Formation référencement naturel – Devenir premier sur Google

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Guide complet pour devenir 1er sur Google

Table des matières

Section 1 : Un cadre de réflexion sur l’OMR

Chapitre 1 : L’évolution du paysage SEO
Chapitre 2 : Les trois piliers de l’OMR
Chapitre 3 : Mises à jour des principaux algorithmes de Google

Section 2 : Réflexion stratégique et tactique pour le référencement

Chapitre 4 : Recherche de mots-clés modernes
Chapitre 5 : Conception et optimisation sur page : Les éléments constitutifs
Chapitre 6 : Apprendre à connaître votre public
Chapitre 7 : L’établissement d’un lien fait passer le revenu d’emploi à l’établissement d’un lien
Chapitre 8 : Contenu et marketing entrant
Chapitre 9 : Marketing des médias sociaux

Section 3 : Obtenir plus de valeur de vos campagnes de référencement

Chapitre 10 : Construire votre marque
Chapitre 11 : Que faire lorsque les choses tournent mal ?
Chapitre 12 : Conversions et mesures
Chapitre 13 : Outils et ressources pour la formation continue

Conclusion

Le Guide du débutant de SEO

Section 1 : Un cadre de réflexion sur l’OMR

Chapitre 1 : L’évolution du paysage SEO

L’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) est-elle morte ?

Si vous commencez juste à enquêter sur le domaine du référencement, vous avez probablement été inondé de messages contradictoires. Un sur la main, vous entendez probablement combien il est important d’avoir un site Web et une présence en ligne qui vous aide à vous connecter avec de nouveaux clients et bien classer dans les résultats des moteurs de recherche. Inversement, vous avez également entendu dire que le référencement n’est pas efficace, qu’il est dépassé ou qu’il s’agit d’une “supercherie du chapeau noir” qui est le domaine des spammeurs. Comment concilier ces points de vue opposés ?

Laissez-nous mettre fin à vos préoccupations : Le référencement n’est pas mort. Cependant, elle évolue rapidement et quotidiennement.

À un moment donné dans un passé pas si lointain, SEO fait référence principalement à une série d’approches tactiques que vous pourriez utiliser pour obtenir votre site dans l’une des premières places sur les moteurs de recherche comme Google et Bing. Les gourous du référencement ont offert des conseils sur la façon de construire des liens, comment structurer votre site Web, comment choisir des noms de domaine, et une foule d’autres sujets conçus pour vous pousser vers le haut des moteurs de recherche pour des recherches spécifiques. Le succès de la compétition se résumait en grande partie à la maîtrise et à la mise en œuvre de ce corpus de connaissances.

Aujourd’hui, la réalité de se démarquer dans les mers numériques est plus complexe. Les tactiques ont encore leur place dans le monde d’aujourd’hui. Mais un site de haut niveau est en grande partie le fruit d’une stratégie bien pensée qui intègre de multiples aspects, allant d’un excellent contenu et de liens de qualité à une présence active dans les médias sociaux et à une compréhension approfondie de votre public. Pour une exploration plus approfondie de ce sujet, lisez cette interview de Forbes avec Sam McRoberts, PDG de VUDU Marketing “Is SEO Dead ?

Ce que le référencement signifie vraiment

L’intégration est un concept important. Le référencement regroupe maintenant une foule de disciplines différentes : tactiques d’optimisation de recherche, marketing des médias sociaux, marketing local, marketing mobile, copywriting, optimisation de conversion et développement de contenu. En d’autres termes, pour bien se classer et être compétitifs dans le monde numérique, les entrepreneurs et les entreprises doivent adopter un éventail plus large de disciplines du marketing en ligne que jamais auparavant. Il ne suffit pas de penser qu’un seul type d’expertise vous mènera jusqu’au bout. Au lieu de cela, vous devez devenir un étudiant en marketing numérique, établir une base solide, puis poursuivre vos études dans des domaines plus avancés et diversifiés qui complètent vos connaissances de base.

Le référencement repose aujourd’hui sur le positionnement d’autorité, une marque forte et la création d’une valeur réelle pour les personnes intéressées par votre niche. C’est une discipline très éthique, où le travail acharné et l’investissement sont récompensés. Les raccourcis vous attirent des ennuis, ou même vous mettent hors jeu. Nous ne comptons plus sur des tactiques douteuses ou sur la simple manipulation de facteurs individuels sur une page. C’est une bonne nouvelle pour les entreprises et les professionnels du référencement.

Le rôle de la recherche biologique

Il est utile d’apporter un point de vue sur la façon dont les moteurs de recherche fonctionnent à la table lors de la discussion SEO. Pensez-y de cette façon : il y a maintenant plus d’un milliard de sites Web qui existent sur un nombre illimité de sujets. Par conséquent, Internet a besoin d’outils qui relient le contenu aux utilisateurs. C’est là que les moteurs de recherche entrent en jeu, en fournissant un point d’accès intermédiaire entre les chercheurs et tout le contenu sur Internet. En fin de compte, l’objectif d’un moteur de recherche est d’offrir aux utilisateurs une expérience client positive. Dans ce cas, une bonne expérience se réfère à un contenu utile de haute qualité qui se rapproche le plus possible de ce que l’utilisateur recherchait lorsqu’il a commencé la recherche.

L’une des façons dont les moteurs de recherche interprètent le sujet du contenu est via des mots-clés. Cependant, il est important de noter que la relation un à un entre les mots-clés spécifiques et les classements a considérablement diminué. Alors qu’auparavant, il suffisait d’optimiser un contenu pour un ou deux mots-clés primaires et d’obtenir un classement élevé, ce n’est généralement plus le cas aujourd’hui.

Les moteurs de recherche sont devenus de plus en plus sophistiqués, leurs algorithmes plus complexes. Ils ne regardent plus exclusivement des mots-clés individuels, mais plutôt l’intention derrière ces mots-clés. Une façon d’y parvenir est de se concentrer sur des mots et des expressions supplémentaires et connexes qui montrent un élément de contenu de manière exhaustive cov

Les moteurs de recherche sont devenus de plus en plus sophistiqués, leurs algorithmes plus complexes. Ils ne regardent plus exclusivement des mots-clés individuels, mais plutôt l’intention derrière ces mots-clés. Une façon d’y parvenir est de se concentrer sur des mots et des expressions supplémentaires et connexes qui montrent qu’un élément de contenu couvre le sujet de façon exhaustive. Ces mots et expressions sont parfois appelés preuves et termes pertinents, et c’est maintenant une nécessité virtuelle de les utiliser pour obtenir un classement élevé.

En dehors des mots-clés, il y a un grand nombre de facteurs qui déterminent les algorithmes des moteurs de recherche. Celles-ci vont de la façon dont un site Web est structuré, au nombre de liens qui y mènent et à ce que le contenu dit réellement. Mais les algorithmes sont propriétaires et confidentiels, donc beaucoup de temps est passé dans le monde du référencement à recueillir des informations, à mener des expériences et à assembler des indices pour informer notre compréhension évolutive de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas lorsque vous essayez de classer un site.

L’impact net pour les propriétaires de sites est simple : vous devez créer un site Web avec vos objectifs commerciaux et vos clients en tête. Vous devez également vous rappeler que les moteurs de recherche sont une considération dans la façon dont vous faites des affaires numériquement. Une compréhension des meilleures pratiques SEO vous place dans la meilleure position possible pour classer votre site. Que vous fassiez votre référencement vous-même ou que vous vous associiez à un cabinet de référencement ou à un consultant, vous êtes ultimement responsable des décisions qui ont un impact sur votre entreprise et votre site Web.

Chaînes et votre site Web

La recherche organique, ou le trafic naturel des moteurs de recherche, est une source potentielle de visiteurs sur votre site Web. Il existe de nombreux autres facteurs potentiels d’achalandage d’un site Web. Un aperçu rapide des types de trafic du site Web devrait inclure :

Le trafic organique, à la suite des résultats des moteurs de recherche d’endroits comme Google et Bing
Trafic de référence, basé sur les liens d’autres sites Web envoyant par l’intermédiaire des visiteurs qui cliquent sur
Le trafic de marketing sur les médias sociaux, à partir de la participation et des liens sur des sites comme Facebook, Twitter, Pinterest et LinkedIn.
Le trafic payant, qui résulte de la publicité comme les bannières publicitaires et la publicité Pay-Per-Click sur les moteurs de recherche par le biais de programmes comme Google Adwords.
Trafic direct, où les clients saisissent l’URL de votre site directement dans leur navigateur.
Alors que le SEO signifiait généralement le trafic organique, il est maintenant beaucoup plus couramment utilisé pour se référer à l’univers des visiteurs potentiels de tous ces différents canaux. L’optimisation pour le trafic des moteurs de recherche est importante. Mais des bases de trafic diversifiées vous aident à vous immuniser contre les fluctuations des moteurs de recherche au fil du temps, et vous aident à découvrir quelles sources de trafic vous enverront vos clients les plus rentables et engagés.

Le rôle de la concurrence dans le référencement

Un autre aspect à explorer est le rôle de la concurrence dans le référencement. C’est souvent mal compris. Ce qui est vrai à son niveau le plus basique, c’est qu’il n’y a que dix places sur la première page de Google pour un mot-clé donné. Une des dernières études a montré qu’un site en première position sur Google reçoit 31,24% des clics, en deuxième position 14,04, en troisième position 9,85, etc. En d’autres termes, plus votre classement est élevé, plus vous aurez de trafic et de clients potentiels. Cependant, ce n’est pas aussi simple que cela.

Comme nous le verrons au chapitre 4, les stratégies de mots-clés d’aujourd’hui sont infiniment plus complexes qu’il y a dix ans. Il donne de l’espoir aux sites Web qui viennent de démarrer et qui sont en concurrence dans un créneau avec des concurrents bien établis. Toutefois, la concurrence joue un rôle dans le processus de référencement et il est utile de garder cela à l’esprit lors du choix de vos mots-clés, la conception de votre stratégie de référencement, et la taille des autres acteurs dans votre niche.

Qu’est-ce qui motive tous ces changements ?

Une question commune que beaucoup de gens qui sont nouveaux au référencement se posent est pourquoi y a-t-il tant de changements dans le domaine du référencement ? En d’autres termes, pourquoi les moteurs de recherche veulent-ils rendre les choses si difficiles pour les spécialistes du marketing et les entreprises ? Ce n’est pas l’état d’esprit qu’il faut, même si c’est une conclusion naturelle à en tirer. Rappelez-vous le rôle des moteurs de recherche dans l’écosystème en ligne : créer une expérience aussi positive que possible pour leurs utilisateurs en les connectant avec des informations pertinentes. L’objectif n’est pas de créer des barrages routiers pour les sites. Il s’agit plutôt de placer la barre aussi haut que possible pour trouver le meilleur du meilleur contenu.

Le référencement est un domaine qui a une histoire quelque peu ombragée. Beaucoup de pros dans le domaine ont exploité toutes les tactiques disponibles pour classer les sites de mauvaise qualité avec un objectif commercial à l’esprit. En conséquence, les moteurs de recherche ont repoussé les spammeurs et exigé des sites de qualité et des pratiques éthiques. Même s’il est vrai qu’il faut plus de travail pour créer un site formidable, optimiser l’expérience de l’utilisateur, mettre l’accent sur la qualité du contenu et établir de bonnes relations avec d’autres sites et lecteurs pour attirer des liens, cela en vaut la peine. Non seulement cela profitera à votre site, mais aussi à votre entreprise et à votre marque à long terme.

Comprendre que le référencement est un domaine qui évolue rapidement peut vous aider à rester au courant des changements.

Comprendre que le référencement est un domaine qui évolue rapidement peut vous aider à rester au courant des changements. Nous allons maintenant examiner de plus près un cadre général pour vous aider à réfléchir sur le référencement dans le contexte actuel.

Chapitre 2 : Les trois piliers de l’OMR

Pensez au référencement comme une discipline holistique : il n’y a pas de tactique ou de stratégie unique qui vous permettra d’obtenir des classements durables et supérieurs. Au lieu de cela, pour obtenir un bon classement dans les moteurs de recherche, il faut être conscient de trois domaines clés – les liens, le contenu et le marketing des médias sociaux – et en tirer parti de façon stratégique. Chacun de ces domaines travaillent ensemble en synergie pour créer une stratégie SEO réussie. Examinons de plus près chacun d’entre eux et ce que vous devez savoir.

Stratégie de contenu

Le marketing de contenu est parfois appelé “le nouveau référencement”. Dans la foulée des mises à jour des algorithmes Panda et Penguin de Google (qui sont examinées plus en détail au chapitre 3), de nombreuses tactiques autrefois populaires ne fonctionnent plus. Ces mises à jour d’algorithmes ont forcé les stratèges du marketing en ligne à repenser leurs campagnes de référencement de tactique à stratégique, avec un accent particulier sur la production et la publication de contenu de qualité.

Mais la stratégie de contenu va au-delà de la simple publication d’un contenu de qualité. Il englobe également le contenu existant sur votre site Web et s’assure qu’il est optimisé d’un point de vue technique SEO, tout en s’assurant que le contenu futur publié respecte également ces meilleures pratiques techniques. Pour un excellent guide des éléments techniques de référencement sur site, consultez ce guide de référencement sur site.

Une fois que vous avez couvert les éléments techniques, il est temps de vous concentrer sur votre stratégie de contenu. Avant de pouvoir commencer à rédiger et publier votre contenu de manière stratégique, vous devez comprendre votre marché cible ainsi que les mots et expressions (mots-clés et concepts, discutés plus en détail au chapitre 4 : Recherche de mots-clés modernes) qu’ils recherchent dans les moteurs de recherche.

La meilleure façon d’utiliser les données de mots-clés est de rechercher les endroits qui comblent les lacunes dans le contenu global d’un site Web. Les utilisateurs de votre marché cible sont-ils à la recherche d’une phrase ou d’une réponse pour laquelle il n’existe pas d’article ou d’article de blog applicable ? Créez un billet de blog, un livre électronique, un article ou un livre blanc à ce sujet. Commencez par effectuer une recherche par mot-clé, puis utilisez cette recherche pour construire votre stratégie de contenu. Voici quelques ressources utiles sur la façon de le faire :

Le guide définitif d'utilisation de l'outil de Google Planificateur de mots-clés pour la recherche de mots-clés
Pourquoi votre stratégie de mots-clés est incomplète sans intention de l'utilisateur
Comment construire une stratégie de contenu Kickass
7 façons de trouver ce que votre public cible veut et de créer du contenu épique
En plus de comprendre ce que les vrais utilisateurs recherchent réellement, un contenu de qualité façonne l’expérience de l’utilisateur et la façon dont il voit et ressent l’entreprise. Un blog d’entreprise régulièrement mis à jour avec des articles de blog bien écrits et perspicaces sera réputé pour la publication d’un excellent contenu, ce qui attirera davantage de liens entrants, de buzz sur les médias sociaux, de branding positif, de trafic, de leads et de ventes. Comparez cela à un blog d’entreprise qui communique simplement des nouvelles ou des événements d’entreprise banals sans offrir un aperçu ou une valeur à ses lecteurs.

Penser dans l’esprit du client devrait toujours être le cadre à partir duquel le contenu est créé et publié. Une entreprise de vitamines biologiques peut supposer sans risque que ses clients seront intéressés par un contenu qui traite de la santé et du bien-être en général. Ainsi, un billet de blog d’entrevue avec une jeune entreprise qui offre la livraison de produits biologiques sera plus engageant qu’un billet axé sur le marketing sur les types de vitamines qui sont à vendre. Le contenu doit toujours offrir un avantage ou une valeur au lecteur. Pour plus d’informations sur la stratégie de contenu, voir le chapitre 8 : Contenu et marketing entrant.

Liens entrants

La création de liens est un ensemble de tactiques de référencement qui aboutit à la création d’hyperliens d’autres sites Web vers le vôtre, dans le but d’introduire des lecteurs externes au contenu de votre entreprise. La quantité et la qualité des liens entrants est un facteur majeur dans les algorithmes de classement des recherches organiques.

L’état d’esprit du référencement s’est déplacé autour des liens entrants, passant d’une logique de construction à une logique de gain. Au lieu de se concentrer sur la création excessive de liens, les meilleurs sites et marques travaillent à développer leur voix et leur marque sur le marché. Ceci, combiné à la création du meilleur contenu, est une approche éthique et efficace pour améliorer votre profil et vos classements de recherche avec plus de liens. Pour une discussion détaillée sur la façon d’aborder les liens dans le contexte actuel SEO, voir le chapitre 7 : Link Building Shifts to Link Earning.

Médias sociaux

Beaucoup de traditionalistes SEO ont pris un certain temps pour comprendre les véritables avantages des médias sociaux comme il se rapporte à une stratégie de marketing de recherche organique, mais les médias sociaux fait beaucoup plus que simplement s’assurer que votre entreprise est à la hauteur de la concurrence. Bien que les médias sociaux n’influencent pas directement le classement des moteurs de recherche, ils offrent aux entreprises une plateforme supplémentaire pour interagir avec leurs clients, construire leur marque et créer une communauté, tout en générant du trafic vers leur site Web.

Beaucoup de traditionalistes SEO ont pris un certain temps pour comprendre les véritables avantages des médias sociaux comme il se rapporte à une stratégie de marketing de recherche organique, mais les médias sociaux fait beaucoup plus que simplement s’assurer que votre entreprise est à la hauteur de la concurrence. Bien que les médias sociaux n’influencent pas directement le classement des moteurs de recherche, ils offrent aux entreprises une plate-forme supplémentaire pour interagir avec leurs clients, construire leur marque et créer une communauté, tout en générant du trafic vers leur site Web. Pour en savoir plus sur les avantages des médias sociaux et ce qu’ils sont exactement, voir “Qu’est-ce que le marketing des médias sociaux, et comment peut-il aider mon entreprise ?

La stratégie des médias sociaux est différente pour chaque entreprise, en fonction de son marché cible et de ce qui les intéresse. Pour cette raison, tous les canaux de médias sociaux disponibles ne peuvent pas être un avantage pour toutes les entreprises. Il est important de trouver où votre public cible traîne en ligne et de concentrer vos efforts sur ces réseaux sociaux. Pour obtenir de l’aide à ce sujet, voir “Comment déterminer quel réseau de médias sociaux convient à votre entreprise”.

Optimiser et s’engager dans les réseaux sociaux n’a pas toujours été un objectif de SEO, mais devrait l’être cette année. Alors que les campagnes de référencement sont principalement menées pour attirer de nouveaux clients et faire connaître une entreprise dans les résultats de recherche organique, les médias sociaux se concentrent sur le maintien des clients et le renforcement des relations avec eux par l’engagement stratégique.

Pour résumer nos réflexions sur ce à quoi ressemble SEO : la meilleure approche pour considérer SEO est comme un cadre intégré qui utilise de haute qualité, un contenu régulier pour établir l’autorité, les médias sociaux pour gagner de la traction pour la promotion, et se concentrer sur la création de liens pour construire à long terme l’équité avec les moteurs de recherche. Nous allons maintenant passer à autre chose et explorer certaines des mises à jour récentes de Google qui ont un impact sur le référencement et comment nous pensons à la recherche.

Chapitre 3 : Mises à jour des principaux algorithmes de Google

Les algorithmes des moteurs de recherche sont basés sur une prémisse simple : les chercheurs veulent une réponse à leurs requêtes. Pour toute recherche, il y a des centaines ou des milliers de sites qui offrent un lien ou un aperçu potentiel lié à la requête. Par conséquent, les moteurs de recherche doivent atteindre trois objectifs :

Disqualifier tous les sites qui ne sont pas pertinents.
Retourner une liste de sites qui sont pertinents.
Classer et prioriser ces sites par ordre d’importance, afin d’identifier les sites les plus pertinents.
Parce qu’aucun facteur unique n’est suffisant pour fournir ces informations, Google et d’autres moteurs de recherche utilisent des algorithmes complexes qui combinent des dizaines de facteurs. La formule exacte n’est pas connue, mais une série de sujets sont considérés. Il s’agit notamment de :

Autorité du lien : nombre de liens entrants, qualité des sites, texte d’ancrage utilisé
Sur les facteurs de page : tels que les balises de titre, le design mobile réactif, la vitesse de chargement de la page
Paramètres de marque : volume de recherche pour la marque, mentions de la marque, citations du nom de la marque en relation avec des mots-clés spécifiques.
Contenu : qualité et profondeur du contenu, fréquence des mises à jour de nouveaux contenus, lectures et partages sur les médias sociaux.
Juste au moment où vous pensez avoir saisi les détails spécifiques de l’algorithme de Google, il est important de noter que les changements se produisent tout le temps. En comprenant les tendances historiques de ce qui a changé et en restant au courant de l’évolution des choses, les propriétaires de sites Web ont de meilleures chances d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies qui mèneront à de bons classements à long terme. Pour un examen plus approfondi des facteurs de classement des moteurs de recherche, consultez l’enquête annuelle de Moz sur les facteurs de classement des moteurs de recherche.

Mises à jour récentes des clés de Google

Naviguer dans le paysage actuel de Google nécessite non seulement une compréhension générale des algorithmes des moteurs de recherche et de leur mode de fonctionnement, mais aussi des spécificités des mises à jour récentes. Au cours des dernières années, Google a mis en œuvre un certain nombre de changements qui ont particulièrement touché les propriétaires de sites. Celles-ci se sont concentrées sur quatre domaines clés : le contenu et la convivialité, la qualité des liens, la cohérence entre les résultats des recherches locales et l’importance du mobile et de la façon dont nous recherchons. Voici un aperçu de chacune de ces mises à jour et ce que vous devez savoir pour être à jour.

Panda

Google Panda a été lancé pour la première fois en février 2011, et plusieurs petites mises à jour ont été lancées depuis. Panda a lancé la discussion sur le contenu, en se concentrant sur l’élimination des sites de mauvaise qualité ou de faible densité en faveur de ceux dont le contenu est approfondi et régulièrement mis à jour. Panda s’est également attaqué à des sites où la publicité et la navigation étaient trop nombreuses et médiocres, alors que les gains commerciaux étaient clairement prioritaires sur l’expérience utilisateur. Depuis Panda, le marketing de contenu a gagné en popularité avec un accent sur les blogs, le contenu sur site, la création d’actifs de contenu hors site grâce à des pratiques telles que les blogs d’invités et la participation aux médias sociaux.

En juillet 2012, Google a fourni une série de questions pour aider les webmasters à évaluer si leurs sites étaient conformes aux directives de qualité du moteur de recherche. L’examen de ces questions fournit le meilleur sens des types de problèmes abordés par Panda et des types de violations susceptibles de causer des problèmes aux sites. Les questions posées étaient les suivantes :

Aimeriez-vous croire l’information

Feriez-vous confiance à l’information présentée dans cet article ?
Cet article est-il écrit par un expert ou un passionné qui connaît bien le sujet, ou est-il de nature plus superficielle ?
Le site comporte-t-il des articles en double, des articles qui se chevauchent ou qui sont redondants sur le même sujet ou des sujets similaires avec des variations de mots-clés légèrement différentes ?
Seriez-vous à l’aise de donner vos informations de carte de crédit à ce site ?
Cet article comporte-t-il des fautes d’orthographe, de style ou de fait ?
Les sujets sont-ils motivés par les intérêts réels des lecteurs du site, ou le site génère-t-il du contenu en essayant de deviner ce qui pourrait bien se classer dans les moteurs de recherche ?
L’article fournit-il un contenu ou des renseignements originaux, un rapport original, une recherche originale ou une analyse originale ?
La page offre-t-elle une valeur substantielle par rapport aux autres pages des résultats de recherche ?
Quel est le degré de contrôle de la qualité du contenu ?
L’article décrit-il les deux versions d’une histoire ?
Le site est-il une autorité reconnue en la matière ?
Le contenu est-il produit en masse par un grand nombre de créateurs ou sous-traité à un grand nombre d’entre eux, ou réparti sur un vaste réseau de sites, de sorte que les pages ou les sites individuels ne reçoivent pas autant d’attention ou de soins ?
L’article a-t-il été bien édité, ou semble-t-il négligé ou produit à la hâte ?
Pour une question relative à la santé, feriez-vous confiance aux informations de ce site ?
Reconnaîtriez-vous ce site comme une source faisant autorité lorsqu’il est mentionné par son nom ?
Cet article fournit-il une description complète ou complète du sujet ?
Cet article contient-il une analyse perspicace ou des informations intéressantes qui vont au-delà de l’évidence ?
Est-ce le genre de page que vous aimeriez mettre dans vos favoris, partager avec un ami ou recommander ?
Cet article comporte-t-il une quantité excessive d’annonces qui distraient ou interfèrent avec le contenu principal ?
Vous attendriez-vous à voir cet article dans un magazine imprimé, une encyclopédie ou un livre ?
Les articles sont-ils courts, non substantiels ou ne contiennent-ils pas de précisions utiles ?
Les pages sont-elles produites avec beaucoup de soin et d’attention aux détails plutôt qu’avec moins d’attention aux détails ?
Les utilisateurs se plaindraient-ils lorsqu’ils voient des pages de ce site ?

Pingouin

Google Penguin a été la réponse du moteur de recherche à ce qu’on appelle les tactiques SEO “chapeau noir” pour la construction de liens, qui a été publié pour la première fois en avril 2012. De nombreuses mises à jour ont été effectuées depuis lors. Les techniques manipulatrices de création de liens axées sur la création de liens par le biais de “schémas de liens” ont été ciblées. Il s’agit notamment de l’achat de liens, la construction de sites légers simplement dans le but de créer un lien vers un site principal, des liens commerciaux, des liens de spam commentaires, et des tactiques similaires.

L’ère de Google Penguin a obligé les propriétaires de sites à adopter une vision beaucoup plus sévère de la création de liens. Chaque site, peut-être pour la première fois dans l’histoire du référencement, est censé connaître et posséder son profil de lien de site. Le volume, la qualité, la source et le contenu des liens incombent en fin de compte au propriétaire du site. Si des pratiques douteuses sont détectées, les propriétaires de sites peuvent être tenus de vérifier l’ensemble de leur profil de liens et s’efforcer de faire supprimer les liens de mauvaise qualité. Aujourd’hui, lorsque vous créez des liens, il est judicieux de poser des questions telles que :

S’agit-il d’un site de haute qualité ?
Est-il pertinent par rapport à mon sujet ou à mon créneau ?
À quoi ressemble le profil de lien de ce site ?
Utiliseront-ils divers textes d’ancrage pour pointer vers mon site ?

Colibri

Hummingbird a renforcé tout ce qui avait été fait par Google Panda et Penguin, mais a ajouté deux dimensions spécifiques. Annoncé à la fin de 2013, Hummingbird a introduit l’importance des appareils mobiles pour la recherche. Pour la première fois, les conceptions mobiles réactives ont clairement pris de l’importance. Beaucoup ont fait valoir qu’il est également essentiel d’avoir une stratégie de contenu mobile, c’est-à-dire de supposer que les lecteurs accéderont à votre contenu à partir d’une variété d’appareils, y compris les smartphones et les tablettes, et créeront votre contenu avec un esprit mobile en premier. (Pour plus d’informations sur les stratégies de contenu mobile d’abord, voir 10 étapes pour créer une stratégie de marketing de contenu optimisé pour les mobiles).

La deuxième, et peut-être plus excitante, composante de Hummingbird a été l’introduction de la recherche contextuelle. Jusqu’à Hummingbird, les moteurs de recherche interprétaient généralement les requêtes en utilisant ce qu’ils identifiaient comme les mots-clés les plus importants d’une recherche. Mais avec l’introduction de Hummingbird, Google a commencé à examiner la relation entre les termes pour interpréter le contexte.

Beaucoup considéraient Hummingbird comme une évolution naturelle à la fois du développement de Google et de la prolifération des appareils mobiles. Après 15 ans d’existence, Google a développé un graphique de connaissances incroyablement riche et sophistiqué (ou une base de données majeure de toutes les informations qu’il recueille). Alors que de plus en plus d’utilisateurs effectuent des recherches sur des appareils mobiles, les recherches évoluent, passant d’une recherche par mots-clés courts à une recherche structurée de la manière dont nous parlons et posons naturellement nos questions. Hummingbird aide à s’assurer que Google est prêt à comprendre et à répondre à cette demande.

Pigeon

Au milieu de l’année 2014, Google a mis l’accent sur les résultats des recherches locales avec sa mise à jour Pigeon. Afin d’améliorer et d’améliorer les SERPs locaux, la mise à jour de Pigeon impacte

Au milieu de l’année 2014, Google a mis l’accent sur les résultats des recherches locales avec sa mise à jour Pigeon. Afin d’améliorer et d’améliorer les SERP locaux, la mise à jour Pigeon a eu un impact sur un nombre important d’entreprises locales qui ont constaté qu’elles n’étaient plus parmi les meilleurs résultats de recherche locale (connu sous le nom de ” pack local “).

Par le passé, les résultats de recherche locale et les résultats de recherche générale de Google présentaient certaines variations. Par exemple, les résultats de recherche générale de Google peuvent différer considérablement des résultats de Google Maps. Cette mise à jour visait à rendre ces résultats plus cohérents en utilisant leur algorithme de base pour classer les sites locaux – par exemple, en appliquant des fonctions clés comme les graphiques de connaissances, les synonymes et les corrections orthographiques aux résultats locaux.

Enfin, Pigeon a donné un coup de pouce indispensable aux annuaires d’entreprises locaux comme Yelp, Urbanspoon et Trip Advisor. Comme les utilisateurs se tournent de plus en plus vers la recherche pour trouver des entreprises et des produits locaux, Pigeon aidera à s’assurer que les utilisateurs locaux trouvent exactement ce dont ils ont besoin via la recherche.

Mise à jour conviviale pour mobile (aka Mobilegeddon)

Ce n’est pas une surprise lorsque Google a introduit sa mise à jour pour les téléphones portables en avril 2015. Il y avait eu des rumeurs au sujet d’une telle mise à jour depuis un certain temps ; en fait, Google avait même fait une annonce officielle au sujet de la mise à jour un mois auparavant.

Pour cette raison, de nombreux propriétaires d’entreprises étaient prêts et prêts avec des sites entièrement optimisés pour la mobilité. Cela signifie que l’impact de ce qu’on a appelé “Mobilegeddon” a été beaucoup moins dramatique que beaucoup ne l’avaient prédit.

Cela ne veut pas dire que les sites n’ont pas été touchés, cependant. Selon une étude d’Adobe Digital Index, les sites qui n’ont pas été optimisés pour les mobiles ont connu une baisse de 10% du trafic organique. D’autres retombées de la mise à jour ont été signalées par divers organismes :

Searchmetrics a signalé une perte de 0,21 position dans le classement des sites non mobiles (la visibilité du bureau n’a pas été affectée).
La société de marketing de contenu BrightEdge a fait état d’une baisse de 21% des URLs non mobiles sur les trois premières pages des SERPs.
3Q Digital a constaté que les sites à faible vitesse et à temps de chargement lents semblaient également être touchés, peut-être même plus durement que les sites non mobiles.
Pour vous assurer que votre site attire sa juste part du trafic de recherche mobile, vérifiez que votre site est entièrement optimisé pour la mobilité. Google vous recommande d’utiliser leur outil de test et d’analyse PageSpeed Insights pour vous assurer que votre site est facilement accessible sur tous les appareils.

Modifications futures de Google

Les mises à jour récentes ont donné le ton de ce à quoi nous pouvons nous attendre dans l’avenir. L’accent est de plus en plus mis sur le contenu, les liens et la présence mobile. En tant qu’évolution, on s’attend à ce que les futures mises à jour se concentrent sur l’affinement de ces théories et l’augmentation de l’exactitude des mises à jour. Par exemple, certains experts croient toujours qu’une future mise à jour liée au lien Pingouin ciblera les blogs d’invités et un article de Matt Cutts sur le blog de 2014 semble le confirmer.

Si vous souhaitez en savoir plus, il existe plusieurs stratégies qui peuvent vous aider à rester à l’affût des derniers changements. Suivre le blog de Google et les mises à jour des outils pour les webmasters sont deux excellents points de départ. Lisez régulièrement les articles sur les tendances de l’industrie sur des sites comme Search Engine Journal pour obtenir une analyse et une perspective approfondie des professionnels du référencement. Pour une lecture plus détaillée sur l’avenir de l’évolution de l’algorithme de Google, consultez la rubrique SEO : Comment se préparer aux mises à jour des algorithmes de Google. Maintenant, nous allons examiner de plus près la recherche par mots-clés et la façon dont elle a évolué à la lumière des fonctions de recherche plus sophistiquées de Google.

Section 2 : Réflexion stratégique et tactique pour le référencement

Chapitre 4 : Recherche de mots-clés modernes

Même il y a cinq ans, la recherche par mot-clé était relativement simple. Les spécialistes du marketing ont commencé avec un concept de base en tête et ont dressé une liste de mots-clés cibles. Vous avez ensuite optimisé les pages de votre site autour de ces mots-clés. Chaque page se concentrerait sur un seul mot-clé. Au fur et à mesure que vos compétences s’améliorent, vous pouvez vous concentrer sur plusieurs mots-clés ou sur une phrase plus longue (également appelée mot-clé à longue queue, comme expliqué ci-dessous). Aujourd’hui, l’introduction de Google Hummingbird déplace notre attention vers une approche plus conceptuelle ou thématique de l’optimisation de recherche.

L’importance croissante des concepts

Pensons un instant au film Batman v. Superman : Dawn of Justice. Si vous recherchez “le film où deux super-héros s’affrontent”, Google retourne les résultats relatifs au film. Ce n’est pas parce qu’il y a des pages qui contiennent les mots “super-héros” et “bataille”. Il s’agit plutôt d’associer ces deux concepts et d’en tirer la conclusion la plus logique : que vous vous interrogez sur le film populaire.

Beaucoup confondent ceci avec les mots-clés à longue queue, qui est un concept qui est plus étroitement lié au paradigme plus ancien des mots-clés simples. Les mots-clés à longue queue sont des groupes de deux, trois ou plus de deux ou trois mots-clés qui se suivent les uns les autres dans l’ordre. Au lieu de chercher des “baskets”, vous pourriez chercher des “baskets pour hommes rouges”. Du point de vue de la longue traîne, Google optimise les pages qui contiennent les trois mots. En théorie, vous obtenez un plus petit pourcentage de trafic, mais c’est plus ciblé et mieux ciblé.

Beaucoup confondent ceci avec les mots-clés à longue queue, qui est un concept qui est plus étroitement lié au paradigme plus ancien des mots-clés simples. Les mots-clés à longue queue sont des groupes de deux, trois ou plus de deux ou trois mots-clés qui se suivent les uns les autres dans l’ordre. Au lieu de chercher des “baskets”, vous pourriez chercher des “baskets pour hommes rouges”. Du point de vue de la longue traîne, Google optimise les pages qui contiennent les trois mots. En théorie, vous obtenez un plus petit pourcentage de trafic, mais il est plus ciblé et plus susceptible d’être un bon choix pour votre site, vos produits et votre contenu.

Cela n’élimine pas l’importance des mots-clés. Tout d’abord, beaucoup de gens continueront à chercher “Batman v. Superman” et vous devez concentrer une partie de l’optimisation technique de votre site sur vos mots-clés cibles. Mais la sophistication croissante de Google avec le développement de la recherche conceptuelle a ouvert de nombreuses portes aux propriétaires de sites Web pour étendre leur portée et se connecter avec de nouveaux visiteurs. Vous pouvez également entendre ce que l’on appelle l’indexation sémantique latente ou les mots-clés LSI (Latent Semantic Indexing).

Les types de mots-clés qui comptent

Selon la façon dont vous structurez votre recherche par mot-clé, vous allez probablement commencer par un concept de base spécifique. Par exemple, lorsque vous avez trouvé ce livre comme une ressource, vous avez peut-être simplement cherché “SEO”. Au fur et à mesure que vous construisez votre liste de termes, vous vous élargirez rapidement pour inclure un certain nombre de synonymes et de mots apparentés.

Votre liste de mots-clés pour le référencement s’est probablement allongée pour inclure l’optimisation des moteurs de recherche, le marketing de contenu, le marketing en ligne, etc. N’importe quel bon outil de recherche par mot-clé peut vous aider à déterminer les termes connexes, et c’est utile parce que vous pouvez le jumeler avec les connaissances de votre public pour déterminer quels termes vos clients et prospects utilisent.

Il existe toutefois d’autres façons de modifier les termes en question.

Intention du chercheur : Réfléchissez à la façon dont vous pourriez aborder les recherches liées au référencement en fonction de votre intention. Si vous recherchez des informations pratiques “Comment faire du référencement” par rapport à l’embauche d’une entreprise “top agence de référencement à Toronto” par rapport à la réponse à une question spécifique “Quelle est la dernière mise à jour Google SEO ?” Chacune d’entre elles fournit des informations différentes. Même si vous produisez de l’information sur chacun de ces sujets en reliant vos mots-clés à l’intention de l’utilisateur, vous obtiendrez une bien meilleure conversion et un bien meilleur retour sur investissement pour votre contenu.
Contexte local ou de niche : Si vous vous concentrez sur une géographie spécifique, c’est une façon utile de modifier vos mots-clés. Le contexte du créneau peut également être important ; par exemple, le ” recrutement dans l’industrie de l’acier ” est beaucoup plus pertinent pour votre auditoire si vous écrivez pour des dessinateurs en acier que simplement du ” recrutement “.
Mots-clés et expressions connexes : Searchmetrics a constaté que le contenu de haut niveau contient un pourcentage élevé de preuves et de termes pertinents. Ce sont des mots et des phrases qui sont étroitement liés au sujet dont vous parlez. Par exemple, si vous écrivez sur les iPhones, vous devrez utiliser le mot ” téléphone ” et ” Pomme ” (termes de preuve), et vous pouvez utiliser des mots comme ” app ” ou ” Siri ” (termes pertinents). Voici quelques conseils pour trouver des preuves et des termes pertinents pour votre contenu.
Le rôle de (non fourni)

L’un des changements les plus importants dans le monde des mots-clés a été une modification de la politique de Google sur l’accès aux données des mots-clés des chercheurs. À une certaine époque, Google mettait gratuitement toutes ses données à la disposition de tous ceux qui voulaient effectuer des recherches par mots-clés et mettait à leur disposition un certain nombre d’outils sophistiqués reliés à l’API de Google pour faciliter la recherche dans la base de données.

Toutefois, Google a décidé de limiter l’accès aux termes de mots-clés pour les chercheurs qui sont connectés à un compte Google (y compris Gmail et Google Plus). Cela a eu une incidence sur la quantité et l’exactitude des données disponibles sur le Web auxquelles les spécialistes du marketing peuvent avoir accès. Selon le site NotProvidedCount.com, 78% des données de Google sont désormais concernées. Ils prévoient que, d’après les tendances actuelles, ce nombre atteindra 100 % en 2018.

En termes pratiques pour les spécialistes du marketing, cela signifie que l’accès aux rapports de votre compte Google Analytics comportera des trous dans les données de recherche organique et que vous devrez disposer d’un compte publicitaire Google Adwords pour pouvoir utiliser les informations confidentielles de Google. Cela signifie également qu’éventuellement, vous devrez vous fier entièrement à d’autres outils de recherche de mots-clés pour éclairer votre recherche de mots-clés.

Outils pour la recherche de mots-clés

Il existe un certain nombre d’outils différents sur le marché qui peuvent vous aider à faciliter votre recherche de mots-clés. Certains sont gratuits, d’autres offrent des fonctionnalités plus personnalisées ou avancées moyennant des frais mensuels. Notre recommandation est simple : trouvez l’outil qui vous convient et ne vous engagez pas trop sur un ensemble de résultats. La consultation d’au moins deux outils sur un projet de recherche par mot-clé important vous donnera des perspectives différentes. Voici une liste partielle des outils les plus populaires sur le marché.

Outils basés sur des suggestions, comme Google Suggest et Übersuggest
Outils de moteur de recherche, y compris Google AdWords Keyword Planner, Google Trends et Bing Keyword Tool.
Outils payants et propriétaires, tels que Keyword Spy, Wordstream, SEO Book, SEMrush et Soovle.
5 Commun K

5 Erreurs courantes de mots-clés

Comme nous l’avons déjà mentionné, les stratégies de mots-clés qui ont fonctionné dans le passé peuvent être inefficaces ou même nuisibles aujourd’hui. Voici 5 erreurs courantes de mots-clés que vous devriez éviter en 2016 et au-delà.

Optimiser pour un mot-clé à la fois : La stratégie de mots-clés qui a fonctionné en 2005 ne fonctionne plus aujourd’hui. L’optimisation de vos pages pour un seul mot-clé vous fait rater des opportunités importantes, y compris un meilleur ciblage grâce à des termes à long terme et à l’utilisation de concepts de mots-clés.

Densité de mots-clés : Il était une fois, SEO a été construit sur l’idée qu’il y avait une formule magique de mot-clé qui indiquait à quelle fréquence un mot-clé devrait être utilisé. La densité de mots-clés est un concept étonnamment collant, malgré le fait qu’il n’a aucun mérite dans le contexte. Au lieu de cela, assurez-vous d’utiliser vos phrases clés dans votre contenu assez souvent pour qu’elles soient présentes, mais assez habilement pour qu’elles soient totalement naturelles.

La farce : Le bourrage de mots-clés est la surutilisation de mots-clés de manière non naturelle dans les métadonnées ou le contenu de votre site (par exemple, pensez à un tag titre qui se lit “SEO Search Engine Optimization SEO SEO”. C’est une mauvaise pratique, qui éteindra les lecteurs, et vous obtiendrez une pénalité ou vous ferez rayer de la liste des moteurs de recherche tout à fait.

Noms de domaine riches en mots-clés : Par le passé, Google a montré une préférence pour les sites qui utilisaient leurs mots-clés dans leur nom de domaine (p. ex., www.bestmenswatches.com). Cependant, il y a quelques années, Google a commencé à déprioriser les sites qui s’appuyaient sur des noms de domaine riches en mots-clés et qui n’avaient pas de contenu de haute qualité pour les sauvegarder. Aujourd’hui, c’est une meilleure stratégie que de se concentrer sur les noms de domaine de marque qui peuvent aider à renforcer l’autorité et la reconnaissance de la marque. L’utilisation de vos mots-clés dans votre domaine peut toujours être une stratégie viable, mais ne vous attendez pas à ce qu’elle améliore nécessairement votre classement.

Ne pas tenir compte des mots-clés : Il y a aussi une sous-section du monde du référencement qui croit que les mots-clés sont dépassés et n’ont aucune valeur. Cette perspective est également erronée. Les mots-clés, comme tous les autres domaines du référencement, évoluent et les spécialistes du marketing doivent être plus intelligents en matière de recherche, d’application et de suivi des mesures. Mais fondamentalement, les mots-clés sont toujours la devise centrale des moteurs de recherche.

La recherche de mots-clés solides est toujours une composante fondamentale essentielle de toute stratégie de référencement réussie. Si vous voulez plus d’informations sur la façon d’effectuer une recherche par mots-clés étape par étape, nous vous recommandons The Definitive Guide to Using Google’s Keyword Planner Tool for Keyword Research. Avec de bonnes données SEO mot-clé en place, il est possible de passer à la construction d’un site qui est facile à classer. Ensuite, nous allons explorer ce que vous devez garder à l’esprit en ce qui concerne la conception et l’optimisation sur page pour le paysage SEO.

Chapitre 5 : Conception et optimisation sur page : Les éléments constitutifs

Une bonne campagne de référencement s’appuie sur une base technique solide. Cela signifie que la structure de base de votre site Web et les éléments de référencement sur page sont optimisés. Votre design, en mettant l’accent sur votre ordinateur et l’expérience des utilisateurs mobiles, joue également un rôle important. Il est facile de se perdre dans le monde du marketing des médias sociaux et du développement de contenu et d’oublier qu’à moins que les composantes de base ne soient en place, tout le travail externe ou plus avancé que vous faites pourrait ne rien donner.

La différence entre l’optimisation à la page et l’optimisation hors page

Avant d’aller de l’avant, il est utile de définir la différence entre l’optimisation à la page et hors page. L’optimisation sur page est ce qui se passe d’un point de vue SEO sur votre site Web lui-même. Cela comprend la structure de votre site Web, l’étiquetage de vos URL, la gestion de vos métadonnées et le contenu de la page. L’optimisation hors page est les activités que vous faites sur le reste de l’Internet pour promouvoir votre site, comme le link building et la promotion des médias sociaux. Investissez du temps au début pour structurer votre contenu de page de façon à ce que votre promotion hors page ait un effet maximum.

Quels éléments de l’optimisation sur page sont importants ?

L’optimisation sur la page est moins sexy que les facteurs hors page, donc il est souvent négligé dans les conversations SEO. Une grande partie de l’optimisation sur page est structurelle et technique, et il ne semble pas qu’elle donne des résultats immédiats. Cependant, savoir quels facteurs d’optimisation sur la page ont vraiment un impact cette année et peuvent vous aider à vous concentrer et à obtenir les meilleurs résultats possibles avec votre contenu et vos efforts web.

Contenu fréquemment mis à jour : Le contenu de votre site Web et la fréquence avec laquelle vous le mettez à jour jouent toujours un rôle important dans le classement de votre site. L’un des moyens les plus simples d’y parvenir est de tenir un blog régulièrement mis à jour. La stratégie idéale serait de mettre à jour quotidiennement, mais de créer et d’engager un calendrier que vous pouvez respecter. Pour plus d’informations sur la façon dont le contenu actif aide votre référencement, voir Pourquoi un blog actif est nécessaire pour une initiative réussie SEO.
Les balises d’en-tête : La façon dont vous utilisez les balises d’en-tête dans votre contenu joue également un rôle important dans la façon dont ce contexte est indexé. Chaque page devrait avoir une balise H1 qui inclut votre mot-clé, ainsi que des balises H2. L’utilisation de mots-clés devrait être naturelle, mais présente.
Les balises de titre : Les balises de titre re

Les balises de titre : Les balises de titre restent critiques pour deux raisons. S’ils sont sur le message et incluent vos concepts de base, les balises titre vous aident à obtenir un classement pour un contenu approprié. Mais écrire pour les moteurs de recherche ne suffit pas : les balises titre sont ce qui apparaît dans les résultats de recherche. Les balises de titre doivent être attrayantes avec un appel clair à l’action pour inciter les chercheurs à cliquer et à lire davantage.
Éléments de marketing local : Si votre entreprise a une composante géographique, vos éléments à la page sont essentiels. Il s’agit notamment des cartes locales, des coordonnées et de l’intégration avec des sources de données telles que Foursquare.
Alt tags : Les balises alt que vous utilisez sur vos images jouent un rôle important dans votre référencement et votre stratégie d’accessibilité. Les balises Alt sont utilisées pour aider les utilisateurs malvoyants à naviguer sur les sites Web. Ils aident également à déterminer à quoi servent vos images et donnent à votre site une chance d’être classé dans Google Image Search.
Structure de l’URL : Vos URLs signalent à la fois aux moteurs de recherche et à vos visiteurs l’objet de votre contenu. Assurez-vous que vos URL utilisent des mots plutôt que des chiffres (p. ex. www.yoursite.com/keyword-research-tools plutôt que www.yoursite.com/45jx8sfd) pour que le sujet de votre page soit immédiatement évident.
Longueur de contenu appropriée : Plusieurs études indépendantes récentes sur les facteurs de classement suggèrent qu’un contenu plus long a de meilleures chances d’être classé. Lorsque vous écrivez des billets de blogue, visez un nombre de mots d’au moins 1 000 à 1 200 mots. Gardez simplement à l’esprit que le nombre de mots n’est pas un remplacement pour un excellent contenu.
Les éléments d’une bonne expérience utilisateur

L’autre composante d’une stratégie à la page réussie est votre conception et votre stratégie globale d’expérience utilisateur. Est-il facile pour les utilisateurs de trouver ce qu’ils cherchent sur votre site ? Parfois, il peut sentir que les préoccupations de référencement, la vision artistique et l’expérience de l’utilisateur posent des exigences contradictoires sur la façon dont vous organisez et concevez votre site. Si l’on ajoute à cela l’importance croissante accordée à la marque et au design professionnel, il est clair que les propriétaires de sites Web demandent des retours sur investissement importants pour la conception d’un site Web unique. Il ya un certain nombre de domaines que vous devriez vous concentrer sur votre conception afin qu’il soutienne vos objectifs SEO, plutôt que de détourner d’eux :

Propre et facile à naviguer : Un site globalement propre et facile à naviguer qui permet aux utilisateurs d’atteindre facilement leurs objectifs est important pour le référencement. C’est particulièrement vrai dans le cas des évaluations manuelles, lorsqu’une conception encombrée ou non professionnelle peut entraîner une perte de classement de votre site.

Publicité minimale ou discrète : La publicité est un autre facteur qui peut avoir une incidence négative sur l’expérience du visiteur. Il n’y a pas de problème à avoir des éléments de publicité ou de monétisation sur votre site, mais il faut d’abord la valeur et ensuite la publicité. Cela vaut aussi bien pour votre design que pour votre contenu. Votre conception doit équilibrer ces deux éléments.

Conception mobile et réactive : Depuis la mise à jour de Google, l’optimisation de notre (nos) site(s) pour mobile n’est plus optionnelle. De quoi a l’air votre site Web lorsqu’il est affiché sur une tablette ou un téléphone intelligent ? Est-il optimisé pour la large gamme d’appareils mobiles sur le marché, y compris les appareils Apple et une variété d’appareils Android ? La performance mobile de votre site a maintenant un impact sur le classement mobile de votre site.

Formatage scannable : On sait depuis longtemps que les internautes préfèrent les courts morceaux de texte qu’ils peuvent numériser rapidement (plutôt que de les lire dans leur intégralité). Une étude récente sur les facteurs de classement montre que le contenu des listes – numérotées ou à puces – a tendance à occuper les premières places dans les RSR.

Gérer la conception de votre site du point de vue de la marque et du référencement peut s’avérer difficile. Mais les investissements dans ces éléments techniques préparent votre site pour le succès futur. Une fois que vous avez bien compris ces concepts, il est temps d’examiner de plus près votre auditoire et les stratégies et les outils qui vous permettront de mieux les connaître. Une solide connaissance de l’auditoire constituera la base de tous les outils que nous explorerons plus loin dans le livre.

Chapitre 6 : Apprendre à connaître votre public

L’un des aspects les plus importants d’une campagne de marketing forte – qu’elle soit numérique ou autre – est d’apprendre à connaître votre public. En fin de compte, le référencement et le marketing en ligne consistent à établir des liens avec les clients et les prospects. Comprendre qui ils sont vous permet de le faire plus facilement et plus efficacement à plusieurs niveaux. La recherche stratégique et le bon type d’analyse peuvent créer des outils qui vous permettent de mieux comprendre avec qui vous travaillez, en vous informant sur tout, de la langue que vous utilisez pour la rédaction et les mises à jour des médias sociaux à la façon dont vous concevez votre site Web et vos autres produits numériques.

Développement d’avatars clients

Une approche pour développer une meilleure image de qui sont vos clients consiste à créer des avatars clients. En termes simples, un avatar client est l’incarnation de votre client type. C’est une approche qui peut vous aider à saisir tout ce que vous devez savoir sur un prospect ou un client, par exemple :

Renseignements démographiques de base, comme l’âge, le sexe, le revenu, l’état matrimonial, la géographie, etc.
Facteurs démographiques plus complexes th

Les facteurs démographiques plus complexes qui pourraient avoir une incidence sur les achats, comme leur situation de vie ou le type de carrière dans laquelle ils travaillent.
Leur style d’achat, comme celui d’un chercheur détaillé ou d’un acheteur impulsif.
Le problème émotionnel ou mental sous-jacent qu’ils essaient de résoudre, en relation avec vos produits ou services.
Les avantages et les marques qu’ils apprécient et qui jouent un rôle important dans le processus d’achat (c.-à-d. qui est la concurrence et comment se sentent-ils à ce sujet ? Qu’est-ce qu’ils apprécient lorsqu’ils évaluent l’espace de votre produit ?)
Le langage qu’ils utilisent pour décrire les questions à l’étude
À quels types de preuves et d’endossements ils font confiance, des porte-parole de célébrités aux évaluations approfondies des consommateurs.
Les publications, les salons et les plateformes de médias sociaux où ils passent du temps
Et ainsi de suite. À la fin du processus, les spécialistes du marketing se retrouvent avec une image qui ressemble à ce qui suit : “Anne est une mère au foyer, mère de trois enfants vivant dans le Pacifique Nord-Ouest. Sa plus grande préoccupation en ce qui concerne l’achat de produits de lessive est le budget et la santé et la sécurité. Elle s’attend également à ce que le produit soit efficace, mais elle considère qu’il s’agit d’une évidence non négociable. Elle fait des recherches sur les marques en lisant les blogs de maman, les publications environnementales et en parlant à ses amis. Elle n’est pas au-dessus d’un achat impulsif, cependant, si elle trouve une bonne affaire sur un nouveau produit d’une compagnie en qui elle a confiance ou dont elle a déjà entendu parler.”

Le terme “avatar client” est emprunté à une histoire bien établie de segmentation de la clientèle et de personnalités dans les études de marché. Généralement, une firme d’études de marché recueille une grande quantité de données sur votre auditoire et recherche des tendances. Les tendances qui se dessinent sont regroupées en clients similaires, et chacun de ces segments reçoit un nom qui se rapporte à son statut ou à son comportement. Ces termes descriptifs peuvent aller de “The Home Craft Beer Brewer” à “The Reluctant Millennial Entrepreneur”. Une autre approche attribue un nom à chaque segment, de sorte que vous obtenez “Carol, The Home Craft Beer Brewer” et “Tyson, the Reluctant Millennial Entrepreneur”.

Les avatars clients vous permettent de créer un personnage de base de qui vous essayez de faire appel. Selon la complexité de votre entreprise ou de votre public, vous pouvez avoir plusieurs avatars qui correspondent à différents segments de clientèle. Le processus de construction de vos avatars peut vous donner un moyen systématique d’obtenir des informations sur vos clients, tandis que les avatars eux-mêmes peuvent fournir un point focal pour les efforts de votre équipe marketing.

L’information dont vous avez besoin et où la trouver

S’embarquer dans le processus de construction d’un avatar client peut être difficile. Il y a un certain nombre de modèles disponibles qui peuvent vous guider. Il existe trois approches fondamentales pour recueillir plus de données sur vos clients ou prospects. La plupart des profils d’auditoire sont créés à l’aide d’une combinaison de ces sources de différences, plutôt qu’à partir d’un seul point de données.

Renseignements sur les clients existants : Vous disposez peut-être déjà d’une grande variété d’informations sur vos clients et vos cibles, qu’il s’agisse de données démographiques, de détails d’achat, de recherches antérieures ou d’analyses de sites Web. Commencez votre processus en recueillant autant d’informations que vous en avez en main et en les triant. Cela vous donnera un bon point de départ et vous aidera également à identifier les lacunes et les pistes de recherche à approfondir.

Recherches approfondies : Le Web offre un large éventail de sources où vous pouvez en apprendre davantage sur vos cibles, que ce soit en les observant sur les médias sociaux ou en lisant les publications qu’elles lisent. L’observation et la collecte de données constituent une étape importante pour étoffer certains détails moins tangibles de la façon dont votre auditoire structure les conversations, discute des questions les plus pressantes, ainsi que du langage et du vocabulaire qui résonne.

Conversations avec les clients : Si vous avez une question critique à laquelle vous ne trouvez pas la réponse, posez-la. Les entrevues avec les clients, les groupes de discussion, les sondages et les discussions informelles en tête-à-tête avec les clients et les prospects peuvent vous fournir des renseignements essentiels qui vous permettront de résoudre un problème clé ou de faire une percée importante dans la façon de servir votre public.

Pour plus d’informations sur la façon de créer des profils efficaces, voir 7 façons de voir ce que votre public cible veut et de créer du contenu épique.

Profils d’audience et les trois piliers

Une autre façon de penser aux profils d’audience est à travers la lentille des Trois Piliers du référencement. Si vous avez du mal à voir la pertinence des avatars pour votre entreprise, voyons comment ils peuvent éclairer vos efforts dans chacun des domaines clés. Vous pourriez aussi les considérer à l’inverse : si vous vous débattez dans l’un ou l’autre de ces domaines, un avatar pourrait vous donner une perspective différente et un point de départ pour la création de contenu et l’engagement.

Contenu : Le contenu n’est efficace que s’il s’adresse au lecteur. Vos profils de clients vous aideront à clarifier pour qui vous écrivez, sur quels sujets mettre l’accent, le langage, le positionnement et les appels à l’action qui sont efficaces, et où vous devriez publier pour vous assurer que vos documents sont vus.

Marketing des médias sociaux : Les médias sociaux sont un vaste espace, fr

Les médias sociaux sont un vaste espace, des grands réseaux aux sites de niche. Comprendre votre public vous aidera à choisir les bons réseaux sur lesquels être actif, le ton à adopter et la façon de créer du contenu qui relie et favorise le bon niveau d’engagement.

Liens : Les profils d’audience peuvent vous aider à créer une boucle d’apprentissage simple qui informe vos efforts de liaison. Comprendre votre public vous aidera à cibler votre contenu et vos efforts de sensibilisation sur les sites et les publications qui les intéressent et qui sont les plus susceptibles de les lire et d’avoir confiance. Un effet secondaire de ceci est que vous allez aussi choisir des publications d’autorité qui sont réellement et significativement liées au sujet dans lequel vous vous établissez. Cela a des implications positives à la fois pour les moteurs de recherche et pour le développement de l’audience.

Profils d’audience et recherches de mots-clés

Il y a un lien important entre comprendre vraiment votre audience et trouver les mots-clés qui fournissent la bonne base pour votre marketing et SEO. Les recherches par mots-clés sont très individuelles et reflètent le vocabulaire et les intentions de l’utilisateur. Parfois, la relation est aussi simple que de comprendre comment deux prospects parlent du même produit, par exemple des spaghettis et des pâtes. Les deux termes se réfèrent à la même chose, potentiellement, mais si vous ne savez pas lequel votre public utilise, vous manquez une occasion énorme. Il ne s’agit pas seulement de générer une énorme liste de mots-clés possibles ; il s’agit d’avoir les données pour filtrer et prioriser ces possibilités d’une manière qui se connecte de manière significative à votre audience.

Comprendre votre public peut aussi vous aider à filtrer les intentions d’achat. Il existe deux types principaux de mots-clés, les mots-clés informationnels et les mots-clés intentionnels. Les mots-clés informatifs sont simples et liés à un désir d’en savoir plus sur un sujet spécifique, par exemple “Qu’est-ce que le référencement ? D’autres mots-clés indiquent qu’un chercheur a clairement l’intention d’acheter ou de suivre un processus spécifique. Prenons par exemple, “Meilleure agence de référencement de Boston.” Ce chercheur cherche probablement à parler à quelqu’un et à en apprendre davantage, probablement dans l’intention d’embaucher. Un examen plus attentif du parcours d’achat de votre client vous donnera un aperçu de chaque étape du processus, et vous permettra de faire le lien avec vos recherches par mots-clés d’une manière significative.

Répartition des profils des clients

Une dernière note sur les profils des clients. On entend souvent parler d’organisations qui passent par le processus de création de profils d’auditoire, pour ensuite les voir s’asseoir sur une étagère et prendre la poussière. Comme tout outil, les profils d’audience ne sont utiles que s’ils sont bien créés et utilisés. Voici un aperçu des raisons pour lesquelles les avatars n’ont pas d’impact sur l’entreprise :

Ils n’ont pas de données de base : les profils des clients doivent être basés sur des données réelles. Peu importe à quel point vos descriptions sont créatives et attrayantes, si elles n’offrent pas un aperçu profond et exploitable de l’état d’esprit et des comportements de votre public. Établissez des profils solides basés sur les données des clients, des recherches approfondies, des entrevues et des sondages.
Elles ne sont pas bien arrondies : Il existe un certain nombre de sources différentes que vous pouvez recueillir des données sur les clients. Si vous basez vos profils sur des sources limitées, vous n’obtiendrez peut-être pas les informations qui donneront vie à vos clients. Pensez à un profil rédigé par un vendeur ayant une expérience anecdotique des clients. Dans quelle mesure ce profil sera-t-il plus riche s’il intègre l’analyse des sites Web, les données des rapports d’études de marché et les commentaires des groupes de discussion ?
Ce sont toutes des données et pas d’âme : Vous pouvez également tomber dans le problème où vos profils sont simplement une liste de données. “L’homme âgé de 18 à 25 ans vit sur la côte Ouest, avec un revenu inférieur à 50 000 $ par année, mais il ne saisit pas vraiment ce dont votre équipe a besoin pour faire une vente. Si vos profils ne poussent pas pour une analyse plus significative dans le contexte et la motivation, cela va limiter leur utilité.
Ils ne sont pas valorisés : Enfin, certaines entreprises ne créent tout simplement pas une culture où les avatars sont partagés et valorisés. Cela commence par l’éducation. Assurez-vous que tous les membres de votre équipe comprennent comment les profils des clients sont créés, comment ils sont utilisés et ont accès aux données. Traitez-les comme un point de départ précieux, et ils ajouteront de la profondeur et de la valeur à vos efforts de marché.
Une solide compréhension de votre base de clients vous permet d’informer tout ce que vous faites, depuis les efforts de liaison jusqu’au marketing de contenu et aux médias sociaux. Dans cette optique, nous examinerons de plus près comment les pratiques de référencement prennent forme et ce que vous devez savoir pour créer une stratégie de référencement efficace et axée sur les liens.

Chapitre 7 : L’établissement d’un lien fait passer le revenu d’emploi à l’établissement d’un lien

Les liens ont été un pilier du référencement depuis l’émergence de la discipline. Avec l’essor des médias sociaux et du marketing de contenu, il est facile d’imaginer un monde où les liens – qui sont peut-être le facteur le plus facile à manipuler en SEO – sont progressivement supprimés.

Mais dans une vidéo de 2014, Matt Cutts de Google a mis fin à cette idée. Google a essayé une expérience où ils ont offert des résultats de recherche basés sur tous les facteurs de l’algorithme de recherche actuel, sauf les backlinks. Les résultats ont été, selon Cutts, terribles. Li

Mais dans une vidéo de 2014, Matt Cutts de Google a mis fin à cette idée. Google a essayé une expérience où ils ont offert des résultats de recherche basés sur tous les facteurs de l’algorithme de recherche actuel, sauf les backlinks. Les résultats ont été, selon Cutts, terribles. Les liens demeurent un indicateur important de la pertinence et de l’importance du contenu. Voici ce que vous devez savoir sur les approches actuelles de création de liens.

“Tactiques d'”établissement de liens

Le déploiement de Google Penguin a eu un impact significatif sur la création de liens. Auparavant, de nombreux référencement se concentraient sur la construction d’autant de liens que possible à partir de différents domaines. On a accordé moins d’attention à la qualité des liens, à la qualité des sites, à la diversité des textes d’ancrage et à la façon dont ces liens ont été créés. En fait, des schémas entiers tels que les roues de liens (créer un cercle de sites dans le seul but de créer des réseaux de liens) sont devenus courants. Quand Google a repoussé, il y a eu des retombées importantes pour de nombreux sites.

Les techniques qui avaient fonctionné dans le passé, même si certaines étaient reconnues comme étant quelque peu louches, ont fait l’objet d’un examen attentif. Une longue liste d’approches est rapidement tombée dans la liste des tactiques de construction de liens à éviter.

6 Tactiques de construction de liens qui sont morts

Acheter des liens
Liens commerciaux
Roues à maillons
Utilisation des réseaux de blogs
Tout ce qui sent le spam, comme des commentaires de blogs excessifs ou de mauvaise qualité et le marketing d’articles.
Liens provenant de sites de mauvaise qualité ou non pertinents
De l’établissement de liens à la création de liens

Il y a eu un changement de paradigme qui s’est produit en conséquence, passant de la création de liens par les tactiques ci-dessus (ou des approches plus éthiques) à la réflexion sur la création de liens. En d’autres termes, pourriez-vous gagner des liens en :

Créer des contenus épiques qui engagent les gens qui y sont naturellement liés dans le cadre de leur travail éditorial et en ligne ;
Promouvoir votre contenu afin qu’il soit présenté aux bonnes personnes, qui sont naturellement motivées à partager et à créer des liens vers votre contenu ;
Construire des relations qui donnent aux personnes qui ont de l’influence dans votre espace du confort dans le fait que votre travail est de haute qualité et suffisamment précieux pour être partagé.
Gagner des liens nécessite toujours une approche stratégique, mais il s’agit moins de créer des structures artificielles qui résultent en des liens ou de traiter les liens comme un jeu de nombres. L’accent, comme dans d’autres domaines du référencement, est mis sur la qualité et la valeur. Pourtant, il y a un endroit actif pour construire : au lieu de se concentrer sur la création de liens, concentrez-vous sur la construction de votre marque. Si vous créez du contenu de haute qualité que vous placez dans des points de vente prioritaires, des liens suivront naturellement comme sous-produit de ce travail.

Enfin, il est important de noter que les mentions de votre marque – même si elles ne sont pas liées à votre site – peut également être bénéfique pour SEO. Alors que les “liens” se référaient uniquement à des URL directes et explicitement publiées, Google accorde également une certaine importance aux mentions non liées (ce que l’on appelle les “liens implicites”).

Comment évaluer la qualité d’un lien

La mise à jour de Google Penguin a souligné l’importance de la qualité de vos liens. Rien ne peut nuire à la crédibilité et au classement de votre site plus rapidement que des liens incomplets. Par conséquent, il est essentiel d’évaluer la qualité d’un lien potentiel si vous travaillez à cultiver ces liens. Voici un guide rapide de questions à poser avant de chercher activement un lien vers votre site :

Le site est-il pertinent par rapport à mon contenu ?
La conception et l’organisation sont-elles propres et professionnelles ?
Quelle est la qualité du contenu qu’il publie ?
Le site est-il envahi de publicité ?
Le site a-t-il une communauté active, comme en témoignent les commentaires, l’engagement des médias sociaux et les mentions ?
À quoi ressemble leur profil de lien entrant ?
Y a-t-il une main éditoriale claire dans l’élaboration et la sélection du contenu ?
Serais-je à l’aise d’associer ma marque à ce site ?
En vous éloignant des tactiques qui construisent des liens et en investissant plutôt pour les gagner, vous créez une fondation qui vous aide à attirer les liens des plus hautes autorités dans votre espace. L’une des meilleures stratégies pour y parvenir est le marketing de contenu ; dans le prochain chapitre, nous examinerons de plus près ce que vous devez savoir sur le marketing de contenu et les stratégies entrantes qui fonctionnent.

Chapitre 8 : Contenu et marketing entrant

Le contenu et le marketing entrant ont pris de l’importance ces dernières années. Le contenu était autrefois considéré comme nécessaire, mais moins important que la création de liens et d’autres tactiques qui attirent le trafic. Aujourd’hui, un contenu de haute qualité est la pierre angulaire de vos interactions avec vos clients et la façon dont les sites obtiennent les meilleurs classements.

Le marketing de contenu est devenu synonyme de marketing entrant, ou le concept que le contenu de qualité est le meilleur moyen d’attirer les clients, les liens et l’interaction sociale. Dans le domaine du marketing entrant, les spécialistes du marketing se concentrent sur la création d’un contenu de site Web solide, les mises à jour des médias sociaux, les campagnes de marketing par courriel et plus encore. Un contenu de haute qualité et faisant autorité renforce votre marque et votre visibilité, et des pages d’accueil soigneusement conçues utilisent des textes persuasifs et des appels à l’action forts pour faire passer les prospects dans le plaisir d’acheter. 

Voici un aperçu de ce que les entreprises ont besoin de savoir sur le marketing de contenu.

Qu’est-ce qui constitue un contenu ?

Le contenu fait référence à une vaste gamme d’outils créatifs que votre entreprise crée pour éduquer, attirer et satisfaire les clients. Il inclut, mais n’est pas limité à :

Contenu de la page Web
Articles du blog
Articles et messages d’invités
Mises à jour sur les médias sociaux
Livres électroniques, livres blancs et rapports
Présentations
Brochures, fiches-conseils et FAQ sur les produits
Pages de vente
Vidéos et micro-vidéos
Images, infographies et GIF animés
Choisir les types de contenu qui conviennent à vos clients et à l’atteinte d’un objectif commercial spécifique est au cœur d’un marketing de contenu efficace. L’expérimentation est l’un des meilleurs moyens de trouver votre voix sur le marché, tant sur votre site que dans le paysage numérique plus large. N’ayez pas peur d’essayer différents formats jusqu’à ce que vous décodiez l’approche qui convient à votre situation particulière.

La différence entre le contenu sur place et hors site

La discussion sur le contenu du site par rapport au contenu hors site soulève une question simple, mais importante : quel type de contenu vous positionnera le mieux pour le succès du référencement ? Si vous écrivez du bon contenu, devriez-vous l’afficher sur votre propre site ou sur d’autres sites avec un lien vers votre propre page d’accueil ? La réponse est, bien sûr, les deux.

Un contenu frais et de qualité sur votre propre site est la pierre angulaire de la plupart des stratégies de marketing de contenu réussies. Il est important d’avoir des articles phares sur votre propre site qui vous aident à classer pour votre entreprise les mots clés et les concepts de base les plus importants. Le contenu hors site est l’un des meilleurs moyens de visibilité pour votre contenu et votre marque. Faire les deux ensemble créera les synergies qui font de vous ce que Laura Roeder appelle “l’entreprise célèbre”.

Blogs d’invités

Au cours des deux ou trois dernières années, une technique qui a pris de l’ampleur est le blogging invité. L’idée était simple : trouver un site en rapport avec votre créneau et offrir de contribuer un billet en échange d’un lien vers votre site. À première vue, c’est un moyen efficace et relativement inoffensif d’atteindre vos objectifs. Mais comme tout dans le référencement, il a le potentiel d’être abusé et c’est exactement ce qui s’est passé. Une industrie est apparue autour des blogs d’invités qui étaient louches et qui sentaient l’article sur les abus marketing des dernières décennies.

La panique a suivi lorsque Matt Cutts a récemment sorti une vidéo explorant comment les blogs d’invités avaient été mal utilisés et allant jusqu’à dire que si vous utilisez les blogs d’invités pour le référencement et la création de liens, il est temps d’arrêter. Si vous bloguez sur des sites de qualité médiocre avec un contenu de qualité médiocre sur des sites bas de gamme, il s’agit d’un important signal d’alarme.

Il y a toutefois une mise en garde importante à faire à ce sujet. Il ya un certain nombre de raisons pour lesquelles les propriétaires de sites et les entrepreneurs devraient continuer à blogging invité – mais ce n’est pas pour construire des liens ou pour le bénéfice direct SEO. Il s’agit plutôt de se concentrer sur le développement de la marque. L’un des plus grands avantages du blogging invité est d’obtenir votre matériel devant de nouveaux publics. Lorsque les lecteurs voient votre matériel sur un blog qu’ils aiment et en qui ils ont confiance, ils sont susceptibles de le relire. Cela génère du trafic, de l’engagement, de nouveaux adeptes et, potentiellement, des clients et des liens. Mais considérez le blogging invité comme un effort de construction de la marque, et choisissez avec soin les sites auxquels vous associez votre marque. Pour plus d’informations sur la façon de s’attaquer correctement au blogging invité, voir “Guest Blogging Dead ? Pas même proche !”

Promouvoir le contenu que vous créez

L’un des aspects les plus importants de toute stratégie de marketing de contenu est le développement de votre stratégie de promotion de contenu. Si personne ne voit le contenu que vous avez créé, sa valeur est limitée. Bien qu’il puisse finalement être trouvé grâce à la recherche organique, il est possible d’ajouter du carburant de fusée à votre contenu en faisant de la promotion stratégique. Ceci a deux avantages : les sous-produits des liens et des partages sont susceptibles d’aider votre performance organique et, en même temps, de réduire votre dépendance à attendre que les moteurs de recherche remarquent et promeuvent votre contenu. Voici quelques approches différentes qui sont efficaces pour faire remarquer votre contenu :

Promotion des médias sociaux : Faites la promotion de votre contenu par le biais de vos canaux sociaux. Facilitez le partage pour les lecteurs en incluant des boutons de partage social et un appel à l’action pour les encourager à partager le contenu s’ils l’ont apprécié.

Connectez-vous à la conversation plus large : Utilisez les fonctions des médias sociaux telles que les hashtags pour relier votre contenu à la conversation plus large qui se déroule sur vos sujets. Les sites Web tels que hashtags.org peuvent vous aider à trouver les bons hashtags pour promouvoir votre contenu.

Inclure dans votre bulletin d’information : Les abonnés au bulletin d’information prêtent souvent attention à des choses différentes de ce que font les gens dans vos flux sociaux. Envoyez périodiquement des résumés de votre contenu (le vôtre et celui d’autres personnes dont vous avez été le conservateur) pour une meilleure visibilité de votre contenu.

Sensibilisation ciblée des personnes d’influence : Une autre stratégie extrêmement utile pour attirer l’attention sur votre contenu est le suivi auprès des personnes influentes dans votre espace. Si votre contenu est vraiment pertinent par rapport à l’objectif de la

Sensibilisation ciblée des personnes d’influence : Une autre stratégie extrêmement utile pour attirer l’attention sur votre contenu est le suivi auprès des personnes influentes dans votre espace. Si votre contenu est vraiment pertinent pour leur public et de grande valeur, un courriel personnel ou de partage peut leur faire prendre conscience de votre travail et les inciter à le promouvoir auprès de leur public. Pour un cadre utile à cette fin, nous vous recommandons le Quicksprout Advanced Guide to Contact Marketing de Neil Patel’s Quicksprout.

Publication sur plusieurs canaux : Contenu a déclaré 2016 “le début de l’ère de l’édition omni-chaîne”. Il ne suffit plus de publier du contenu sur votre propre site et de vous attendre à ce que votre public vienne à vous. Publiez des contenus longs sur différents canaux (Facebook, LinkedIn Pulse, etc.) pour que les utilisateurs puissent profiter de certains de vos contenus sans avoir à quitter la plateforme sur laquelle ils se trouvent.

Une tactique importante pour promouvoir votre contenu est le marketing des médias sociaux. Dans le prochain chapitre, nous examinerons des stratégies de promotion et d’engagement social efficaces.

Chapitre 9 : Marketing des médias sociaux

Le rôle des médias sociaux dans le référencement a longtemps été une source de controverse. Sa capacité à mobiliser et à connecter les utilisateurs est indéniable, avec des réseaux multiples qui atteignent des centaines de millions d’utilisateurs. Pour les petites entreprises, le potentiel d’atteindre les clients et les prospects est sans pareil. Mais du point de vue du référencement, les médias sociaux ont-ils vraiment un impact sur le classement des moteurs de recherche ? C’était la cause de beaucoup de spéculations jusqu’à une révélation de Matt Cutts : Les signaux sociaux de Twitter et Facebook ne sont pas utilisés par Google.

La raison en était simple : si l’algorithme de Google était conçu pour s’appuyer sur l’accès à ces réseaux, des problèmes pourraient survenir si ces réseaux refusaient l’accès aux tentatives de Google pour indexer les pages. La saisie de renseignements périmés sur l’identité et la déclaration incorrecte de ces renseignements constituaient également un défi potentiel. Par conséquent, les pages de médias sociaux sont traitées en grande partie de la même façon que n’importe quel autre site, à quelques exceptions près dont nous parlerons plus loin.

Les avantages du marketing des médias sociaux

Bien que la plupart de vos activités de médias sociaux ne contribuent peut-être pas directement au classement de votre site dans les moteurs de recherche, il y a de nombreux avantages pour les entreprises ayant une présence active dans les médias sociaux. Le marketing des médias sociaux présente plusieurs avantages importants :

Augmente la notoriété de la marque : La participation stratégique sur les bonnes plateformes est un excellent moyen de participer à la conversation de votre industrie, de faire connaître votre nom devant des clients potentiels et d’établir des relations qui ont un impact sur votre entreprise.
Donne à votre marque un aspect organique et humain : Pour de nombreuses entreprises, la communication est formelle et rigide. Les médias sociaux exigent une approche différente et peuvent être un canal que votre marque utilise pour communiquer de manière plus détendue et accessible. C’est une excellente façon d’humaniser votre marque, surtout à travers des conversations qui évoluent de façon plus organique.
La capacité d’écoute : Les médias sociaux sont une excellente plateforme pour partager du contenu et encourager vos fans et adeptes à l’amplifier. Mais la valeur des médias sociaux ne peut être exploitée que si vous la traitez comme une conversation à double sens. L’écoute sociale vous permet de suivre les mentions de marque et de suivre les discussions les plus importantes qui se déroulent autour de votre espace.
Facilite le bouche-à-oreille : Une campagne qui favorise le partage est l’un des meilleurs moyens de catalyser le bouche-à-oreille.
Vous donne un moyen de communiquer avec vos clients et clients potentiels : L’un des principaux avantages de l’interaction sociale est qu’elle vous permet de communiquer avec vos clients et prospects par une méthode peu coûteuse et sans barrières à l’entrée. Que vous partagiez un excellent contenu ou que vous fassiez la promotion d’une vente, votre portée est grandement accrue par votre participation aux médias sociaux.
Augmente la fidélité des clients : Lorsque les clients sont régulièrement exposés à votre marque et à vos matériaux, cela vous aide à vous positionner en tant que leader et expert dans votre domaine. Plus ils interagissent en profondeur avec vous et voient vos mises à jour, plus vous construisez le type de fidélité qui se traduit par des relations et des ventes.
Bâtit la confiance des consommateurs : Les comptes actifs des médias sociaux indiquent qu’une entreprise a une forte présence, qu’elle est joignable et qu’elle est plus susceptible d’être plus digne de confiance qu’une autre. C’est particulièrement vrai pour les entreprises qui sont purement numériques.

Choisir la bonne plate-forme sociale pour votre entreprise

Un aspect important du marketing des médias sociaux est d’investir votre temps dans les bons réseaux. Avec un large éventail de réseaux allant des réseaux grand public comme Facebook et Twitter aux plateformes visuelles comme Pinterest et aux sites de niche pour des industries spécifiques, il est impossible d’avoir une bonne présence sur chaque réseau. Ce n’est pas non plus souhaitable. La meilleure stratégie de marketing des médias sociaux sera différente pour chaque entreprise. En fait, le choix des réseaux pour votre entreprise devrait se concentrer sur une poignée de facteurs :

Audience : Investissez le plus dans les réseaux où vos clients passent leur temps.
Format : Certains formats conviennent naturellement à votre entreprise. Si vous avez un style de communication très visuel

Format : Certains formats conviennent naturellement à votre entreprise. Si vous avez un style de communication très visuel, Pinterest peut être un excellent choix tandis que le blogging peut être plus difficile. Trouvez quel réseau tire parti de vos forces et vous permet de raconter votre histoire avec aisance.
Fiançailles : Si vous trouvez une communauté forte sur une plateforme particulière, il peut y avoir une synergie naturelle entre votre marque et les gens qui s’y rassemblent. La connexion peut être intuitive ou surprenante.
Pour plus d’informations sur la façon de trouver le bon réseau social pour votre entreprise, voir Comment déterminer quel réseau social convient à votre entreprise.

Éléments d’une forte présence sociale

Il est important d’avoir une forte présence sur les médias sociaux, mais à quoi cela ressemble-t-il ? Il y a deux éléments principaux d’une forte présence sociale.

1. La participation sociale est plus intégrée au marketing de contenu : L’un des aspects clés d’une stratégie de marketing de contenu réussie est l’intégration sociale. Un contenu socialement intégré a de meilleures chances d’être lu, partagé et trouvé. Les techniques pour y parvenir comprennent le partage de votre contenu par l’intermédiaire de vos réseaux sociaux au fur et à mesure qu’il est publié, la simplification du partage de votre contenu en ligne pour votre public grâce à des boutons de partage et l’élargissement de vos efforts pour relier votre contenu à la conversation plus large grâce au marquage thématique et à la découverte de contenu.

2. La diversité du contenu social est le moteur des connexions : Les entreprises sont obligées de sortir de la bulle des contenus écrits grâce à l’importance croissante des réseaux comme Instagram, YouTube, et des sites de streaming live comme Periscope. Se concentrer sur le contenu visuel est un excellent moyen pour les entreprises de se démarquer, d’attirer des liens et de diversifier leurs ressources de contenu.

Les médias sociaux constituent un moyen important de communiquer avec les clients et d’accroître la visibilité de votre contenu. Nous allons maintenant examiner de plus près la façon de réunir les efforts liés aux liens, au marketing de contenu et aux médias sociaux dans le but de bâtir votre marque.

Section 3 : Obtenir plus de valeur de vos campagnes de référencement

Chapitre 10 : Construire votre marque

Le développement de la marque est de plus en plus important dans le domaine du référencement. À une certaine époque, c’était le territoire d’initiatives de marketing plus traditionnelles. Il est utile dans un sens de penser à la différence entre le marketing direct et le marketing de Madison Avenue. Avec le marketing direct traditionnel, vous vous concentrez davantage sur une proposition de valeur qui parle au client et vend votre produit ou service en créant une urgence d’agir. Avec le marketing de Madison Avenue (par exemple, les publicités télévisées et les publicités éclatantes dans les magazines sur papier glacé), l’accent est mis davantage sur la création d’une notoriété générale de la marque. L’idée est que si un consommateur entend parler d’une marque, il est plus susceptible d’acheter ce produit ou service plutôt que la concurrence lorsqu’il se trouve dans un magasin ou a besoin de ce type de produit.

Aujourd’hui, le référencement combine ces deux perspectives. Les meilleures campagnes de référencement augmentent la notoriété de votre marque, tout en donnant aux clients une prochaine étape claire ou un appel à l’action. Établir des liens, créer du contenu exceptionnel et communiquer avec votre public sur les médias sociaux sont autant d’éléments qui contribuent à bâtir votre image de marque. Mais sans une vision unificatrice, ils ne suffisent pas. Le développement de la marque est plus qu’une simple tactique. Il s’agit d’une stratégie plus vaste qui commence par une compréhension claire de qui et de ce que vous voulez que cette marque soit.

Savoir, aimer et faire confiance : Vous et votre entreprise

On dit que les gens font des affaires avec d’autres personnes, pas avec des entreprises. Cette maxime est particulièrement vraie dans le monde en ligne. La crédibilité en ligne est plus difficile à établir que dans le monde réel. Lorsque vous marchez dans une brique et du mortier, vous pouvez facilement voir les installations du magasin, leur inventaire sur les étagères, et le professionnalisme de la personne derrière le bureau ou le comptoir. Les jugements que vous portez à chaque instant, basés sur votre expérience de la marque, vous aident à déterminer si un vendeur est un endroit sûr pour dépenser votre argent. Mais avec un site Web, il est plus difficile d’établir ce lien. Le développement d’une marque numérique est un effort délibéré pour surmonter cette limitation.

Mettre l’accent sur le développement de votre marque aide à personnaliser votre entreprise pour les clients potentiels. Il leur donne un visage sur lequel se concentrer et une voix à associer à ce que votre marque représente. Lorsque vous songez à élaborer une stratégie pour bâtir votre marque, je vous recommande de commencer par trois questions :

Sachez : Vos prospects peuvent-ils facilement exprimer ce que votre marque représente ? Ils te connaissent bien ?

Comme : A quel point êtes-vous sympathique ? Avez-vous une voix qui résonne auprès de votre public et qui joue sur le marché ?

La confiance : Votre entreprise est-elle digne de confiance, fiable et sûre ?

Beaucoup d’entrepreneurs et de petites entreprises ont du mal à trouver un équilibre entre la création d’une marque personnelle et d’une marque commerciale. Pour une analyse plus approfondie de cette question, consultez le Guide définitif pour la création de votre marque personnelle.

Les 7 éléments d’une marque forte

Les marques fortes dans toutes les industries ont plusieurs facteurs en commun. C’est ce qui nous aide à reconnaître les AVC

Les marques fortes dans toutes les industries ont plusieurs facteurs en commun. C’est ce qui nous aide à reconnaître les marques fortes et à fournir aux spécialistes du marketing un plan d’action qui leur permet d’agir sur les points à privilégier pour bâtir une marque forte. Ces qualités comprennent :

Unicité : La présentation ou le positionnement de la marque contribue à la différencier de la concurrence. Les clients sont capables d’articuler ce qui rend la marque différente et donc précieuse.
Connaissance du public : Les grandes marques s’appuient sur une forte connaissance de l’audience. Ils l’appliquent en s’assurant que leur message, leur qualité et leur présence visuelle résonnent d’une manière puissante auprès de l’auditoire qu’ils s’efforcent d’atteindre.
Passion : La passion soutient les grandes marques. C’est ce qui permet à votre équipe de rester concentrée dans les moments difficiles, ce que vos dirigeants transmettent pendant les conférences et les missions écrites, et ce qui incite les clients à devenir vos plus grands défenseurs.
Compétitivité : Les entreprises dont vous vous souvenez sont celles qui innovent et qui font quelque chose de mémorable. Les marques fortes comprennent ce qu’est leur principal avantage concurrentiel, l’expriment clairement et tiennent cette promesse à chaque fois.
Cohérence : De nombreux experts affirment que l’uniformité est l’un des facteurs les plus importants, sinon le plus important, de la présence d’une marque. Sur l’ensemble des canaux, les meilleures marques présentent un front cohérent et uni.
Leadership : Les marques fortes ont une vision puissante derrière elles, donnant le ton et alignant les efforts des acteurs clés pour atteindre les objectifs les plus importants.
Exposition : La notoriété est également un élément essentiel de la construction d’une marque forte. Avoir une présence forte et soutenue qui se connecte avec les clients au fil du temps renforce tous les autres aspects d’une marque.
Stratégies pour bâtir votre marque

En plus de tous les éléments de bon sens pour bâtir une marque forte, nous aimerions faire trois recommandations clés pour bâtir votre marque en numérique cette année.

Produire du contenu de marque : La production de contenu de marque est une autre stratégie qui produira des gains significatifs. L’accent sera mis sur la qualité, de sorte qu’une campagne de blogueurs invités n’est plus suffisante. Au lieu de cela, les lecteurs rechercheront un contenu approfondi qui se rattache aux valeurs fondamentales de votre entreprise et à vos messages les plus importants. Plus vous produisez du contenu fréquemment et plus vous le publiez largement, mieux vous serez positionné en tant que leader dans votre espace.
Concentrez-vous sur les canaux qui conviennent à votre marque : Comme déjà mentionné, vous n’avez pas besoin d’être (et ne devriez probablement pas être) actif sur tous les réseaux sociaux. Décidez quelles plateformes sont les mieux adaptées à votre image de marque et dépensez votre temps et votre argent pour être présent et réactif là où vous obtiendrez le maximum de bénéfices.
Vérifier votre cohérence : Comme décrit ci-dessus, l’un des éléments les plus importants d’une marque est la cohérence. C’est vrai pour votre message, votre identité visuelle et votre qualité. Il est facile, lorsque vous lancez une campagne de développement de la marque, de perdre de vue cet élément clé. Vos profils sociaux correspondent-ils visuellement à votre site Web ? Est-ce que les publications où vous affichez du contenu ont votre plus récente biographie ? L’uniformité et l’attention portée aux détails assurent à vos lecteurs une expérience constante et positive de votre marque.
Construire votre marque est l’un des facteurs majeurs qui vous distingueront. Mais que se passe-t-il lorsque toutes ces étapes ne suffisent pas ou qu’une erreur stratégique vous met dans le pétrin ? Dans la section suivante, nous parlerons de ce qu’il faut faire lorsque quelque chose ne va pas avec votre stratégie de référencement.

Chapitre 11 : Que faire lorsque les choses tournent mal ?

Malgré tous vos efforts, vous constaterez peut-être que vous avez été pénalisé par les moteurs de recherche. Les pénalités varient en sévérité, allant d’une baisse du classement pour des mots-clés spécifiques à la suppression complète des résultats des moteurs de recherche. L’une ou l’autre de ces situations peut être catastrophique pour votre entreprise, si vous comptez sur le trafic de recherche organique pour les prospects, les ventes et l’exposition. Mais il est important de garder la tête à niveau, de faire le point sur ce qui se passe et de passer systématiquement par le processus pour réparer les dommages.

Notions de base sur les pénalités des moteurs de recherche

Il y a beaucoup de rumeurs sur les pénalités imposées aux moteurs de recherche. Ils ne sont pas aléatoires. En fait, dans la plupart des cas, le propriétaire d’un site avouera qu’il y a quelque chose qui pourrait lui causer des ennuis. Peut-être vous vous êtes engagé dans des processus douteux de création de liens dans le passé ou vous avez pris d’autres mesures qui tombent dans la catégorie “mauvais référencement”. Dans d’autres cas, il se peut que vous ne soyez pas pleinement conscient de la source du problème, mais que vous deviez régler les détails avant de pouvoir régler le problème. Le processus suivant est un guide rapide auquel vous pouvez vous référer si vous faites face à une pénalité.

1. Déterminez si vous faites face à une pénalité manuelle ou algorithmique.
La première étape pour régler le problème d’une pénalité consiste à déterminer le type de pénalité auquel vous êtes confronté : une pénalité manuelle ou algorithmique.

Pénalités manuelles : Les pénalités manuelles sont simples à identifier. Lorsqu’ils se produisent, les propriétaires de sites reçoivent généralement un message via les outils de Google Webmaster indiquant que la sanction a été imposée et donnant un aperçu de la source du problème. Les pénalités manuelles varient en fonction

Les pénalités manuelles varient en sévérité, allant de l’action contre une seule page ou un seul élément de contenu sur votre site à l’ensemble du domaine. Les classements peuvent chuter ou votre site peut être retiré des résultats des moteurs de recherche. La seule stratégie pour traiter une pénalité manuelle consiste à examiner la source du problème et à présenter une demande de réexamen. Nous discuterons plus en détail ci-dessous de la façon de naviguer dans ce processus.

Le deuxième type est la pénalité algorithmique. Les pénalités algorithmiques se produisent organiquement lorsque les moteurs de recherche mettent à jour leurs algorithmes. Les modifications ou mises à jour individuelles – par exemple Google Penguin ou Google Hummingbird – ont un impact sur le classement de votre site et les font chuter. Ces derniers peuvent être plus difficiles à détecter, car les propriétaires de sites ne sont pas avertis. Au lieu de cela, vous remarquerez peut-être d’abord une baisse de votre trafic organique.

Si vous soupçonnez qu’une pénalité affecte votre classement, la première étape à suivre est de consulter votre console de recherche Google (anciennement appelée Google Webmaster Tools). Connectez-vous, allez dans “Rechercher du trafic”, puis vérifiez la section “Actions manuelles”.

Si vous n’avez pas de notification d’une pénalité manuelle, vous devez supposer que c’est le résultat de changements algorithmiques. Avec la grande variété de mises à jour qui ont eu lieu, il est utile de déterminer quel changement est à l’origine de la pénalité. S’agit-il d’un problème Google Panda, se référant à un problème très probablement lié à votre contenu ; un problème Google Penguin, qui peut indiquer un problème avec votre profil de lien ; ou un problème d’optimisation mobile lié à Google Hummingbird ? Le moment où la pénalité s’est produite (comme s’il s’agissait d’une mise à jour d’algorithme connue), combiné à votre propre connaissance du site et des pages touchées, peut vous donner un aperçu rapide.

Pour un aperçu des mises à jour des algorithmes et de la date à laquelle elles se sont produites, consultez l’historique des modifications de l’algorithme Google de Moz.

2. Cibler la solution au problème
Une fois que vous avez trouvé la source du problème, vous êtes prêt à appliquer la bonne solution.

Pour les pénalités manuelles, commencez par consulter l’avis que vous avez reçu de Google. Étudiez son contenu et dressez une liste des domaines que vous devez aborder. Si, par exemple, le problème est lié à la manipulation de la création de liens, le temps qu’il faut pour effectuer un audit complet de votre profil de lien. Avez-vous des liens que vous avez achetés, qui proviennent de sites de mauvaise qualité ou qui ne sont pas pertinents pour votre niche ? Si c’est le cas, vous pouvez y remédier en supprimant autant de liens que possible. Vous pouvez ensuite passer à la présentation d’une demande de réexamen.

Il est plus difficile d’aborder les pénalités algorithmiques, car il faut d’abord en déterminer la cause. Une fois que vous l’aurez lié à une mise à jour spécifique, vous serez en mesure de mieux cibler la bonne solution. Par exemple, si vous avez lié le problème à Panda, vous devez savoir que votre site a des problèmes de convivialité. Il est temps de vérifier la qualité, le volume et l’originalité de votre contenu, la vitesse du site, la structure générale et la navigation. Les pénalités Penguin exigent que vous examiniez votre profil de lien, que vous procédiez à des audits de liens et, si nécessaire, que vous supprimiez les liens et que vous soumettiez des désaveux. En s’attaquant

3. Mettre en œuvre une nouvelle stratégie
Il est difficile de se remettre des pénalités : il faut du temps, de l’énergie, des ressources humaines et financières. Vous perdez du capital marque, des revenus et des clients lorsque votre site n’est pas bien classé. La meilleure façon d’éviter une pénalité est de s’engager à adopter une stratégie éthique et axée sur les valeurs pour aller de l’avant. Concentrez-vous sur la livraison à votre auditoire par le biais de votre stratégie de contenu, en obtenant de l’exposition via le marketing des médias sociaux et en gagnant des liens de haute qualité. Cette approche ne se retournera jamais !

Audits de liens et désaveu Google

Si vous soupçonnez que de mauvaises pratiques de création de liens pourraient être à l’origine de vos problèmes avec les pénalités de site, il est temps de procéder à un audit de lien. Les audits de liens vous permettent d’examiner de plus près tous vos liens entrants et d’évaluer leur qualité. Pour un tutoriel complet et approfondi sur la réalisation d’un audit de lien, nous recommandons l’inestimable Neil Patel’s How to Perform an SEO Audit (Templates Included). Selon les résultats de votre audit, il s’agit d’orienter la discussion vers la meilleure façon de supprimer les liens défectueux de votre site.

Google Disavow

Google a lancé son outil Disavow en 2012. L’objectif est simple : s’il y a de mauvais liens pointant vers votre site que vous ne pouvez pas supprimer autrement, l’outil Disavow peut le faire pour vous. Vous pouvez soumettre une liste de sites de mauvaise qualité à l’attention de Google. Désavouer ne supprime pas les liens, mais l’outil signale à Google que vous souhaitez que ces liens soient ignorés lorsque les résultats des moteurs de recherche sont considérés. Souviens-toi : Google Disavow ne résout pas tous les problèmes avec les mauvais liens et il est important de procéder avec prudence lorsque vous l’utilisez.

Matt Cutts de Google a expliqué dans une vidéo qu’il est préférable d’utiliser l’outil de façon judicieuse et stratégique. Ne téléchargez pas simplement tous les mauvais liens vers votre site vers l’outil Désavouer et considérez que votre travail est fait. Cutts déclare spécifiquement que Google veut que les propriétaires de sites fassent plusieurs tentatives pour supprimer les mauvais liens avant d’utiliser Google Disavow.

Pour

Pour le répéter : il est essentiel que vous fassiez un effort de bonne foi pour faire supprimer les liens avant de passer à cette étape. Commencez par identifier les sites contrevenants et communiquez avec eux par courriel pour demander que le lien soit retiré. L’envoi de nombreuses demandes par courriel (parfois même par centaines ou par milliers peut prendre énormément de temps), mais cela en vaut la peine. Ces étapes vous aideront à éviter de futures pénalités et constitueront un élément important de toute demande de réexamen que vous présenterez. Pour plus de détails sur les liens à supprimer et comment gérer le processus Disavow, voir Comment savoir quels liens à supprimer dans Google.

Comment gérer une campagne de sensibilisation

Il est important de structurer votre campagne de sensibilisation pour la suppression des liens d’une manière facile à suivre et qui peut également être soumise avec toute demande de suppression en tant que sauvegarde. Envisagez d’adopter une approche systématique que vous inscrivez dans un tableur ou un autre document avec les renseignements suivants :

Nom du site
Lien URL
Texte d’ancre de mot-clé
URL de la page vers laquelle le lien se dirige
Coordonnées des personnes-ressources
Détails des contacts
Essayez de communiquer avec les propriétaires de sites au moins trois fois avant de mettre fin à votre campagne. Envoyez un message personnalisé et ajoutez une copie de votre contact par courriel à votre dossier pour que vous puissiez rapidement suivre et référencer le contact. Si après le troisième essai vous n’avez pas eu de réponse ou s’ils ont refusé, ajoutez simplement le site à votre fichier Disavow. Une note : vous obtiendrez occasionnellement un propriétaire de site malhonnête qui vous demandera de l’argent pour supprimer votre lien. Si c’est le cas, ne payez jamais. Au lieu de cela, notez-le simplement dans votre tableur (y compris une copie de leur réponse par courriel) et passez à autre chose.

Comment présenter une demande de réexamen

Si Google vous frappe avec une pénalité de moteur de recherche et que vous avez pris les mesures nécessaires pour corriger le problème, il est temps de soumettre une demande de réexamen. Les demandes de réexamen peuvent être soumises via Google Webmaster Tools. Il y a trois lignes directrices à garder à l’esprit pour réussir une demande de réexamen :

Assurez-vous d’avoir fait le travail d’avance : L’un des aspects les plus importants de la réussite d’une demande de réexamen est de s’assurer que vous avez vraiment réglé les problèmes avant de présenter votre demande. Si le problème se situe au niveau des liens, avez-vous supprimé tous les liens offensants ? Si votre problème en est un de convivialité, avez-vous restructuré votre site en tenant compte de l’expérience utilisateur ? Adoptez la perspective la plus rigoureuse possible – parce que vous savez que Google le fera.
Soumettre des sauvegardes : Si vous faites face à des pénalités manuelles ou si vous présentez une demande de réexamen à Google, notez ces renseignements dans votre dossier. Incluez votre feuille de calcul décrivant le travail que vous avez fait pour supprimer les liens et ce que vous avez soumis à Disavow. Soyez aussi détaillé et complet que possible, en vous rappelant que cela constitue une preuve importante de votre engagement.
Prenez vos responsabilités et montrez votre plan : Une fois que vous avez identifié la source du problème, il est important de prendre vos responsabilités, de démontrer votre engagement envers le changement et d’établir un plan pour aller de l’avant. Par exemple, si votre problème portait sur le contenu, vous pourriez noter que vous avez créé un calendrier éditorial et ajouté un rédacteur pigiste de renom à votre personnel. Google n’inflige pas de pénalités manuelles à la légère, et le fait de prendre ses responsabilités et de tirer des leçons de cette expérience les rend plus susceptibles de pardonner d’aller de l’avant.
4 tactiques SEO qui se traduira par des pénalités à chaque fois

Il ya une liste croissante de tactiques SEO qui sont plus susceptibles de vous pousser dans les mauvaises grâces de Google. Nous en avons parlé à plusieurs endroits, mais voici une liste de contrôle des approches SEO qui devraient être évitées à tout prix. Si vous vous engagez actuellement dans l’une de ces approches, arrêtez dès aujourd’hui et commencez le processus d’amélioration de votre site maintenant avant de vous attirer des ennuis.

La rotation, le grattage ou la duplication de contenu : Un contenu de haute qualité est un must pour chaque stratégie de référencement. Le contenu mal écrit, le contenu volé à d’autres endroits et le contenu dupliqué sont tous des signes d’un mauvais site et d’un site qui va vous faire gifler avec une pénalité.
Achat de liens : Les liens sont l’un des aspects les plus importants d’un bon classement dans les moteurs de recherche. C’est aussi la plus grande source d’embûches. N’achetez jamais un lien vers votre site. Il viole les directives de Google à l’intention des webmasters et constitue une cible majeure des mesures de répression des moteurs de recherche. Au lieu d’acheter des liens, concentrez-vous sur le fait de les gagner organiquement et de les construire naturellement avec beaucoup de contenu.
Liens de sites de mauvaise qualité : L’époque où l’on construisait un grand nombre de liens à partir de sites de mauvaise qualité, de réseaux de blogs ou de roues de liens est révolue. Si vous avez des liens de sites qui ne sont pas dans votre niche ou qui ont été créés explicitement dans le but de construire des liens (et rien d’autre !), il est temps de les supprimer.
Surutilisation du texte d’ancre : Que vous soyez invité à poster, à gagner des liens, ou à adopter une autre approche pour la construction de liens, les webmasters doivent prêter attention à leur profil de lien. Si plus de 30% des liens pointant vers votre site utilisent le même texte d’ancre et que ce n’est pas votre nom de marque, c’est un drapeau rouge. Cherchez plutôt l’équilibre

Cherchez plutôt une gamme équilibrée de liens qui utilisent un texte d’ancrage plus diversifié.
Enfin, nous aimerions examiner comment maximiser la valeur des tests de conversion et des métriques pour vous assurer d’obtenir le meilleur résultat possible pour vos efforts de référencement.

Chapitre 12 : Conversions et mesures

Les mesures font partie intégrante d’une stratégie de référencement solide. Non seulement les mesures peuvent vous aider à déterminer ce qui fonctionne et à affiner ce qui ne fonctionne pas, mais c’est aussi la meilleure façon de gérer votre retour sur investissement et d’identifier les opportunités non exploitées. Savoir quoi mesurer et quoi faire avec les données quand vous les obtenez fait la différence entre voir des résultats sérieux et simplement mettre du contenu dans l’éther.

Pourquoi l'importance de l'analyse dans le référencement SEO

Il existe de nombreuses ressources en ligne qui offrent des perspectives approfondies sur les métriques qui comptent dans le référencement. Nous aimerions adopter une approche stratégique pour comprendre pourquoi vous devez recueillir des données et comment élaborer une stratégie de données qui convient à votre site et à votre entreprise. Tout commence par la définition de vos objectifs d’affaires, et la détermination explicite de la façon dont cela se connecte à votre campagne de référencement.

Les campagnes peuvent avoir une grande variété de raisons. Par exemple, si vous vous concentrez sur le développement de votre audience, alors des mesures telles que l’inscription au bulletin d’information et l’engagement sur les questions de médias sociaux sont importantes. Si vous bâtissez votre marque, il se peut que vous vous penchiez plutôt sur le pouvoir qui se cache derrière les marques auxquelles vous êtes associé. Lorsque vous vous concentrez sur le résultat net, les mesures qui comptent vraiment sont les revenus, les profits, les conversions et les clients réguliers. Il y a des centaines de mesures qui peuvent être mesurées en SEO – mais toutes les mesures ne sont pas pertinentes dans toutes les situations.

Si vous souhaitez en savoir plus sur des paramètres spécifiques, nous vous recommandons l’étude annuelle des facteurs de classement de Searchmetrics.

Éloignez-vous des mesures de vanité

Vos analyses et collectes de données ne sont utiles que dans la mesure où elles améliorent votre activité. Si vous mesurez des facteurs qu’il est intéressant de connaître mais qui ne se traduisent pas par des actions ou des profits, vous avez l’occasion de réduire votre concentration. Le concept des mesures de vanité a été discuté : ce sont des mesures qui vous montrent que quelque chose se passe, mais qui ne vous donnent pas une idée de ce que vous pouvez faire ou de ce que vous pouvez faire par rapport à votre résultat net. Les mesures de vanité peuvent également vous induire en erreur, en vous donnant de fausses informations qui vous distraient de ce qui est vraiment important.

Les mesures vraiment importantes pour n’importe quelle entreprise se décomposent en :

Chiffre d’affaires : clients, ventes, valeur à vie, profits
Clients : clients potentiels, abonnés, comportements d’achat répétitifs
Conversions : points dans votre entonnoir de marketing qui poussent les gens à agir (ou non, et où ceux-ci peuvent être améliorés)
Tout ce qui se trouve à l’extérieur de ces zones n’est utile que lorsqu’il est utile :

Affiche les résultats à court terme : Par exemple, vous pouvez suivre la croissance d’un réseau social spécifique à court terme comme un signe qu’une campagne de marketing sur les médias sociaux prend de l’ampleur. Mais à long terme, vous vous préoccuperez beaucoup plus de savoir si un réseau spécifique génère du trafic, si ce trafic est en train de se convertir, et du niveau global d’engagement (commentaires, partages sociaux, conversations) que vous avez avec ce public.
Il répond à une question précise : Vous pouvez avoir des questions spécifiques sur un domaine tel que le marketing de contenu. Quels sont les contenus les plus populaires auprès des prospects ? Cet aperçu peut vous donner des résultats rapides et exploitables qui déterminent l’orientation d’une campagne que vous menez. Par conséquent, ce type de métrique peut avoir une valeur stratégique significative – lorsqu’elle est analysée avec une mentalité de “juste à temps” ou de “lean” derrière elle.
Pour en savoir plus sur les mesures de vanité, consultez l’article de KISSmetric : Metrics, Metrics on the Wall, Qui est le plus douloureux de tous ?

Test de conversion : Capturer la valeur de votre trafic

Aucune discussion sur la mesure dans le marketing en ligne ne serait complète sans un examen plus approfondi des tests de conversion. Vous travaillez dur pour obtenir du trafic sur votre site par le biais d’une grande variété de tactiques, allant de l’amélioration des résultats de recherche organique à l’exécution de campagnes d’affichage d’invités gourmandes en ressources. Mais qu’advient-il de votre trafic lorsqu’il arrive sur votre site ? Si ce n’est pas la conversion – c’est-à-dire, si vos visiteurs ne deviennent pas des clients et ne restent pas – votre investissement dans une stratégie SEO est en grande partie pour rien.

Les tests de conversion offrent un moyen structuré de comprendre quels aspects de votre marketing sont efficaces et lesquels ne le sont pas. La façon la plus simple de comprendre le test de conversion est d’examiner le concept du test A/B. Dans un test A/B, deux versions différentes de la même chose (ainsi, par exemple, deux titres pour un e-mail marketing ou deux couleurs d’en-têtes différentes) sont comparés. Les deux versions montrent les segments de l’audience, et celle qui se convertit le mieux est mesurée.

Dans le cas de deux titres, 5 % des téléspectateurs qui les ont vus pourraient cliquer sur la version A tandis que 20 % pourraient cliquer sur la version B. Le spécialiste du marketing est alors en mesure d’utiliser cette information pour partager le titre de conversion le plus élevé avec un segment plus large de l’audience et augmenter ainsi les conversions et les profits.

Dans le cas de deux titres, 5 % des téléspectateurs qui les ont vus pourraient cliquer sur la version A tandis que 20 % pourraient cliquer sur la version B. Le spécialiste du marketing est alors en mesure d’utiliser cette information pour partager le titre de conversion le plus élevé avec un segment plus large de l’audience et augmenter ainsi les conversions et les bénéfices. Les tests de conversion peuvent être utilisés dans tout l’écosystème du marketing en ligne, du marketing par courriel au blogging. S’il fait partie d’un programme de tests systématiques, les tests de conversion peuvent entraîner des améliorations progressives qui ont un impact significatif sur la durée de votre campagne. Pour en savoir plus sur la façon de structurer les tests de conversion, consultez le Guide du débutant de Qualaroo sur l’optimisation de la conversion.

Dans notre prochain et dernier chapitre, nous vous offrirons un regard plus détaillé sur certains de nos outils et ressources préférés pour tous les domaines du référencement que nous avons explorés.

Chapitre 13 : Outils et ressources pour la formation continue

Outils de Google

Google offre un certain nombre d’outils qui devraient être dans chaque boîte à outils SEOs.

Google Analytics
Console de recherche Google
Outil de planification de mots-clés Google
Le test Google Mobile-Friendly Test
Google PageSpeed Insights
Outils de création de liens

BuzzStream – recherche de liens et outil de création de liens
Ahrefs – outil de vérification et d’analyse des liens entrants
Majestic SEO – Vérificateur de backlink et outil d’exploration de site
Ouvrez l’explorateur de site – découvrez de nouvelles opportunités de liens
Link prospector – aide les utilisateurs à créer des backlinks ciblés
Inspyder Backlink Monitor – outil d’analyse de backlink
Searchmetrics – aide à suivre les classements et à traquer vos concurrents en ligne.
GSA Search Engine Ranker – outil de construction de niche backlink
Link Emperor – outil utilisé pour construire des liens d’autorité
ScrapeBox – ping, commentaire, outil de création de liens
Outils et ressources de marketing de contenu et de rédaction publicitaire

Percolate – Plate-forme de marketing de contenu.
UberFlip – Création de hub de contenu
Revcontent – Curation du contenu
Outbrain – Curation du contenu
Curata – Logiciel de création de contenu
De manière optimale – Tests A/B pour un contenu plus efficace
Parse.ly – Prédit la performance du contenu avec l’audience
Convert – Tests A/B pour un contenu plus efficace
Copyblogger – Outils et ressources pour les spécialistes du marketing de contenu
ProBlogger – Construire un meilleur blog
SEOBook – Optimisation de votre blog
Outils et ressources de marketing des médias sociaux

Brand24 – sentiment social/marque, nom mentionne tracker
Mention – sentiment social/marque, nom mentionne tracker
SocialOomph – plate-forme entièrement intégrée, vous permet de planifier le contenu à travers les réseaux, de suivre les mentions, d’engager avec les adeptes, etc.
Tweetdeck – s’engager avec les suiveurs de Twitter en temps réel, suivre les mentions et l’engagement
twazzup – Surveillance Twitter
Mention sociale – suivi des sentiments, analytique
Hootsuite – gestion de contenu, suivi des engagements, plateforme de planification
Social Media Examiner – conseils pour l’utilisation des médias sociaux pour les entreprises
Social Media Marketing Magazine – publication de l’industrie pour les spécialistes du marketing des médias sociaux
RazorSocial – blog de marketing des médias sociaux
Jon Loomer – blog marketing Facebook avancé
SocialMouths – blog de marketing des médias sociaux
Marketing à la carte

Wordstream – Outils de marketing et blog PPC
Tutoriel Bruce Clay sur le CPMP – décrit les principes de base du CPMP et fournit des suggestions.
Google Keyword Planner – Outil de recherche de mots-clés PPC
Wordstream’s guide to choosing a PPC platform – un excellent guide pour vous aider à choisir une plate-forme PPC
Marketing local

Guide SEO local – un excellent guide sur le référencement local
Optimisation pour la recherche locale – tout ce que vous devez savoir pour optimiser vos annonces locales
Conseils de recherche locale – voici des conseils pour classer votre entreprise localement
Outils SEO locaux – les outils SEO locaux sont très différents des outils SEO réguliers. Ce guide vous enseigne tous les outils dont vous avez besoin dans votre boîte à outils SEO locale.

Conclusion : Rassembler le tout

SEO défie beaucoup de la sagesse conventionnelle. Les choses changent rapidement et il est facile de se sentir dépassé. Rappelez-vous que le cœur d’une stratégie SEO forte repose sur la création d’un grand contenu, l’engagement avec un public via les médias sociaux, et de gagner des liens de haute qualité en cours de route. La meilleure façon de commencer est de mettre ces tactiques en action en construisant votre propre site et votre propre marque. Si vous suivez le chemin que nous avons tracé ici, vous serez en route vers un site d’autorité de haut niveau avec un classement durable qui vous maintiendra au sommet des moteurs de recherche.

–>

Laisser un commentaire

webinaire agence webmarketing

Profitez maintenant du meilleur Webinaire composé des secrets et stratégies que personne ne vous dévoilera, rejoignez maintenant plus de 24.500 entreprises qui ont profité des secrets.

Partagez cet article avec vos amis

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin