dans aucun de ses mails et si vous les oubliez il vous
sera impossible de les retrouver ailleurs.
Une fois toutes les zones complétées, envoyez votre demande. Kegtux vous enverra
ensuite un mail d’activation de votre compte (en général c’est ça qui demande le
plus de temps).Pensez à vérifier votre zone Spam ou Courriers indésirables.
Une fois votre compte activé rendez-vous sur www.kegtux.org et connectez vous
avec votre nom d’utilisateur/nom de site et votre mot de passe.
3) Votre mail attaché à votre nom de domaine
1. Une fois connecté, cliquez sur Kegtux Mail
2. Puis dans la zone qui s’est ouverte en bas d’écran, cliquez sur [Accéder] de
Webmail: [Accéder]
3. Dans la fenêtre qui s’ouvre, entrez votre nom de site/d’utilisateur et votre
mot de passe
4. Voila vous êtes dans votre messagerie. Votre mail attaché à votre site est du
type votrenomdesite@kegtux.org
5. Fermez l’onglet de la fenêtre de votre messagerie pour revenir à l’écran
d’accueil
4) Installer WordPress
1. Dans l’écran d’accueil, cliquez sur Kegtux Web
L’installation de votre blog va s’effectuer 3 étapes que nous allons détailler ci-
dessous:
1
ère étape: obtenir les informations de paramétrage de la base de données
Toutes les données de votre blog sont conservées dans une base de données. Nous
avons besoin de connaître les informations de paramétrages de cette base de
données pour les indiquer ensuite lors de l’installation de wordpress
1. Cliquez sur [Voir] de Paramètres MySQL : [Voir]
2. Notez les informations qui sont inscrites après les zones suivantes:
Serveur : (normalement votre nom de site)
Utilisateur : (localhost)
Mot de passe : (celui avec lequel vous vous connectez sur KegTux)
Base de données : (normalement votre nom de site)
2
ème étape: commencer l’installation de WordPress
1. Une fois vos informations notées, cliquez sur [Voir] de Installer un outil de
gestion de contenu (CMS) [Voir]
2. Vous avez le choix entre plusieurs CMS (Content Management System – outil
de gestion de contenu). Pour notre exemple cliquez sur [Installer WordPress
3.4.2, un outil de création de blog] (le numéro de version peut changer)
3. Dans la zone Dossier d’installation de WordPress : , qui s’ouvre, n’entrez rien
puis cliquez sur le bouton Installer. L’installation s’effectue rapidement et une
nouvelle fenêtre s’ouvre, vous indiquant que l’installation est terminée.
4. Cliquez sur Cliquez ici pour configurer votre CMS
3
ème étape: configurer WordPress
C’est ici que nous allons utiliser les informations récupérées lors de la première
étape.
1. Dans la nouvelle fenêtre WordPress qui s’ouvre, cliquez sur Allons-y !
2. Une nouvelle fenêtre WordPress s’ouvre:
3. Dans la zone Nom de la base de données entrez votre login KegTux (votre
nom de site, celui qui sert à vous connecter sur KegTux)
4. Dans la zone Identifiant entrez également votre login KegTux (votre nom de
site, celui qui sert à vous connecter sur KegTux)
5. Dans Mot de passe entrez votre mot de passe de connexion à Kegtux

6. Dans la zone Hôte de la base de donnée entrez ou laissez localhost
7. Dans la zone Préfixe de table, ne changez rien
8. Une fois toutes les zones complétées, cliquez sur Valider puis dans la nouvelle
fenêtre qui s’ouvre cliquez sur Lancez l’installation ! Une nouvelle fenêtre
s’ouvre
9. Remplissez les zones suivantes (qui pourront être éventuellement modifiées
plus tard si vous le désirez)
• Titre du site, ce que vous voulez mais vous pouvez reprendre le nom de
votre site (en y mettant des espaces si vous voulez)
• Identifiant, ce que vous voulez (votre prénom par exemple mais ne l’oubliez
pas)
• Mot de passe, deux fois, ce que vous voulez et à entrer 2 fois, comme
indiqué (ne l’oubliez pas non plus)
• Votre adresse de messagerie, celle que vous voulez votre mail habituel ou
votre mail Kegtux
• Activez, si elle ne l’est pas déjà, l’option Autoriser mon site à apparaître
dans les moteurs de recherche comme Google et Technorati.
10. Une fois toutes ces zones complétées, cliquez sur le bouton Installer
Wordpress
11. La fenêtre Quel succès ! s’ouvre, vous indiquant que WordPress est installé.
Cliquez sur le bouton Se connecter
12. Dans la fenêtre qui s’ouvre, entrez l’identifiant et le mot de passe que vous
venez d’indiquer ci-dessus et cliquez sur le bouton Se connecter
Vous vous retrouvez avec l’interface WordPress que vous allez utiliser pour “écrire”
votre blog.
En résumé: si tout s’est bien passé, l’installation de WordPress n’a pas duré 5
minutes
Et en moins d’un quart d’heure (si le mail de confirmation de l’hébergeur KegTux n’a
pas pris de retard) vous avez:
0. un hébergement gratuit,

2. un nom de domaine gratuit,
3. un mail lié à votre site gratuit,
4. et wordpress installé.
5) Voir à quoi ressemble votre blog
Cliquez avec le bouton droit sur le titre de votre site, au dessus de Tableau de
bord, choisissez Ouvrir le lien dans un nouvel onglet (cette commande peut
différer selon le navigateur Internet utilisé) et cliquez sur le titre de l’onglet qui
vient de s’ouvrir afin de voir à quoi ressemble votre site.
6) Changer le thème de votre blog
Wordpress vous a proposé son modèle de blog par défaut. Mais vous pouvez le
changer et en choisir un autre parmi des centaines d’autres.
1. Dans la colonne de gauche placez le pointeur de la souris sur Apparence puis
dans le sous-menu qui s’affiche cliquez sur Thèmes
2. Cliquez sur l’onglet Installer des thèmes
3. Vous pouvez choisir des critères spécifiques pour sélectionner des thèmes
correspondants, mais n’en faites rien afin d’avoir une idée générale de
l’ensemble des thèmes proposés et cliquez sur Trouver des thèmes
7) Choisir un thème
Votre choix portera certainement sur le côté esthétique du modèle choisi mais il
faut savoir aussi que le choix du modèle dépend de plusieurs autres choses
importantes: sa langue, la possibilité de le personnaliser, la complexité ou la
simplicité de ces réglages, d’y ajouter certaines fonctions, etc…
1. En tout cas il est toujours possible de changer de thème à n’importe quel
moment. Aussi pour aujourd’hui, passez en revue les modèles proposés et pour
mieux voir à quoi ressemble vraiment un modèle, cliquez sur Aperçu

2. Fermez l’aperçu en cliquant sur sa croix de fermeture en haut à gauche
3. Puis, si le modèle vous plaît, cliquez sur Installer
8) Ecrire votre premier article
1. Dans la colonne de gauche, placez maintenant le pointeur de la souris sur g
puis dans le sous-menu qui apparaît, cliquez sur Ajouter.
2. Vous vous retrouvez dans une interface de saisie avec quelques commandes de
formatage de texte. Cliquez sur Afficher/cacher les options avancées pour
afficher la barre d’outils supplémentaire de formatage.
3. Il ne vous reste plus qu’à entrer du texte et, dans la colonne de droite, à
cliquer sur Publier lorsque vous avez terminé.
Voila, vous êtes dorénavant opérationnel pour commencer votre carrière de
blogueur!
J’espère que vous avez eu autant de plaisir à exécuter les manoeuvres décrites
dans cet article, autant que j’en ai eu à l’écrire.
Je vous donne maintenant rendez-vous dans les prochains cours bientôt disponibles
sur mon blog: http://monjobsurleweb.kegtux.org
Où nous verrons comment améliorer votre blog en apprenant à:
• Optimiser et personnaliser visuellement un thème choisi,
• Ajouter des Widgets (raccourcis vers vos derniers articles, archives,
commentaires, liens, etc…) qui permettent de personnaliser encore plus le
thème choisi,
• Ajouter des programmes additionnels qui augmentent les fonctionnalités de
votre blog (programme d’inscription, programme d’aide au référencement,
d’accès et de liaison à vos autres réseaux sociaux: Twitter, Facebook…),
• Ajouter des pages,
• Et des tas d’autres choses encore…

Au secours… Je débute en blogging ! – Par Jean-Pascal
GUILLON
Nouvelle activité à la mode ou puissant outil de partage et de diffusion
d’informations à la sauce web 2.0, le blog est devenu incontournable sur Internet.
Du carnet intime d’ado en mal de reconnaissance à l’outil de campagne de nos
hommes politiques en passant par la vitrine d’une association sportive, il existe des
blogs pour tout et pour tous.
Vous avez une passion, quelque chose à raconter ou à partager … alors pourquoi ne
pas créer et alimenter votre propre blog ? Et si de plus, il vous permettait de
constituer un complément de revenus voire à terme un revenu à part entière ? Ah,
vous ne connaissez pas grand-chose aux arcanes de la technique du net ? Créer un
blog est bien plus simple que vous ne l’imaginez. Suivez le guide !
1) Un blog oui mais sur quoi ?
Quelle que soit la motivation de création de votre blog, il ne faut pas perdre de
vue que vous allez devoir y publier régulièrement des articles. La première
condition sera donc de choisir un sujet que vous aimez, sur lequel vous êtes à l’aise
ou mieux encore un(e) spécialiste.
Ce sujet appartiendra à ce que l’on appelle une « niche » et votre blog sera en
concurrence avec d’autres blogs de la même niche et aura donc plus ou moins de
mal à être vu selon l’importance de cette concurrence. L’idéal sera de trouver le
juste compromis entre un sujet répondant à une demande élevée de la part des
internautes et une offre raisonnable en nombre de blogueurs déjà positionnés sur
ce thème.
2) Services de blogs gratuits ou gestionnaires de contenu ?
Il existe sur la toile de nombreuses offres de création de blogs gratuits simples à
mettre en œuvre puisque tout y est déjà installé et que vous n’avez à vous soucier
que du contenu, c’est-à-dire de la rédaction de vos articles.
Simple mais limitatif à terme car vous serez bridés au niveau des possibilités de
personnalisation, de l’incorporation de certains éléments publicitaires ou éléments
d’optimisation et surtout parce que l’adresse de votre blog utilisera le nom de
domaine du fournisseur de votre blog.
S’il disparaît, votre travail disparaîtra avec lui, s’il veut modifier les conditions
d’utilisation ou bloquer votre contenu pour une raison quelconque … vous serez
bien obligés de subir.
Sous le nom barbare de « gestionnaire de contenu » se cache en réalité ce que l’on
pourrait qualifier de « moteur de blog ». WordPress est assurément le plus connu
(mais oui, il en existe d’autres !) et est diffusé sous licence GNU c’est-à-dire
librement et gratuitement.
Ce système permet de mettre en page et en ligne facilement et rapidement
n’importe quel contenu. Il vous suffit alors de trouver un hébergeur qui va vous
louer un espace de stockage sur un serveur relié à Internet, espace sur lequel vous
pourrez placer les fichiers de structure ainsi que le contenu textes et images de
votre blog.
Le gros avantage est que votre blog vous appartient à 100% et porte votre nom de
domaine qui constitue à la fois votre marque et votre adresse personnelle. Il est à
noter qu’il existe maintenant des sites qui proposent des blogs WordPress pré-
installés et pré-configurés avec votre nom de domaine librement choisi pour un
tarif variant de 0 à quelques euros mensuels.
3) Le choix du nom de domaine est un élément important de votre
visibilité
Internet est très vaste et le nom de domaine (vous savez, ce qui apparaît juste
avant le .com ou le .fr) est un élément crucial pour la visibilité et l’accès facile à
votre blog. Il est à la fois votre adresse et votre marque, celle sur laquelle vous
allez fonder votre notoriété auprès des internautes. Il est donc important de le
choisir avec soin.
La première qualité d’un nom de domaine efficace réside dans sa simplicité et sa
concision : il doit être aisément mémorisable par l’internaute lambda qui doit
pouvoir aisément retourner sur votre blog sans effectuer une recherche fastidieuse
pour le retrouver.
Si votre futur visiteur perçoit en plus instantanément dans votre nom de domaine
la nature précise de votre contenu, ne bougez plus, vous avez trouvé la perle rare.
Il ne vous reste plus qu’à vérifier qu’il n’a pas déjà été déniché et déposé par
quelqu’un d’autre auquel cas il vous faudra effectuer un nouveau choix.
Un blog à succès peut constituer une source de revenus et votre nom de domaine
se transformera peu à peu en capital avec une valeur marchande certaine s’il vous
prenait un jour l’envie de le céder, pourquoi pas pour une retraite paisible à
l’ombre des cocotiers.
Les préliminaires sont maintenant achevés, il ne vous reste plus qu’à vous consacrer
à la technique et à l’écriture pour soigner l’apparence, la fonctionnalité et le
contenu de votre blog. Mais ce sera l’objet d’autres articles.
Bon blog à vous !

Stop ! Blogueur débutant : Thématique, thème graphique et
plugins, faites les bons choix – Par Anne-Catherine GUERVEL
L’envie irrésistible de créer son propre blog vous titille depuis longtemps. Noyé
d’informations et de formations vous ne savez plus où donner de la tête et
pourtant …
1) Première étape : privilégiez un blog dit « payant » et non une
plateforme gratuite
Il vous faudra trouver un hébergeur et y installer WordPress qui est à mon sens la
meilleure, le blog est plus facile à faire monter dans les moteurs de recherches et
les plugins que vous pouvez y insérer sont nombreux et faciles à mettre en place,
même pour un novice.
Choisissez une petite formule d’hébergement pour commencer, histoire de ne pas
exploser votre budget.
Avoir son propre hébergement, donc dépenser un peu d’argent, vous engagera aussi
à bien continuer votre blog : après tout vous ne devez pas payer pour rien !
2) Deuxième étape : concentrez-vous sur le sujet à aborder et
posez-vous les bonnes questions
Un blog informatif ou un blog qui rapporte, l’un n’empêche pas l’autre mais malgré
tout c’est une question essentielle à se poser dès le départ.
Vous avez une thématique (animaux – jardinage – blogging – lecture – musique …)
Regardez … Tout et partout ce qui se fait sur votre futur sujet :
Vous aurez ainsi des idées pour vos prochains articles et vous pourrez définir
précisément les catégories dans lesquelles vous rangerez vos futurs écrits.
Un conseil pour ne pas perdre vos illusions : il vous faudra donner de l’information
pour intéresser, des conseils gratuits pour être lu et par la suite vous pourrez
commencer à penser à la monétisation de votre blog. Car quoique certains en
disent : si vous n’avez pas d’audience, vous ne ferez pas de ventes, donc il faut
travailler cette audience en donnant de votre personne et de votre temps.
3) Troisième étape : le thème graphique
C’est une étape importante pour le lancement d’un blog, plus vous serez satisfait
du graphisme et plus vous aurez envie de le faire vivre.
Le mieux est de choisir un thème payant car vous pourrez, une fois aguerri sur le
côté technique (style css – pages php à modifier) le changer et l’adapter à votre
image.
Une plateforme que j’affectionne particulièrement : ElegantThemes
Pour un prix modique vous avez un choix immense, ils sont en anglais mais
facilement personnalisables. Je les appelle des thèmes propres : SEO, légers, sans
liens farfelus cachés un peu partout
Résumé de ces trois premières étapes :
• J’ai ma plateforme de publication
• J’ai ma thématique
• J’ai mon design
4) Quatrième étape : les pages essentielles
Lorsque vous démarrez un blog pensez à créer au moins deux pages :
• Contact avec un formulaire « de contact » justement
• Votre présentation (ne racontez pas votre vie mais dites bien ce que vous
voulez apporter à vos futurs lecteurs)
Deux pages supplémentaires seront à envisager :
• Des mentions légales (nécessaires si vous avez « récoltez » des adresses
mails via un formulaire)
• Un plan de site (un plugin le fait très bien pour vous : Dragon Design Sitemap
Generator : nécessite quelques réglages et la création d’une page spécifique
sur votre blog)
5) Cinquième étape : les plugins
Mettez l’essentiel pour débuter, au fil du temps vous pourrez en choisir d’autres
selon vos envies et vos objectifs.
Des plugins gratuits seront suffisants pour le début :
• Akismet : anti-spam, il vous trie les commentaires dits indésirables
• Google XML Sitemap : crée un fichier dit xml lisible par les moteurs de
recherche
• Quickcache : vous permet une ouverture plus rapide de votre blog
• FD Feedburner Plugin : vous permet d’insérer le flus rss créé sur FeedBurner
• Contact Form 7 : vous permet de générer un formulaire de contact
• Subscribe to Comments Reloaded : permet à vos lecteurs de s’abonner aux
commentaires.

• Contextual Related Posts : permet d’avoir en fin de chacun de vos articles
des liens vers d’autres articles de votre blog. Un moyen d’inciter vos
lecteurs à rester sur votre blog.
• Sharebar ou Shareaholic ou tout autre plugin de partage sur les réseaux
sociaux
• CommentLuv : permet à vos lecteurs de faire un lien vers un de leurs articles
préférés
• NoFollow Free : permet de rendre votre blog DoFollow en quelques réglages
• WordPress SEO : essentiel pour le référencement de vos articles : il demande
quelques réglages pour les plus avancés mais se suffit déjà à lui-même si les
réglages vous font peur !
• Viper’s Video Quicktags : il vous permet d’insérer facilement des vidéos dans
vos articles
Cette liste n’est pas exhaustive mais essentielle pour débuter. Je ne vous ai pas
parlé de tout, notamment de Google Analytics, qui parfois fait peur ! Il pourrait
faire l’objet d’un article voire deux pour en comprendre toutes les subtilités.
En attendant et pour voir la progression de votre blog, sa bonne santé … N’oubliez
pas de l’inscrire sur : Google Webmaster Tools.
Ah c’est du travail un blog … Mais si vous avez une passion à transmettre, un
objectif à réaliser, c’est un vrai bonheur … Ne vous découragez jamais : « Paris ne
s’est pas fait en un jour ! ». Partez sur de bonnes bases et vous verrez au fil du
temps vous vous améliorerez constamment.

Comment devenir un blogueur à succès – Par Yves KOUYO
Et si 10 minutes par jour suffisaient pour devenir un blogueur a succès !
Je m’appelle Yves Kouyo, je suis un affilié passionné. J’anime un blog qui s’appelle
Affiliation Profits, sur lequel je vous explique comment, avec un peu de pratique,
vous aussi vous pouvez bâtir une filiale de commercialisation rentable. Générer du
trafic vers votre filiale, convertir le maximum de visiteurs en client… Pour tout.”
Chaque fois qu’ils entendent le mot «marketing», la plupart des gens ont tendance
à reculer dans la peur. Il semble que de nombreuses personnes ne comprennent
toujours pas la signification du marketing. Ce qui est la cause principale pour
laquelle leur blog échoue.
Si vous voulez avoir un blog à succès, vous ne pouvez pas vous asseoir et attendre
le trafic submergé. Cela est possible, mais extrêmement improbable. Les chances
sont bonnes que si vous vous asseyez et attendez, le trafic ne viendra jamais.
Dans cet article, vous allez apprendre à commercialiser votre blog de manière
efficace. Vous apprendrez comment obtenir plus de trafic vers votre blog en
utilisant des tactiques spéciales qui prennent environ 10 minutes par jour, ne
nécessitent pas de compétences spéciales et sont GRATUITES!
Donc, nous allons commencer.
1) Les commentaires de blog
L’un des moyens les plus rapides et plus faciles à commercialiser votre blog est de
trouver d’autres blogs dans le même créneau et laissez des commentaires. Ceci
accomplit deux choses.
1. Il vous permet d’avoir des backlinks qui aident à améliorer votre
référencement. (Ceci n’est vrai que pour les blogs qui ne se mettent pas en
“rel = nofollow” tag sur les liens dans les commentaires.)
2. Il peut vous aider à diriger le trafic des personnes qui lisent et profitez de
vos commentaires.
Je ne m’inquiéterais pas trop, pour savoir si le blog a le tag “nofollow” sur les liens
à moins qu’il ne soit pas un blog très populaire. Si le blog est populaire au sein de la
niche et obtient un trafic décent, je vais commenter pour le trafic direct.
Il suffit d’un instant ou deux pour chaque billet de blog. Parcourir le poste que vous
avez remarqué, choisir un élément ou deux de ce poste afin de discuter et laisser un commentaire rapide. Assurez-vous que votre commentaire soit pertinent à ce
sujet et convivial!
Laissez votre URL dans le champ approprié, mais ne le mettez pas dans le
commentaire lui-même ou il peut ne pas être approuvé.
2) Les forums
Les forums peuvent être délicats. Beaucoup de forums de niche ne permettent pas
de liens commerciaux dans les signatures.
Il est extrêmement important de lire les règles avant de poster votre message. Il
n’y a aucun sens de perdre du temps en faisant beaucoup de messages s’ils vont
être supprimés en quelques heures ou quelques jours. Lire les règles d’abord et
faire des posts qui collent.
Un des trucs importants à faire pour attirer du trafic des forums est de se fondre
dans le cadre de la communauté. Placer un lien dans votre signature, mais ne
jamais attirer l’attention sur elle! Si vous pensez bien, avec des messages
intelligents, les gens remarqueront le lien dans votre signature.
Passez une minute ou deux chaque jour pour répondre à une question ou deux avec
une réponse bien informée. Le plus vous apportez des conseils utiles, plus les gens
visiteront votre blog pour en savoir plus sur vous. Ils vont commencer à visiter le
lien dans votre signature parce qu’ils vous aiment et qu’ils vous voient comme un
expert. C’est exactement ce que vous voulez!
3) Le marketing d’articles
La rédaction d’article prend un peu plus de dix minutes, mais une fois que vous
obtenez l’expérience d’écrire des articles rapidement, vous pouvez facilement
écrire un en 10-20 minutes. 5-10 minutes pour le soumettre à des sites de
publication d’articles et vous avez une source fantastique de trafic de blog!
Alors, qu’est-ce que le marketing d’article, de toute façon ?
Le marketing d’article est le processus d’écrire de courts articles de 300-600 mots
et de les soumettre aux annuaires d’articles. C’est très simple, mais beaucoup de
gens semblent se méprendre sur le but du marketing d’article.
Comme les commentaires de blog, le marketing d’article comporte deux avantages
principaux:
1. Il peut améliorer le SEO par l’intermédiaire des backlinks.

2. Il peut vous aider à recevoir du trafic.
Tant de gens se concentrent uniquement sur les backlinks qu’ils ne parviennent pas
à optimiser leurs articles pour le trafic direct. Ne pas sous-estimer la quantité de
trafic qu’un article bien écrit peut envoyer!
Lorsque vous créez un article, vous devez suivre un processus spécifique:
1. Sélectionnez une phrase clé qui a au moins 1000 recherches mensuelles
selon le Google Generator Tool et pas plus de 150.000 pages concurrentes
sur Google lorsque vous effectuez une recherche pour le mot clé “entre
guillemets”.
2. Créer une expérience intéressante, un titre passionnant pour ce mot clé.
Quelque chose comme “5 méthodes rapides et faciles de dressage de
chien” est beaucoup plus intéressant que “dressage de chien” qui vous
permettra d’avoir plus de lectures de votre article.
3. Écrire un article entre 300 et 600 mots. Pas plus pour que les lecteurs
finissent par s’ennuyer et quitter.
4. Élaborer une boîte de ressource vraiment alléchante. Assurez-vous de
donner aux lecteurs l’incitation à cliquer sur le lien pour visiter votre blog.
Offrez-leur un cadeau ou quelque chose de vraiment intéressant!… Voici un
exemple de ce que vous pouvez écrire ci-dessous.
Exemple : « Vous voulez en savoir plus sur comment maigrir du ventre ?
Télécharger gratuitement mon rapport « 40 exercices pour se mettre en forme »
en visitant mon site : cliquez ici ».
Envoyez vos articles à:
http://www.articlesenligne.com
http://www.contenu-gratuit.com
Il existe de nombreux annuaires d’articles. Il suffit de chercher sur Google pour
“annuaires d’articles” et vous trouverez beaucoup! J’ai l’habitude de soumettre à 5.
Il peut vous aider à rédiger vos articles plus rapidement si vous suivez ce format :
1. Écrire une introduction qui est 3-4 phrases.
2. Rédigez une liste numérotée de conseils, des marches, ou des points.
Chaque numéro doit avoir 2-3 phrases.
3. Écrire un paragraphe de conclusion bien de 3-4 phrases.
En utilisant le format de liste, vous pouvez facilement écrire un court article dans
quelques minutes !
4) Les sites web 2.0
Comme les commentaires de blogs et le marketing par article, les sites web 2.0 ont
le pouvoir d’améliorer votre référencement et vous envoyer du trafic direct. Ils
permettent aussi incroyablement facile de mettre en ligne les pages!
Voici quelques sites web 2.0:
http://www.squidoo.com
http://www.wordpress.com
http://www.blogger.com
http://www.weebly.com
Tout ce que vous avez à faire est de créer des pages rapides avec quelques
paragraphes de contenu et un lien vers votre blog à partir du site. Une simple page
peut facilement être créée en 10 minutes et il peut vous donner de précieux
backlinks et le trafic pendant une longue période!
Rappelez-vous seulement de lire attentivement leurs règles et de les suivre. Il n’y a
pas de raison de passer du temps à créer des pages pour les voir supprimer par
inadvertance parce que vous aviez enfreint une règle! Certains de ces sites sont
très stricts, donc soyez prudent!
5) Le marketing social
Il y a beaucoup de différents types de sites sociaux, vous pouvez soumettre votre
site (ou utiliser) pour la commercialisation de votre blog. Les sites de bookmarking
sociaux sont un excellent moyen d’obtenir des backlinks rapides et si vous avez un
super blog et les gens votent pour lui, vous pouvez obtenir beaucoup de trafic
direct.
Essayez:
http://www.stumbleupon.com
http://del.icio.us
http://www.digg.com
Les réseaux sociaux et micro blogs sont extrêmement populaires et ont des millions
d’utilisateurs actifs, vous pouvez les exploiter! En publiant activement et devenant
“amis” avec des gens qui sont intéressés par votre niche, vous pouvez obtenir le
trafic massif!
Essayez:
http://www.twitter.com
http://www.facebook.com
6) Ce que vous devez retenir ?
Commercialiser votre blog prend des efforts, mais il ne prend pas beaucoup de
temps. En l’espace de 5-10 minutes ici et là chaque fois que vous avez le temps,
vous pouvez facilement exploser le trafic de votre blog comme vous n’en avez
jamais vu!
S’il vous plaît, ne pensez pas que les visiteurs finiront par trouver votre blog sans
aucun effort supplémentaire. Le SEO et le ping ne sont pas les seuls plus efficaces
et il est très peu probable que vous obtiendrez beaucoup de trafic sans avoir à
travailler sur eux.
Croyez-moi, si vous passez quelques minutes chaque jour à appliquer les méthodes
que je vous ai enseignées dans le présent article, vous pouvez augmenter
considérablement le trafic sur votre blog.

9 conseils pour bien débuter en blogging – Par Nil SENECHAL
Vous rêvez d’avoir votre propre blog et de le faire connaître. D’une minute à
l’autre, vous allez débuter la création de votre premier blog.
Vous avez une certaine appréhension concernant le temps requis pour ce faire et le
nombre de visiteurs que vous désirez avoir.
– Suis-je capable de faire connaître mon blog sur le Net ?
– Suis-je capable de faire héberger mon blog pour qu’il soit bien référencé par
Google ?
Avoir un blog n’est pas une mince affaire. Il faut y consacrer du temps et
s’attendre à avoir du succès sur le long terme.
Il faut entre 18 et 24 mois, à raison de 2 heures/jour minimum, pour attirer 500
visiteurs/jour.
Environ 20% des blogueurs ferment ou abandonnent leur blog dans un délai
inférieur à 18 mois faute de temps pour gérer leur blog ou par manque de
rentabilité immédiate.
La notoriété d’un blog dépendrait de :
– Son contenu : 41%
– Fréquence de mise à jour : 25%
– Ergonomie : 15%
– Transparence de l’auteur du blog : 11%.
La consultation d’un blog est proportionnelle à la fréquence des mises à jour du
contenu. Cette consultation est fonction de :
– Les flux RSS : 50%
– Consultation directe : 44%
– Newsletter : 6%.
1) Pourquoi écrire un blog ?
Les raisons de vouloir écrire un blog sont multiples.
Avant de commencer, vous devez être clair avec vous-mêmes sur vos buts et vos
objectifs.
– Voulez-vous générer plus de trafic vers votre site?
– Voulez-vous une plate-forme afin de partager vos opinions?
– Voulez-vous en savoir plus sur différents sujets?
– Pensez-vous que le blog sera un bon moyen de partager vos connaissances ?
Si vous avez répondu oui à au moins une question, lancez-vous dans le domaine du
blog.
2) Quel sera le contenu de votre blog?
Quel sera le principal sujet que votre blog va aborder?
Vous pouvez bloguer à propos de n’importe quoi. Dès que vous aurez un sujet
précis à l’esprit, il est essentiel de le garder comme ligne directrice afin de
fidéliser vos lecteurs à ce contenu.
Vous ne devez toutefois pas vous sentir obligé de vous en tenir à ce sujet pour
toujours. Vous pourrez aborder plusieurs autres sujets sur différents blogs.
En plus de publier ses articles sur le Net, un blog permet de gérer facilement son
site grâce à des outils simples et pratiques.
3) Solutions pour créer son blog
Pour ouvrir un blog, il existe deux solutions :
– Les plates-formes en ligne qui permettent de créer un blog prêt à l’emploi.
– Les éditeurs de blog qui permettent d’être complètement autonome sur son
blog.
Parmi les plates-formes en ligne, on peut citer Blogger, Blog4ever, Canalblog, Haut
et Fort, Overblog.
Ces plates-formes permettent de créer un blog très simplement : il suffit de
s’inscrire, de choisir un thème et vous pouvez bloguer
Si cette solution est parfaite pour ceux qui débutent dans la blogosphère, elle
s’avère vite frustrante :
Pas de nom de domaine propre
– Pas de personnalisation possible dans les thèmes et dans les fonctionnalités
– Fonctionnalités de bases limitées
– Certaines forcent même l’apparition de leur publicité sur votre blog.
La deuxième solution, offerte par les éditeurs de blog comme Dotclear, Joomla ou
WordPress, vous donne au contraire une liberté complète de manœuvre.
Cela implique par contre de louer un hébergement, d’acheter un nom de domaine
et d’installer soi-même l’outil. Libre à vous de créer ensuite un thème sur mesure
et d’ajouter toutes les fonctionnalités dont vous aurez besoin.
Si vous avez décidé d’être maître de votre blog, vous allez devoir choisir entre
Dotclear, Joomla et WordPress. Je ne peux vous dire lequel est le meilleur.
J’ajoute seulement qu’il existe beaucoup de blogs WordPress sur Internet et que
cet éditeur de blog possède une énorme communauté internationale.
Allez donc lire le très bon dossier réalisé par Clubic : Comparatif des plateformes
de blog gratuites qui détaille les fonctionnalités proposées par certaines
plateformes en ligne.
Faites quand même attention car cet article date de février 2007 et des évolutions
ont depuis été apportées à tous ces outils.
Si vous débutez dans l’aventure blog, commencez plutôt par utiliser une plate-
forme en ligne, beaucoup plus simple d’utilisation et moins contraignante. Vous
verrez à l’usage si cela vous suffit ou si vous avez besoin de plus de souplesse. Alors,
vous pourrez migrer vers les éditeurs de blog.
La prise en compte de vos besoins est primordiale. Selon la liberté de
personnalisation de la plate-forme et son aisance d’utilisation, vous allez préférer
un moteur plutôt qu’un autre.
À vous de les tester auparavant, de vérifier s’ils conviennent à votre idée d’un blog
et que vos lecteurs auront une navigation optimisée à travers celui-ci.
4) Créez régulièrement du contenu pour vos lecteurs
Pour visionner les débuts du succès de votre blog, vous devez développer son
contenu sur une base hebdomadaire. Je dirais que vous devez publier 2 articles/semaine, à 2 jours fixés d’avance que connaîtrons vos lecteurs (Exemple :
mardi et jeudi).
Pour cela, écrivez une banque d’articles, 10 serait adéquat, qui vous serviront pour
alimenter vos lecteurs régulièrement et selon votre planification.
Cette façon de procéder vous aidera au référencement de votre blog car vous aurez
des articles indexés régulièrement par les moteurs de recherche. En retour, ces
moteurs vous enverront plus de trafic.
Un contenu de qualité qui apporte quelque chose à vos visiteurs permettra
d’augmenter le trafic de façon substantielle sur votre blog.
Au début, cela peut paraître compliqué, surtout pour les premiers articles.
Toutefois, vous trouverez votre rythme de croisière assez rapidement.
5) Utilisez les forums pour vous faire connaître
Visitez régulièrement des forums et y participer vous aideront à connaître les
personnes les plus influentes et à vous construire un réseau de contacts à fort
potentiel pour votre blog.
6) Commentez sur d’autres blogs
Essayez de commenter sur différents blogs même si vous ne les connaissiez pas
auparavant. Vous devez toutefois vous inspirer du contenu du billet proposé par
l’auteur.
Évitez de faire la promotion de votre propre blog au détriment du contenu des
autres blogs.
7) Planifiez de mettre en place une newsletter
Cette technique est excellente en plus d’être utilisée par la majorité des blogueurs.
Tout lecteur qui le souhaite peut s’abonner à une newsletter pour y chercher de
l’information.
Cette source de trafic augmentera avec le temps. Ainsi, vos abonnés reviendront
régulièrement sur votre blog pour lire vos derniers articles.
La newsletter permet de faire du marketing par email, c’est-à-dire proposer vos
propres produits ou faire de l’affiliation.
Bien entendu, vous ne devez pas en abuser.

8) Évitez les fautes d’orthographe
Toujours pressés de publier un article, plusieurs blogueurs multiplient les fautes
d’orthographe. C’est une mauvaise habitude si vous voulez donner une bonne
image à votre blog. Même si vos articles sont intéressants et pertinents, il y aura
toujours des personnes pour vous faire des remarques sur vos fautes d’orthographe.
Pour en éliminer un maximum, il faut lire votre texte une à deux fois. Et la 3ième
fois, essayez de le lire de droite vers la gauche. Cette façon de faire permet
d’éliminer un maximum d’erreurs.
Ceux qui écrivent dans Word, vous devez utiliser le correcteur orthographique.
9) Patience
Soyez patient, persévérant et discipliné. Ces habitudes se révéleront payantes sur
le long terme.
« Patience et longueur de temps font plus que force et que rage »
Conclusion
Et maintenant, bloguez, bloguez et BLOGUEZ…

Soyez préparés au pire : la protection de votre blog – Par
Florian LEMAIRE
Vous venez de créer votre blog ? Vous avez installé un thème qui vous convient et
quelques plugins indispensables.
Votre premier article est en ligne et des visiteurs commencent à venir sur votre
nom de domaine tout propre.
Tout va pour le mieux !
Mais avez-vous pensé à la protection de votre blog ? À sa sécurité ?
Vous pensez peut-être que cela ne sert à rien pour le moment ?
Vous faites une grave erreur !
Autant avoir une bonne protection dès le début et ne plus se faire de souci pour la
suite.
Après avoir passé du temps à créer et configurer votre blog puis écrire des articles,
ce serait terrible de tout perdre. Non ?
1) Quelques conseils simples
Avant d’aller plus loin, abordons ensemble les conseils classiques pour sécuriser
votre blog WordPress :
• Maintenez votre blog à jour : l’outil WordPress bien sûr, mais aussi tous les
plugins installés et votre thème.
• Changer l’identifiant par défaut qui est Admin. Ne le conservez pas. Et ne
mettez pas non plus votre nom d’auteur à la place 😉
• Je ne vous apprends rien, mais : il vous faut un bon mot de passe. Si vous
avez du mal avec les mots passe, je vous conseille le gestionnaire LastPass.
• Protégez vos fichiers sensibles : wp-config.php et .htaccess
Et faites des sauvegardes régulières. C’est justement le point que nous allons
aborder dans la prochaine partie.
2) La sauvegarde : votre garantie de ne rien perdre
En fonction de votre hébergeur, des sauvegardes sont peut-être déjà faites pour
vos fichiers et/ou bases de données.
Considérons que ce n’est pas le cas et que, de toute façon, autant être autonome !
Sauvegarder son site et sa base de données est une nécessité ! Je dirais même une
obligation.
Heureusement pour nous, il existe un plugin performant et gratuit. De plus, il est
très simple à utiliser. Il se nomme BackWPup.
Menu de BackWPup dans l’admin WordPress
Regardez ce qu’il peut faire :
• Sauvegarde automatique
• Planification journalière, hebdomadaire, mensuelle ou selon vos besoins
(mode avancé)
• Sauvegarde complète de la base de données
• Sauvegarde de vos fichiers et répertoires
• Optimisation et réparation de la base de données
• Possibilité d’envoyer les logs et backups par email
• Possibilité d’envoyer la sauvegarde sur l’espace de votre choix (serveur FTP,
DropBox, Amazon S3, etc.)
Faisons le tour des lieux :
L’écran Outils vous permet de restaurer une sauvegarde (importation)… Espérons
de ne jamais devoir l’utiliser 
L’écran Sauvegardes vous permet de récupérer vos sauvegardes et de les contrôler.
Les fichiers journaux vous permet de gérer les logs des opérations : les voir, les
téléchargez ou les effacer. Vous permet de voir les différentes activités de
sauvegardes et leur réussite ou leurs erreurs.
L’écran Opérations pour voir vos différentes opérations programmées. Pour ma part,
j’ai dissocié en trois opérations avec une planification différente pour chacune

Vous pouvez très bien en programmer qu’une qui fait tout et qui s’exécute toutes
les semaines par exemple. À chacun d’adapter à son cas.
Configurer une opération de sauvegarde
Finalement, voyons voir comment ajouter une nouvelle opération de sauvegarde :

Commencez par sélectionner le type d’opération à réaliser. Vous pouvez en
sélectionner plusieurs.
Export WP XML permet de sauvegarder vos articles et pages sous format XML.
Dans les écrans du milieu, sélectionnez précisément ce que vous voulez
sauvegarder.
Ensuite, planifier quand aura lieu l’opération. N’oubliez pas d’activer la
programmation pour que tout se fasse automatiquement à l’avenir.
Attention : La programmation automatique nécessite que votre hébergeur autorise
les taches Cron. Si ce n’est pas le cas, vous devrez lancer les opérations
manuellement.
Finalement, indiquez comment nommer le fichier de sauvegarde.

BackWPup permet de nombreux modes de sauvegarde.
En pratique, vous utiliserez surtout :
• Sauvegarder dans le répertoire : permets de sauvegarder l’archive dans un
répertoire de votre hébergement. (pas forcément dans les dossiers de votre
site).
• Sauvegarder vers serveur FTP : si vous avez d’autres hébergeurs, spécifier
les accès au serveur FTP.
• Sauvegarder vers DropBox. Identifiez-vous pour vous connecter à votre
compte.
Je vous déconseille la sauvegarde par emails, car les fichiers peuvent être
volumineux.
Enfin, vous pouvez indiquer le nombre de sauvegardes différentes que vous voulez
conserver.
Dans l’exemple, pour moi, c’est 4. À raison d’une sauvegarde par semaine, cela
signifie que je peux revenir jusqu’à un mois en avance.
Vous voilà rassurés : en cas de crash ou de piratage de votre site, vous aurez
toujours une ou plusieurs sauvegardes à dispositions.
Maintenant, mettons toutes les chances de notre côté en étant proactifs

3) Protéger son blog contre le piratage
Pouvoir faire des sauvegardes pour ne rien perdre, c’est bien.
Le mieux est encore de ne pas se faire attaquer. Pour cela rien de mieux que le
plugin Wordfence.
Il existe une version gratuite et une prenium. Nous ne parlerons que de la 1ere
dans cette présentation.
Wordfence permet, dans sa version gratuite de :
• Scanner votre site à la recherche de malware (virus, logiciels malveillants)
• Protéger votre blog contre de mauvais robots ou faux bots
• Vous protéger d’attaque de force brute (tentative de connexion répétée)
• Connaître tout son trafic en temps réel (humain et robots)
• Chercher dans les pages, articles et commentaires des liens malveillants
Faisons un petit tour :
Sur la page Scan, cliquez juste sur le bouton « Start a Wordfence scan » et laissez
tourner quelques minutes.
Si tout va bien, vous devriez avoir ce bel encart :

N’ayez pas peur !
Ici, ce n’est pas trop grave. Wordfence a détecté que le fichier ‘wp-
includes/version.php’ ne correspond pas à celui d’origine.
Cela vient du fait que j’ai installé WordPress à l’origine en Anglais et que j’ai
modifié la langue en Français ensuite.
Je peux comparer les différences sur le fichier en cliquant sur ‘See how the file has
changed’. Je peux ensuite résoudre le problème en cliquant sur l’une des
propositions :
• Restore the original version of this file : Restaure le fichier d’origine.
• I have fixed this issue : Pour indiquer que vous avez corrigé ce problème.

• Ignore until the file changes : Pour ignorer ce problème tant que le fichier
ne soit pas modifié à nouveau.
• Always ignore this file : Pour toujours ignorer ce fichier dans les opérations
de scans.
Rendons-nous dans la page Options :
Wodfence scanne en fait automatiquement votre site une fois par jour.
Vous pouvez indiquer un email dans le premier champ pour être contacté en cas
d’alerte sur votre site.
Concernant le niveau de sécurité (Security Level), il y en a 5 :
• Le niveau 0 désactive toutes les sécurités de Wordfence. À éviter donc.
• Le niveau 1 vous offrira une protection minimale.
• Le niveau 2, celui par défaut, offre une protection normale et suffisante
pour vos besoins.
• Le niveau 3 offre une sécurité élevée. La contrepartie est que cela demande
des ressources plus importantes. À n’utiliser que si vous voyez des choses
anormales sur votre site.
• Le niveau 4 bloque les accès de votre site. À utiliser en cas d’attaque.
Attention, cela bloque également la plupart des internautes et les robots des
moteurs de recherche…
• Finalement, il y a un niveau custom pour choisir vous-mêmes les options
dans la partie avancée.
Le niveau 2 fait donc très bien l’affaire. Je ne vous parlerais pas des options
avancées. Inutiles pour vous à ce niveau.

Concernant les autres pages :
Live Traffic permet de voir le trafic de votre blog en temps réel. Et d’avoir des
informations détaillées sur chaque vecteur de trafic.
Blocked IPs vous permet de bloquer certaines adresses IP d’accéder à votre site ou
d’utiliser le système de connexion (si vous avez un espace membre par exemple).
Conclusion
Dans cet article, nous avons vu :
• Des conseils de base pour une bonne sécurisation de votre blog WordPress
• La présentation du plugin BackWPup pour faire des sauvegardes
automatiques de toutes vos données
• La présentation du plugin Wordfence pour protéger votre blog du piratage
Toutes ses actions doivent être faites le plus tôt possible dans la vie de votre blog.
On n’est jamais trop prudent !
Si vous ne voulez pas avoir de mauvaise surprise, voire pire : tout perdre sans
retour en arrière possible.
Une seule solution : mettez en place toutes ses actions dès aujourd’hui !

9 clés pour un blogging anti-stress – Par Hannah SEMBELY
J’ai démarré mon blog il y a précisément un an sans jamais avoir fait autre chose
sur Internet que vérifier mes mails et lire les nouvelles.
C’est dire si je partais de zéro !
Je me suis demandée si je devais le faire faire par quelqu’un et je me suis répondu
que le web regorgeait d’excellentes formations online.
Ce que j’ai fait et je n’ai pas été déçue. A commencer alors un petit parcours du
combattant, étape par étape car je partais de loin.
Ma motivation était malgré tout, sans faille et la maîtrise est venue en faisant fi de
quelques peaux de bananes à éviter à tous prix.
C’est ce que j’aimerais partager avec vous aujourd’hui si l’aventure vous tente et si
vous sentez déjà palpiter votre clavier sous vos doigts.
Ma spécialité n’est pas le webmarketing ni le copywriting mais la psychologie. Or,
vous savez que dans un projet, l’état dans lequel vous êtes contribue largement à
la réussite de l’entreprise.
Je partagerai donc avec vous quelques astuces qui vous permettront de garder le
cap quoiqu’il arrive.
1) De la lecture, encore de la lecture
Sachez que vous allez lire beaucoup, au moins autant que ce que vous écrivez sur
votre blog.
Vous allez lire pour vous former et pour amener un plus à ce que vous savez déjà
dans votre domaine de prédilection.
Si vous n’avez pas une totale maîtrise de votre sujet, vous allez parfaire votre
éducation en étudiant ce qu’en disent les autres sur la toile.
Vous allez surtout lire les blogs des autres ! Ecrire un blog n’est pas une entreprise
solitaire, c’est aussi entrer dans la blogosphère.
Joli mot, n’est-ce pas ? La blogosphère est l’ensemble des autres blogueurs, qu’ils
soient de votre niche ou pas !
Vous avez besoin des autres ! Vous irez commenter leurs articles et, en échange ils
viendront commenter les vôtres.
Faire un blog n’est pas une question de compétition mais de communauté et
d’entraide. Ainsi, vous allez vivre le partenariat gagnant/gagnant avec les autres
blogueurs.
2) Préparez-vous du temps
Sortez de l’illusion qu’une petite heure par semaine suffira pour entretenir votre
blog.
Ecrire est exigent et demande une certaine rigueur. N’écrivez pas moins d’un article
par semaine, faute de quoi, votre blog sera délaissé.
Vous allez découvrir qu’écrire des articles ne suffit pas, il faut aussi les référencer
afin d’amener plus de trafic venant du web.
Aller commenter les articles des autres est aussi chronophage. Mais ne vous
attendez pas à des commentaires si vous ne faites pas l’effort d’aller poster les
vôtres.
3) Choisissez votre spécificité
Trouvez une niche qui vous corresponde et dans laquelle vous exercez une certaine
autorité.
Votre unique souci devrait être : « Que vais-je pouvoir apporter de nouveau,»
plutôt que de vous soucier uniquement de ce cela pourra vous rapporter.
On reçoit à la mesure de ce que l’on donne, donc n’hésitez pas à être généreux
pour activer une roue de l’abondance.
Choisissez un thème qui vous passionne et sur lequel, vous êtes prêt à écrire une
centaine d’articles.
Mieux vous connaissez votre sujet, plus vous pouvez devenir influent et faire une
différence au niveau de la qualité sur le web.
Vous devez savoir qu’un grand nombre de blogueurs achètent leurs articles alors si
vous avez l’avantage d’avoir une jolie plume et de raconter des histoires
intéressantes, vous avez toutes les chances d’avoir de fidèles lecteurs.
En quelques secondes un lecteur peut décider de lire votre article ou de passer à
autre chose, il ne faut donc pas le noyer dans une bouillie connue où tous les
articles se ressemblent.
En bref, soyez original et inédit!
4) Restez crédible
Si vous commencez un blog avec comme objectif de gagner votre vie par Internet,
soyez prudent.
Il est tentant de mettre rapidement des publicités « au clic » au risque de défigurer
votre blog.
Il y a un choix à faire : ou vous faites la part belle à vos lecteurs ou vous choisissez
la pub mais ils vont vite s’en apercevoir.
Préférez la vente par affiliation ou la vente de vos propres produits sans alourdir
votre blog.
5) Choisissez avec soin votre nom de domaine
Une fois lancé, il est difficile de revenir en arrière pour modifier son nom de
domaine.
Au niveau du référencement, vous avez le choix entre :
• mettre votre nom dans l’URL du blog si vous vendez vos services.
• mettre un mot clé en rapport avec votre niche dans l’URL du blog.
C’est un détail auquel on ne pense pas quand on ignore tout du référencement.
6) Mettez vous à la place de votre lecteur
Ce sont des petits détails qui font toute la différence et un petit plus pour fidéliser
vos lecteurs :
• Soyez prudent si vous voulez mettre une musique de fond, la musique n’est
pas au goût de tous.
• Ne mettez pas d’images trop lourdes ou de trop nombreux plugins qui
risquent de ralentir l’ouverture de la page d’accueil.
• Ecrivez assez gros, de nombreux thèmes affichent une écriture minuscule. Si
c’est le cas, préférez le copier/coller à partir de votre document plutôt que
d’écrire directement sur la page de votre article.
• Aérez vos paragraphes. Vous pouvez même vous permettre de sauter une
ligne entre chaque phrase.
• Surlignez les notions importantes que vous voulez faire passer à vos lecteurs
et découpez votre texte avec des titres et des sous-titres.
7) En cas de découragement devant la technique
Sachez que le découragement est une émotion qui pourrait aussi s’intituler ; « je ne
vais jamais y arriver ».
Si vous êtes atteint de ce symptôme, arrêtez-vous immédiatement. Vous venez de
basculer dans une émotion d’enfant.
Posez-vous la question : « est-ce que cela me rappelle quelque chose de connu ? »
Il n’est pas rare, lorsqu’on se lance dans une nouvelle activité, de retrouver des
états de l’enfance qui rappellent étrangement des souvenirs d’école et d’écolier.
On se croit un adulte découragé qui plie devant la tâche alors qu’on est
temporairement redevenu un enfant qui n’avait pas de soutien.
Faites immédiatement appel à quelqu’un pour vous aider. Lancez un SOS à vos amis
de la blogosphère.
Payez-vous éventuellement l’aide d’un coach ou d’un webmaster et montrez, à cet
enfant que vous étiez, que l’aide existe et qu’il suffit de faire des demandes.
8) En cas de manque d’imagination
Ne laissez pas votre blog en jachère sous prétexte que vous ne savez plus quoi dire.
Si vous avez fidélisé des lecteurs, ils attendent votre prose, ne les décevez pas.
Vous pouvez proposer à vos lecteurs de vous poser des questions ou de leur laisser
un espace pour qu’ils vous disent ce sur quoi ils aimeraient vous entendre disserter.
Allez visiter d’autres blogs sur votre thème et inspirez-vous des sujets qu’ils ont
choisis.
Lisez des articles de webmarketing qui regorgent d’idées astucieuses pour
développer l’inspiration.
9) Les pages dupliquées
Si vous écrivez des articles intéressants, vous pouvez vous attendre à ce que vos
pages soient dupliquées.
C’est plutôt flatteur et cela ne devrait pas vous affliger mais il y a tout de même un
problème que j’aimerais soulever car cela m’est arrivé à maintes reprises.
Google ne cherche pas à savoir qui a écrit l’article en premier. Il sanctionne le blog
le moins influent.
Si vous débutez, ce sera le vôtre. Vous allez voir votre rang chuter sans
comprendre ce qui vous arrive.
Si c’est déjà un schéma inscrit à l’intérieur de vous : votre sœur vous prenait vos
petits amis… votre meilleur ami est sorti avec votre copine etc… Je peux vous
garantir que vous allez mal le prendre.
Alors voici l’arme absolue: « TinTinTin »…copyscape.com. Cette merveilleuse
invention vous permettra de savoir si un copieur rode.
Vous aurez juste à aller sur son site ou blog lui demander gentiment de retirer les
morceaux de votre article (ou l’article entier). Tout le monde ne connaît pas les
sanctions de Google !
Maintenant, c’est à vous. L’aventure en vaut la chandelle et l’expérience vous
réserve aussi d’excellentes surprises.

Les trois extensions WordPress indispensables pour rédiger
facilement et proprement – Par Mikael PLASSE
Quand on débute sous WordPress, on se rend vite compte de la richesse de cette
plateforme de blogging de qualité professionnelle. En effet son prix (gratuit) ne
laisse rien présager de sa simplicité d’installation et d’utilisation.
En plus on peut à tout moment ajouter des extensions qui se révèlent vite
indispensables pour certaines.
En voici 3 qui vous permettront de pouvoir gérer comme un pro l’édition de vos
articles de blog.
1) Ideas
Par Hey, It’s George
Sur wordpress, vous pouvez gérer la publication de vos articles selon 3 niveau :
brouillon, en attente de relecture et publié. C’est très pratique, cependant si vous
avez l’esprit créatif, vous risquez de crouler sous les brouillons d’idées. C’est là
qu’intervient l’extension Ideas.
Grâce à cette extension, vous disposez d’un nouvel onglet vous permettant de gérer
des idées que vous pourrez classer en brouillon et attente de relecture avant d’en
faire un brouillon d’article.
1- Ce que j’aime
Les brouillons d’articles moins encombrés.
2- Ce que je n’aime pas
Les idées sont publiables (et alors détecté par google); on ne peut pas transformer
directement une idée finale en brouillon d’articles.
3- Mon avis
Une très bonne extension à améliorer rapidement
A super simple way to keep track of ideas in your WordPress admin.
Disponible en Version 1.0 – Aller sur le site de l’extension
2) WPMU Prefill Post
Par Benjamin Santalucia
Vous faîtes souvent des articles ayant un plan identiques ? Vous en avez marre du
copier-coller ? Vous avez des squelettes d’articles tout prêts et des démarreurs de
phrases ?
Cette extension est faite pour vous. Elle vous prémâche le boulot en
préremplissant automatiquement votre article selon votre sélection. Vous créez
autant de “modèle” d’articles prêt à l’emploi que vous le voulez et vous les
retrouvez directement dans une liste déroulante lors de la création d’un nouvel
article.
1- Ce que j’aime
La gestion simple des templates d’articles, le gain de temps pour les articles type
tel que concours, l’assurance de ne rien oublier grâce à vos templates pas à pas.
2- Ce que je n’aime pas
Le fait d’être un peu perdu dans la liste déroulante quand on a trop de template.
L’absence de catégorisation des templates.
L’absence de variable de synonyme : exemple vous créez un article avec plusieurs
phrases types synonymes possibles et à l’appel du template il choisit
automatiquement au hasard les synonymes. Afin de diminuer le duplicate content.
3- Mon avis
Une très bonne extension, indispensable pour économiser du temps sur des tâches
répétitives
Disponible en version 1.02 | Aller sur le site de l’extension
3) WordPress Editorial Calendar
Par Colin Vernon, Justin Evans, Joachim Kudish, Mary Vogt, and Zack Grossbart
L’extension indispensable si vous voulez bloguer de façon régulière à date précise
(tout les jours, ou toutes les semaines, etc)
Cette extension vous permet de voir tout vos articles sous la forme d’un calendrier
et vous permet de déplacer les articles non publiés grâce à un glisser-déposer. Vous
pouvez disposer en plus sur le côté du calendrier de la liste de vos brouillons (ou
article en attente de relecture) afin de les glisser à la bonne date. Vous comprenez
mieux l’intérêt de Ideas à ce niveau ?
Une case vide dans votre calendrier d’édition ? Vous cliquez sur ajouter un brouillon
et hop vous savez pour quand écrire votre prochain article.
1- Ce que j’aime
Savoir où l’on en est au niveau rédactorial d’un seul coup d’oeil. On sait quel est le
titre et l’état de l’article (brouillon, relecture, publié, programmé) pour chaque
jour.
Plusieurs articles le même jour c’est possible mais si votre titre est trop long, les
cases ne permettent pas de voir le deuxième sans utiliser d’ascenseur.
2- Ce que je n’aime pas
Un bug au niveau de l’édition rapide que vous change votre date de publication en
une date préhistorique.

Modelez votre blog à votre image – Par Christian FALQUE
Voila, votre blog est en ligne. Vous avez réussi avec brio la fameuse et non moins
célèbre installation de “Wordpress” en 5 minutes” en … 3 heures “Top chrono”.
Mais bon, le principal c’est que tout fonctionne correctement.
Vous avez publié quelques articles histoire de meubler un peu et d’attirer quelques
lecteurs pour commencer. Bref, Votre bébé vous plait.
Enfin, c’est ce que vous avez pensé les tous premiers jours.
Mais maintenant vous aimeriez bien transformer votre blog à votre image. Histoire
de le personnaliser un peu pour ne pas avoir le site de monsieur ou madame “Tout
le monde”.
En voila une idée brillante. Mais comment faire ?
Voici ce que j’ai fait pour mes débuts et après de nombreux tâtonnements sur mon
site www.sommeil-infos.com
1) Les plugins
Je ne vais pas vous parler ici des plugins indispensables pour votre blog. Ils sont
légion sur le Net et ce n’est pas le sujet de cet article. Ils servent plus au
référencement et à la sauvegarde de votre blog qu’à sa customisation. Pas toujours,
OK, mais disons le plus souvent.
2) Changer de thème ?
Vous pouvez bien sûr changer de thème. (Préférez un thème à 2 colonnes). Il en
existe beaucoup sur Internet…. mais comment faire pour personnaliser un thème
qui vous plait déjà ?
3) Changer l’image d’en-tête (header)
Cliquez sur “Apparence” puis sur “En-tête”. Choisissez une image sur votre
ordinateur, ensuite cliquez sur “Parcourir”, puis choisissez une image sur votre
disque dur.
Cette image, vous l’aurez transformé en lui donnant une longueur et une largeur
identique à celle de l’image d’origine.
On suppose que vous savez déjà vous servir d’un logiciel de traitement de photos. Il
en existe des gratuits tel que l’excellent PhotoFiltre, largement suffisant pour ce
genre d’opération.
4) Changer le titre et le slogan
Cliquez sur “Réglages” puis sur “Général”. Ensuite dans “Titre du site” saisissez celui
que vous aurez choisi. Faites de même pour votre slogan.
Pour les transformations suivantes, on suppose également que vous avez déjà des
notions de HTML et de CSS. Je vous indique seulement où aller pour vous faire
gagner du temps.
Cliquez sur “Editeur” dans le menu “Apparence”. Ensuite dans le menu de droite
cliquez sur “Feuille de style”.
Ici vous pourrez agir sur des tas de choses, comme les articles, les titres et les
sous-titres, les liens, les balises H1, H2, H3.
A partir de cette feuille de style, il est possible de changer la police et la couleur
de tous ces éléments majeurs de votre blog.
Nous avons vu plus haut comment changer le titre du site et le slogan. Dans la
feuille de style vous pourrez aussi modifier leur police et leur couleur.
Il est possible de changer plus de chose. Je voulais seulement vous parler des
principales. N’oubliez pas que l’ensemble doit rester harmonieux et agréable à l’œil.
N’hésitez pas à faire des essais, et à demander à votre entourage leur version
préférée.
Attention ! Il peut y avoir des différences suivant le thème que vous aurez choisi.
Le mien, c’est “Twentyten”.

3 + 2 conseils pour démarrer son blog efficacement – Par
Cédric COUSTELLIE
Aujourd’hui démarrer un blog n’a jamais été aussi simple. Entre les plateformes
généralistes de blogging et la possibilité d’installer son propre logiciel en quelques
minutes il est très tentant de se lancer dans l’aventure.
Les success-stories de certains blogueurs français aidant, on peut vite se dire que
« nous aussi on peut le faire » et que monétiser son expertise via un blog va nous
permettre de générer un complément de revenus ; voire de changer de vie !
Mais derrière les promesses offertes par les formation de blogging (amour gloire et
beauté!) il y a deux notions que le débutant ne peut pas appréhender. Cela peut
rapidement poser de réels problèmes qui vont perturber la motivation et conduire
à l’abandon.
Détaillons rapidement comment se passent les débuts du blogueur débutant et
quels sont ces problèmes. Nous n’allons pas parler de technique pure ou de
marketing.
• L’installation du blog. Indispensable ; avec plus ou moins de galères si vous
êtes déjà un peu renseigné sur comment tout le système fonctionne. Cette
étape peut déjà être bloquante pour beaucoup de gens qui ne sont pas des
informaticiens dans l’âme. Mais il est presque indispensable de s’occuper de
l’aspect technique si on gère son blog seul.
• Ensuite, vous avez quelques idées d’articles que vous écrivez puis publiez au
fur et à mesure de l’inspiration.
• Vous vous rendez compte qu’un blog est chronophage.
• Vous persistez un peu jusqu’au moment où le manque de temps et de sujets
d’articles aient raison de votre motivation.
Le volume de contenu qu’on a offrir et le temps qu’on peut y consacrer ne sont
pas extensibles ! Ce sont des notions qu’on ne maîtrise pas lorsqu’on commence à
bloguer.
Enfin… C’est vrai pour le temps. Pour ce qui est du contenu de votre blog voici
quelques idées qui vont vous permettre de mieux l’appréhender. L’expérience m’a
apprise que ce sont quelques conseils de bon sens que l’on n’applique pas !
1) Le contenu ou le contenant ?

Tout d’abord, avant même de commencer à installer votre blog, réfléchissez à son
contenu ! Réservez une après midi et notez toutes les idées de sujets et d’articles
qui pourraient l’alimenter. Cette étape est importante car vous aurez à définir et
organiser le futur contenu, avant toute publication ou écriture.
Cela peut paraître étonnant mais va faire une réelle différence entre un blogueur
qui s’en sort et un autre qui abandonne. Vous allez prendre conscience et devrez
prendre des décisions sur des notions telles que :
• Quel(s) sujet(s) pour le blog ?
• Est ce que je peux mélanger ces sujets entre eux ?
• Est ce que j’ai des idées d’articles ?
• Quel sera le ton du blog ?
• Est ce que je veux un nom de domaine ? Est ce que je le gère moi même ?
• Est ce que j’utilise une plateforme généraliste de type « bloguer » ?
• Est ce que j’utilise WordPress ? Ou Spip ? Ou Joomla peut être ?
Ce sont autant de questions qui vont régler dès le départ ce à quoi vous allez être
confronté assez rapidement et qui risque de voler votre énergie. Si vous savez que
la technique va occuper quelques heures de votre temps, vous vous y préparerez et
agirez en conséquence.
2) Publier son contenu
Normalement vous avez déjà une liste avec quelques idées d’articles et avez décidé
quel sujet traiter sur le blog. Réservez une autre après midi et trouvez en deux fois
plus ! Au moins.
Plus vous aurez d’idées d’articles et moins vous serez confrontés au problème de la
page blanche. En cas de panne il vous suffira d’aller piocher dans votre réservoir.
Mais cette simple liste va faire la lumière sur d’autres paramètres à prendre en
compte :
• la fréquence de publication
• la longueur des articles
• le temps d écriture d’un article
Là encore, vous avez prit du recul sur votre blog et avez déjà une idée de ce qu’il
devrait devenir. Il reste néanmoins une dernière notion à aborder.
3) L’organisation
Nous y voilà. Tout est dans l’organisation. Si vous ne voulez pas que votre blog ne
devienne votre seul activité il faudra être organisé.
• Tout d’abord prenez votre liste d’articles et réfléchissez à l’organisation du
contenu. Si vous souhaitez une suite logique dans la publication de votre
expertise, toute l’organisation et la préparation des articles sera forcément
naturelle.
• Ensuite écrivez quelques articles et chronométrez votre temps d’écriture.
C’est indispensable. Bien entendu, vous n’écrirez jamais de la même manière,
à la même vitesse. Mais cela vous donnera une bonne estimation du temps
que vous aller passer à l’écriture.
• Enfin ayez toujours quelques publications d’avance. C’est un conseil que
l’on retrouve partout, notamment sur le blog d’Yvon.
Avoir quelques articles avec une publication planifiée maintiendra votre
motivation intacte parce que vous ne culpabiliserez pas de ne pas avoir eu le temps.
On a tous des imprévus, anticipez et planifiez, surtout si vous souhaitez tirer un
revenu de votre blog.
Enfin voici deux idées sympathiques pour alimenter ou renforcer votre contenu.
4) Vous vous lancez un challenge et l’annoncez sur votre blog !
Prenons un exemple tout simple. Il existe dans le vaste monde des blogs artistiques
un challenge qui s’appelle le « 30 days drawing » . Le principe est le suivant : vous
avez un thème par jour imposé pour réaliser un dessin et ceci pendant 30 jours
donc. En annonçant que vous participez au challenge vous vous engagez à publier
un article par jour !
Vous pourrez ainsi partager cette expérience avec les autres blogueur et créerez
peut être une communauté de fidèles lecteurs.
5) Vous participez à des événements inter-blogging
Le principe reste le même que pour le challenge. Un blogueur propose un thème et
tous les participants publient un article en rapport.

En plus d’augmenter votre contenu, vous créez des liens avec une communauté
proche des vos centres d’intérêts et allez ainsi avoir encore et toujours plus d’idées
grâce à vos différents échanges.
Devenez acteurs dans votre niche en créant vous-même challenges et autres
événements pour la communauté.
Conclusion
Ces quelques conseils nous permettent donc de dresser le portrait du blogueur
débutant et efficace. Il est organisé, a du contenu déjà prêt et planifié. Surtout,
il n’est pas seul et fait parti d’une communauté.

Comment démarrer un blog à succès en évitant les erreurs
de débutant – Par Geoffroy BOSSIROY
Si vous débutez en blogging, vous êtes sûrement plein de motivation et d’ambition
quant à votre blog. Mais la motivation est un sentiment qui s’estompe au fil des
mois si vos ambitions ne se réalisent pas rapidement.
Auteur de plusieurs blogs, j’ai eu aussi ce problème et je vais vous expliquer les
étapes à suivre pour que votre blog devienne non seulement un succès à vos yeux
mais aussi pour vos lecteurs.
Beaucoup de blogueurs commencent un blog mais peu sont encore là au bout de 3 à
6 mois voire un an.
1) L’élément incontournable pour un bon départ
Il est donc indispensable, selon moi, de définir vos objectifs qui vous permettront
de :
• toujours publier des articles même si votre motivation diminue
• augmenter la notoriété de votre blog chaque mois
• amener de plus en plus de visiteurs pour mettre votre blog parmi les leaders
de votre thématique
• gagner de l’argent (arrondir vos fins de mois ou tout simplement vivre de
votre blog)
2) Comment définir votre objectif ?
Avant tout, vous devez savoir POURQUOI vous voulez créer un blog. Cette question
parait parfois simple mais en fait c’est ce qui va déterminer tout le reste.
Il existe énormément de raisons de créer un blog, en voici quelques unes :
• se créer un revenu complémentaire
• partager sa passion avec d’autres internautes
• développer une association (sportive, caritative etc…) et communiquer avec
ses adhérents
• créer une entreprise en ligne
• faire connaître son entreprise
• vendre des produits sur Internet
• créer une communauté autour d’un sujet
• mettre en avant un événement
A vous de déterminer quel est votre objectif. Pourquoi voulez-vous créer un blog ?
Car sans avoir un but précis, vous avez peu de chance d’être encore là dans un an.
Votre blog errera sur la toile avec ses premiers articles écrits en plein démarrage,
puis plus rien.
3) 5 questions à se poser pour définir votre objectif
• Qu’est-ce que je souhaite partager ?
• Pourquoi je veux partager cela ?
• Combien de temps je dispose pour m’occuper de mon blog ? (nous verrons
plus loin l’utilité de cette question)
• Quels sont les objectifs que je me fixe d’atteindre dans 1 mois, 3 mois, 6
mois et un an ? Ecrivez bien ces objectifs sur une feuille de papier. Cela
peut être un nombre de visiteurs à atteindre ou bien un chiffre d’affaire ou
encore un nombre d’articles à écrire etc…
• Financièrement, combien je peux consacrer à mon blog (par mois, par an)?
Même si bloguer peut être gratuit, il y a parfois quelques dépenses qui
peuvent augmenter la notoriété de votre blog et vous faire gagner des mois
en terme d’audience.
N’oubliez pas que votre motivation sera en fonction du nombre de personnes qui
suivront votre blog.
Il y a donc des outils utiles mais pas indispensables à acheter pour multiplier par 10
votre nombre de lecteurs en quelques mois. Je vous en reparle plus loin.
Une fois que vous avez bien répondu à ces questions, vous devez pouvoir définir
clairement l’objectif de votre blog.
4) Comment énoncer clairement votre objectif ?
Voici un exemple pour vous permettre de définir votre propre objectif :
Je souhaite créer un blog sur le thème des économies d’énergie pour partager les
techniques qui permettent de diminuer la consommation de chauffage.
Mon blog doit me rapporter un revenu chaque mois d’environ 500 euros au bout d’un
an. Je dispose de 6 heures par semaine pour m’occuper de mon blog qui seront
réparties en 4 heures pour le WE (2 heures le samedi et le dimanche en matinée) et
2 heures durant la semaine (mercredi après-midi)
A vous de le faire :
________________________________________________________________________
________________________________________________________________________
________________________________________________________________________
________________________________________________________________________
________________________________________________________________________
________________________________________________________________________
________________________________________________
5) Comment mettre en place votre blog ?
Maintenant que votre objectif est clairement défini, passons à la partie technique.
Mais je tiens à vous dire que, même si cela parait la partie la plus compliquée
quand on commence, ce n’est qu’une fausse impression. Le plus dur c’est de gérer
votre blog au quotidien.
L’aspect technique peut être pris en charge par quelqu’un d’autre que vous si vous
ne savez pas le faire. Ce serait dommage de ne pas démarrer votre blog ou de
choisir une mauvaise solution simplement parce que techniquement vous n’étiez
pas suffisamment compétent pour démarrer.
Au besoin, vous pouvez me contacter et je vous aiderai à démarrer, voire à mettre
en place votre blog sous certaines conditions et dans la limite de mes possibilités.
Voyons maintenant les 2 possibilités de création de blog qui s’offrent à vous :
6) Solution gratuite ou payante : quels sont les avantages et les
inconvénients ?
Vous devez savoir qu’il existe des solutions gratuites et des solutions payantes.
Laquelle choisir ?
Tout dépendra en fait de vos objectifs. Si vous souhaitez créer un blog juste pour
voir et faire quelques essais, une solution gratuite sera parfaite. Pas besoin de
payer quoique ce soit si c’est juste pour votre curiosité.
Maintenant si c’est pour du long terme, pour monétiser votre blog, pour votre
entreprise etc…, je ne peux que vous conseiller de prendre une solution payante
mais pas n’importe laquelle. Je vous explique pourquoi.
Imaginez la situation suivante :
Vous avez lancé votre blog, vous avez des milliers de visiteurs par mois et votre
blog génère plusieurs centaines d’euros par mois, bref vous avez déjà passé un
nombre incalculable d’heures sur votre blog. Accepteriez-vous que votre blog
disparaisse du jour au lendemain ?
C’est en tout cas ce qui peut arriver si vous utilisez une solution gratuite ou une
mauvaise solution payante.
Sans parler de l’affichage de publicités obligatoires pour des services gratuits. Ces
pubs ne vous feront pas gagner d’argent mais vous feront perdre des visiteurs qui
quitteront votre blog.
Selon moi, la meilleure solution est celle-ci :
Achetez un nom de domaine (exemple : www.monblog.com) avec un hébergement
sur un prestataire sérieux. Je suis personnellement chez OVH et leurs services sont
professionnels. Cela vous coûtera moins de 30 euros/an.
Je pense qui si vous n’êtes pas prêt à dépenser cette somme, c’est que vous n’êtes
pas engagé sérieusement dans votre projet de création de blog.
Passons maintenant dans le vif du sujet :
7) Comment gérer votre blog au quotidien ?
Tout d’abord, il va vous falloir écrire les premiers articles de votre blog et ensuite
trouver les idées pour écrire d’autres articles de manière régulière.
Pour trouver des idées et ne pas avoir le syndrome de la page blanche, je vous
conseille ceci :
Chaque fois qu’une idée vous passe dans la tête, notez-là ! N’attendez pas d’être
devant votre ordinateur en train de commencer votre article pour essayer de
trouver des idées. Cela ne fonctionne pas vraiment.
Deuxièmement, les idées viennent souvent mieux quand vous faites autre chose.
Ayez toujours en arrière plan votre recherche d’idées d’articles. Vous verrez
qu’elles viendront un peu à n’importe quel moment de la journée.

Gardez donc sur vous de quoi noter toutes les idées qui vous passent. Indiquez
également pour chaque idée quelques mots importants qui vous rappelleront le
cheminement à développer.
C’est une des techniques pour pouvoir écrire des articles régulièrement mais il en
existe bien d’autres encore.
8) Combien d’articles faut-il écrire par semaine ou par mois ?
Il n’y a pas de réponse bien définie. C’est en fonction de votre envie et de votre
temps libre.
Certains vous diront qu’un article par semaine, c’est bien. D’autres diront que 2
articles par semaine, c’est un minimum.
Vous lirez aussi qu’il vaut mieux être régulier et publier le même jour chaque
semaine.
Bref, vous faites ce que vous voulez. Le principal étant d’écrire du contenu
pertinent et intéressant pour vos lecteurs.
Et si vous ne savez le faire que 3 fois par mois, ne le faites que 3 fois par mois.
Ne vous mettez pas la pression inutilement en vous fixant des objectifs que vous ne
saurez pas tenir.
Prévoyez de démarrer doucement, genre un article par semaine. Ce serait déjà très
bien.
Tenez ce rythme pendant 2 ou 3 mois et ensuite regardez pour éventuellement
écrire un article de plus et ainsi de suite.
Il vaut mieux écrire peu en prenant des bonnes habitudes, pour ensuite augmenter
son rythme de publication par la suite, que d’écrire 5 articles la première semaine
et puis plus rien pendant 1 mois.
Surtout que le plus important n’est pas d’écrire des articles en grande quantité.
9) Comment augmenter rapidement la notoriété de votre blog ?
L’erreur des débutants en blogging, c’est de passer tout leur temps à écrire des
articles. Vous devez aussi penser à faire connaître votre blog. C’est tout aussi
important, voire même plus important que d’écrire des articles de façon régulière.

Je vous suggère de passer maximum 50 % de votre temps disponible à écrire des
articles. Le reste, consacrez-le à nouer des contacts, intervenir sur d’autres blogs
dans les commentaires, participer à des événements inter-blogueur, répondre à des
interview, proposer des articles invités sur d’autres blogs etc…
C’est de cette façon que votre blog décollera.
Voici un exemple d’article qui a fait venir un grand nombre de visiteurs sur mon
blog: « Comment générer le buzz autour de votre blog et faire venir des milliers de
visiteurs en une semaine »
Si vous écrivez des articles tout seul sur votre blog, sans jamais interagir avec
d’autres blogueurs de votre thématique, vous allez vite vous décourager car peu de
visiteurs viendront sur votre blog.
10) Voici un exemple d’organisation
Si vous avez 20 heures de disponible sur le mois, voici comment vous pouvez les
répartir :
• 5 heures pour écrire 2 ou 3 articles bien documentés et très pertinents.
• 5 heures pour visiter et laisser des commentaires sur d’autres blogs.
• 5 heures pour améliorer votre blog en y ajoutant différentes fonctionnalités
(plugins)
• 5 heures pour faire des recherches sur votre thématique, analyser le marché,
voir ce que vous pourriez améliorer sur votre blog, pour le rendre plus
attractif ou écrire un ou deux articles invités ou pour des événements inter-
blogueur.
11) Comment mettre en place une stratégie de développement de
votre blog pour faire revenir vos visiteurs régulièrement et
monétiser votre blog ?
Je vais vous présenter une stratégie simple et efficace à mettre en oeuvre pour
obtenir de réels résultats au bout de 6 mois.
Bien sûr, tout dépendra de la qualité de votre contenu et aussi du temps consacré
à votre blog.
Mais cette stratégie est, pour moi, très intéressante à mettre en place dès le début
car elle va vous encourager à continuer.

Etre blogueur, c’est comme être assureur. Plus un assureur a un portefeuille de
clients importants, plus il gagne bien sa vie car il perçoit des commissions sur les
assurances de beaucoup de personnes.
Un blogueur, c’est pareil. Plus vous avez d’abonnés à votre blog ou à votre
newsletter, plus vous avez un gros potentiel de toucher des revenus importants
provenant de votre blog.
L’élément essentiel, c’est que vous devez pouvoir contacter à n’importe quel
moment tous vos abonnés.
Pour cela, vous devez avoir au minimum l’adresse mail de tous vos abonnés.
Il y a plusieurs moyens de le faire. Personnellement, j’utilise un auto-répondeur qui
enregistre les adresses mail et qui me permet de les gérer. Je peux envoyer des
mails à l’ensemble de ma liste quand je le souhaite.
Je garde donc un contact privilégié avec mes abonnés. Cela permet de pouvoir les
contacter pour les informer que je publie un nouvel article, qu’il y a une promotion
sur un autre site, que j’ai un produit à leur proposer etc…
Mais les visiteurs de votre blog ne vont malheureusement pas tous se précipiter
pour s’y inscrire.
Il vous faut donc utiliser une technique d’appât.
Une des techniques, c’est de leur proposer un produit gratuit à recevoir par mail.
S’ils sont intéressés par le produit gratuit (livre, vidéo, audio etc…), ils vous
laissent leur adresse mail en échange.
Vous pouvez ainsi vous constituez une liste d’adresses mail assez facilement
Veuillez cependant à offrir un cadeau qui est en relation avec le thème de votre
site sinon le risque de désabonnement peut être élevé par la suite.
Une fois que ce système de récolte de mails est mis en place, vous pouvez
développer la notoriété de votre blog comme je vous l’ai expliqué plus haut.
12) Que devez-vous retenir pour démarrer votre blog ?
Ne partez pas à l’aventure en espérant que tout va bien se passer sans un minimum
de rigueur et de sérieux. Votre motivation du départ est généralement basée sur
une envie de vous lancer.
Or, cette motivation doit être basée sur quelque chose de concret : des
résultats en fonction d’objectifs définis avant la création de votre blog.
C’est la raison pour laquelle, sans objectif clairement défini dès le départ, vous
risquez de faire fausse route rapidement.
Mise à part la recherche d’idées pour vos articles qui doit se faire un peu n’importe
quand, pour le reste, prévoyez un planning. Indiquez dans votre agenda les
périodes où vous souhaitez travailler sur votre blog. Bloquez du temps au lieu de le
faire quand vous avez 5 ou 10 minutes devant vous.
Et pour la partie technique, ne vous en faites pas. Il y aura toujours quelqu’un pour
vous aider sur le web. Le monde du blogging est une grande famille. Bienvenue
dans cette nouvelle aventure. Pour en savoir d’avantage, passez me voir sur mon
blog www.devenir-entrepreneur-a-succes.com.
Et n’hésitez pas à me contacter pour une aide quelconque. J’ai déjà aidé
gratuitement des blogueurs à se lancer. Pourquoi pas vous ?

Hymne au blogging, conseils pour débuter – Par Sylvie A.
Un évènement organisé par Yvon du blog Copywriting-pratique, ça ne se rate pas.
D’autant moins avec un tel sujet :
Je débute en blogging !
Et de plus je l’avoue, Yvon a piqué ma curiosité (et mon envie d’en être
évidemment) avec son teasing sur “la manière super-efficace de faire connaître le
blog des auteurs d’articles” participant à cet évènement collaboratif.
Mais ce qui m’a particulièrement séduit, c’est l’idée de témoigner de mon
expérience pour partager. Et c’est bien de cela qu’il s’agit quand on se lance dans
le blogging, du partage.
Lorsqu’on débute, on ne se rend absolument pas compte du chemin que l’on va
parcourir et de l’aventure que l’on s’apprête à vivre.
1) Du rêve à la réalité
D’abord, l’idée commence à germer dans la tête, à force de lire et découvrir la
foultitude de blogs qui existent sur la blogosphère.
On se dit, après tout, pourquoi pas moi ? Moi aussi, je veux pouvoir générer des
revenus passifs qui me permettront de vivre la vie de mes rêves. Tout cela semble
accessible et facile.
Je vois vos yeux briller… Alors, vous en êtes donc là de vos réflexions ?
Bravo ! C’est bien… Mais c’est insuffisant.
2) La ligne éditoriale
Eh oui, car vous devez d’abord réfléchir (si, si !) et définir votre ligne éditoriale.
Kezako ? Mais c’est l’essence de votre blog, voyons.
Vous devez commencer par choisir les thèmes que vous allez traiter et la manière
dont vous allez les traiter.
Votre ligne éditoriale sera, outre le graphisme de votre blog, votre marque
personnelle qui fera qu’on aura envie (ou pas ?) de vous lire et de faire partie de
votre communauté.
Imaginez qu’un inconnu vous demande : “Hey, tu viens ? Je t’emmène chez moi”.
Que feriez-vous ? Vous iriez ?
Non, bien sûr. On vous a assez répété de ne pas suivre les inconnus, n’est-ce pas.
Eh bien, en blogging, c’est la même chose.
Vous devez inspirer le lecteur et lui montrer qu’il peut venir chez vous en toute
confiance parce qu’il s’y sentira bien et qu’il y sera à son aise.
Comment ? Mais grâce à votre ligne éditoriale, pardi !
C’est la carte topographique, le plan, l’itinéraire de votre blog.
Au début, le lecteur viendra presque fortuitement. Au hasard d’un clic sur un lien
de recherche ou d’un commentaire.
Ensuite, si les lieux lui plaisent, il prolongera la visite et regardera, par-ci, par là,
les rubriques susceptibles de l’intéresser.
Enfin, si votre ligne éditoriale (mais pas que) est claire et plait, alors le visiteur
s’abonnera (Ah, le saint Graal du blogueur !) et deviendra un habitué.
3) L’authenticité
Evidemment, je mentirais si je vous disais que la seule définition de votre
thématique suffit pour que le visiteur devienne fidèle. Trop facile.
Quel que soit le thème traité, la manière dont vous aller le faire est déterminante.
La pertinence des articles ou la cadence de publication sont des éléments
importants qui vont caractériser votre blog.
Votre créativité, votre capacité à innover ou votre inspiration sont autant de
qualités qui pourront vous différencier. N’oubliez pas que bien d’autres blogs ne
manqueront pas de vous faire concurrence. Agissez donc en conséquence pour vous
faire apprécier autrement.
Ma recette pour vous distinguer à coup sûr et vous assurer une audience :
Soyez vrai, soyez authentique !
Je reprends mon exemple de tout à l’heure : Cet inconnu qui vous a proposé de le
suivre pour aller chez lui, même s’il vous a montré le plan de sa maison, vous ne le
suivrez pas s’il ne vous parait pas sincère et authentique.
Vous saurez très vite si ses paroles (ses textes en l’occurrence) sonnent faux. Et
selon ce que vous sentirez, vous le suivrez ou non.
4) La persévérance
Ainsi donc votre ligne éditoriale est pensée et, bien sûr, votre sincérité n’est plus à
démontrer. Vous voilà donc prêt pour débuter.
Hey, hey, pas si vite.
Avez-vous réfléchi à l’engagement que vous prenez avec vos lecteurs, mais surtout
avec vous-même ? Car se lancer dans le blogging, c’est aussi (voire surtout) une
promesse.
Vous vous jurez de ne pas succomber au découragement. Vous prenez la décision
de faire de votre rêve, une réalité.
Sachez que parfois, le doute et la fatigue vous submergeront. Souvent, vous aurez
l’impression d’être seul et vous serez tenté de tout abandonner.
Alors, dans ces moments, il vous faudra persévérer et y croire, très fort. Rappelez-
vous pourquoi vous avez entrepris cette aventure. Sortez, vivez, profitez pour
ensuite revenir à la tâche.
Ne lâchez pas. Croyez-moi, l’expérience est trop belle.
Mon conseil sera donc de persévérer. Pour cela, je vous invite, dès le début de
votre engagement, d’écrire ce qui vous pousse à agir. Ainsi, dans les périodes
(incontournables) de creux de la vague, vous pourrez vous relire pour mieux
repartir.
5) Google analytics
Enfin, je ne vais pas m’étendre beaucoup pour ce qui concerne Google Analytics
(GGA), mais je pense qu’il est de mon devoir de vous mettre en garde.
Savez-vous ce qu’est GGA ? C’est un épouvantable outil qui, entre autre, vous
informe sur le taux d’audience de votre blog. Combien de visiteurs ? Combien de
temps passent-ils sur mon blog ? D’où viennent-ils ? Qui sont-ils ?…bla bla bla ?
Bref, mille questions qui vous plombent la tête et risquent de vous démotiver.
Mon conseil sera donc celui-ci :
Google Analytics ok c’est utile, mais seulement à petites doses et suffisamment
éloignées pour éviter l’overdose!
6) Hymne au blogging
Voici donc mes quelques conseils pour débuter dans le blogging. Cependant, je
pense que malgré tous les conseils que l’on peut lire ici ou là sur la blogosphère, il
n’en existe qu’un qui me parait fondamental :
Il faut oser, agir et se lancer (oui je sais, ça fait 3).
Et pour conclure et rester raccord avec la ligne éditoriale de mon blog, je
terminerai cet article par un hymne au blogging de ma création. J’espère que vous
apprécierez.
De rêves tu te nourriras
Et ta ligne éditoriale tu définiras
Créatif et innovant tu seras
Authentique et sincère tu demeureras
Du découragement tu te préserveras
Malgré les doutes, tu persisteras
Et la joie et la foi tu conserveras
Tous les obstacles tu surmonteras
Et de Google Analytics tu te détacheras
Seul ce conseil tu garderas
Oses, agis, lance-toi !
Je vous souhaite une belle aventure et vous donne rendez-vous chez moi ou mieux,
chez vous, sur la blogosphère.

webinaire agence webmarketing

Profitez maintenant du meilleur Webinaire composé des secrets et stratégies que personne ne vous dévoilera, rejoignez maintenant plus de 24.500 entreprises qui ont profité des secrets.

Partagez cet article avec vos amis

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin