Formation référencement naturel – Devenir premier sur Google

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Les 3 ingrédients essentiels au référencement

Les algorithmes de Google prennent en compte des centaines de facteurs
pour positionner un site sur une
requête donnée.
Le référencement, c’est un peu
comme la cuisine. Vous avez
une multitude d’ingrédients
ainsi que des centaines de
recettes mis à votre
disposition et plusieurs façons
de les cuisiner.
Mais quelles que soient les
façons de les cuisiner, 3 piliers
seront toujours présents dans toute
stratégie de visibilité sur les moteurs de recherche.
1
er pilier : L’optimisation technique de son site. L’objectif ici est d’avoir un
site bien compris par Google et ses amis. Même si les algorithmes sont très
pointus, cela reste des robots avec un langage codifié que vous devez
connaitre pour être plus efficace.
2
ème pilier : Des contenus de qualité. Sans contenu, quelque-soit
l’optimisation technique de votre site, vous ne vous positionnerez pas. Il faut
voir les contenus comme autant de portes d’entrées vers votre site. Mais
attention, ils ne doivent pas être rédigés pour les moteurs mais pour les
visiteurs, ils doivent néanmoins respecter certaines règles de rédaction pour
que Google puisse les présenter à vos potentiels visiteurs. Il faut donc savoir
ménager la chèvre et le chou 🙂
3
ème pilier : Les liens et la popularité. L’objectif ici est de montrer que votre
site est reconnu et de confiance dans votre thématique. Cela se ferra via la
création de liens avec d’autres sites. Attention, cette partie est l’une des plus difficilement maitrisable en référencement. Les moteurs peuvent sanctionner
votre site si les choses ne sont pas faites dans les règles. On privilégiera
toujours la qualité à la quantité.
En se basant sur ces piliers, les 5 étapes pour arriver à bien positionner
son site seront :
1. Trouver les bonnes expressions sur lesquelles se positionner via la
réalisation d’un audit sémantique.
2. Optimiser la structure technique de son site en veillant à éviter certains
points bloquant les robots des moteurs de recherche.
3. Optimiser l’aspect éditorial via la création régulière de contenus de
qualité.
4. Suivre et optimiser l’indexation de son site dans les moteurs.
5. Mettre en place une stratégie de création de liens.
Dans les parties suivantes, je vous
détaillerai les principales notions à
connaitre, néanmoins je vous
encourage à développer vos
connaissances en référencement
pour atteindre vos objectifs de
visibilité.
Bien préparer son projet : l’audit sémantique
Avant de passer à l’action, il est indispensable de connaitre sa cible et de
comprendre comment cette dernière effectue ses recherches sur Google. A
mon sens, c’est l’étape clé pour bien réussir son référencement. Si cette
première étape est bâclée, les actions auront un mauvais retour sur
investissement. Rien ne sert de se positionner sur une expression si celle-ci
n’attire pas des prospects en adéquation avec mon offre.
La première étape va donc être de bien identifier ses prospects et leur façon
de rechercher sur Google.
La technique du persona
Commençons par mieux connaitre
nos prospects en utilisant la
technique du persona. Le persona
est un personnage imaginaire
représentant un segment de votre
cible.
Il faut imaginer son client idéal : son
âge, son sexe, sa situation
géographique, ce qu’il aime, ses activités, ses loisirs, sa situation familiale…
Exemple de persona créé pour une voiture citadine :
Caroline, 40 ans, 2 enfants, urbaine, cadre supérieure aimant la mode, les
sorties…
Bien sûr, on peut avoir plusieurs personas pour chacun des segments de sa
cible. L’idée est de s’imaginer nos prospects afin de plus facilement se
projeter dans leur façon de rechercher sur Google.
Les basiques de la recherche de mots-clés
Une fois nos personas créés, il faut réaliser ce qu’on appelle un audit
sémantique. L’audit sémantique va permettre d’identifier les expressions recherchées par nos personas afin de sélectionner, en tout état de cause, les
expressions sur lesquelles nous allons optimiser notre site et nos contenus.
L’outil de planification des mots-clés Google sera votre allié dans cette
mission. C’est un outil fourni par Google permettant, non seulement de
connaitre le nombre de recherches sur une expression donnée, mais
également d’avoir des suggestions de mots-clés connexes.
On suivra les étapes suivantes pour bien choisir ses expressions :
1. Réaliser un brainstorming et noter toutes les expressions que l’on
pense pertinentes.
2. Etudier les expressions qu’utilisent nos concurrents pour développer le
panel de mots-clés.
3. Utiliser l’outil de planification Google pour connaitre les données liées
à ces mots-clés et y ajouter les mots-clés connexes pertinents
4. Trier les mots-clés puis faire une sélection d’expressions pertinentes
pour notre référencement.

1
er ingrédient : l’optimisation technique
La checklist pour optimiser techniquement son site
Pour analyser et classer les pages web dans leurs résultats, les moteurs vont
utiliser une multitude de critères. Commençons par les critères liés à la
structure de votre site.
1 : Le title de vos pages : le title, hormis en haut du navigateur, n’est pas
visible sur votre site. Vous le retrouverez, par contre, dans les résultats
affichés par Google :
Ici, notre site s’affiche en première position sur l’expression webmarketing et
le title s’affiche en violet sur la copie d’écran. Dans ce title on intégrera le
mot-clé si possible au tout début de la balise.
Dans le code source de votre site, il s’affichera comme ceci : <TITLE>Le titre
de ma page</TITLE>

2 : La meta description, qui prend la forme suivante :
<meta name=”description” content=”Ma jolie description” />
…indiquera aux moteurs la description à afficher dans leurs résultats en
dessous du title. Elle n’a pas de rôle direct dans le positionnement. Il faudra
la rédiger de façon efficace pour inciter l’internaute à cliquer sur votre
résultat. En effet, le taux de clic aura un impact sur votre positionnement, la
rédaction de la balise meta description est donc très importante via son
impact indirect sur le taux de clic.
3 : l’organisation du contenu. La façon d’organiser ses contenus aura
également un impact sur le positionnement. On veillera à avoir un titre (avec
la balise H1) et des intertitres (balises H2 et H3), un contenu étoffé (700-800
mots voir plus dans l’idéal), les expressions importantes mises en exergue
via le gras ou l’italique…
4 : l’optimisation des images et des vidéos : de même les médias devront
être optimisés pour contenir les expressions clés.
5 : Les URL des pages : on veillera également à optimiser les URL de ses
pages afin qu’elles contiennent également les expressions.
D’autres critères rentrent en jeu, mais ces 5 premiers critères sont les plus
importants. Chacune des pages devra avoir ces différents points
optimisés et on veillera également à avoir une cohérence générale des
optimisations sur l’ensemble des pages du site.

Recette d’un site WordPress bien optimisé
Vous utilisez peut-être WordPress comme 25% des sites web à travers le
monde ? Je vous propose une recette simple et efficace pour bien optimiser
son site.
1 : Installer le plugin WordPress SEO
Ce plugin vous permet de paramétrer efficacement le référencement de
votre site et vous guide dans l’optimisation de vos contenus. La version
gratuite suffit largement, vous verrez, même pour un usage avancé.
2 : créer des règles d’optimisation pour vos différentes pages
Wordpress SEO vous permettra d’indiquer des règles d’optimisation qui
s’appliqueront à l’ensemble de vos pages. Cela vous permettra d’avoir des
titles et descriptions optimisés rapidement. Mais attention, ces règles
assureront le minimum, il sera hautement recommandé d’avoir des
optimisations page par page pour un référencement vraiment optimisé.
3 : créer un sitemap
Le sitemap est un fichier indiquant à Google l’ensemble des pages à intégrer
à son index. Yoast vous permet d’en créer un rapidement. Vous n’aurez plus qu’à le soumettre au moteur via Google Search Console, outil que nous
voyons dans le détail dans notre formation.
4 : optimiser aux petits oignons ses contenus
Sur chacun de vos articles, vous aurez une checklist d’optimisations
proposées par WordPress SEO, suivez les conseils du plugin pour un
maximum de vos contenus :
ème ingrédient : des contenus de qualité
Afin d’obtenir vraiment des résultats en référencement, il sera indispensable
d’avoir une stratégie éditoriale soutenue. Vous devrez créer des contenus de
qualité de façon régulière.
Si un rédacteur n’est pas un référenceur, il se doit tout de même de trouver
le juste équilibre entre information, tonalité et optimisation du contenu
rédactionnel.
Il faudra :
✓ Créer un contenu pertinent et accrocheur.
✓ Impliquer l’internaute.
✓ Proposer un contenu unique, original et engagé.
Pour vous aider dans cette mission, voici 7 leçons à retenir :
1. Livrer tout, tout de suite : l’utilisateur est
pressé, il doit s’avoir dès l’introduction de
quoi on parle, quand l’action se passe, qui
sont les interlocuteurs…
2. Informer : donner à l’utilisateur ce qu’il
vient chercher et ne le duper pas avec un
titre accrocheur renvoyant vers un contenu
sans saveur.
3. Structurer le texte : pour faciliter la lecture
4. Enrichir l’expérience utilisateur en donnant une dimension
multimédia (vidéo, audio…)
5. Vendre : l’écriture doit atteindre les objectifs du site.
6. Mesurer : grâce à un outil analytics pour voir si les contenus sont lus
et appréciés.
Pour bien mettre en place sa stratégie éditoriale on pourra également
s’appuyer sur une charte éditoriale composée d’un contrat de lecture, d’une
ligne éditoriale, d’une structure de contenu et de règles de rédaction.

On veillera à optimiser :
✓ Le titre.
✓ L’introduction.
✓ Le contenu.
Afin d’intégrer les expressions clés et de donner envie au lecteur de
poursuivre la lecture.
Le sujet étant vaste, je ne peux malheureusement pas tout détailler dans ce
guide mais toutes les étapes sont détaillées dans ma formation « Les
fondamentaux du référencement naturel »
La recette du contenu épique (un indispensable à tout bon
référencement)
Pour cette partie, je vous propose la recette
du contenu épique. Les contenus épiques
sont des contenus à forte valeur ajoutée qui
vous permettent, non seulement de vous
positionner mais en plus d’obtenir plus
facilement des liens vers votre site (il est
toujours plus facile d’obtenir des liens de
qualité en produisant un contenu riche).
1. Trouvez une expression sur laquelle
vous souhaitez vous positionner. On
peut reprendre une expression trouvée durant l’audit sémantique.
2. Faites une recherche sur cette expression dans Google et analysez
les contenus se positionnant sur celle-ci. Etudiez les sujets abordés, le
nombre de mots (pour cela vous pouvez copier-coller le contenu dans
Word et utiliser la fonction statistique dans l’onglet révision et
également le nombre de fois où le mot-clé visé apparait dans le
contenu.

3. Rédigez un contenu surpassant tous les contenus que vous avez
pu voir dans les premiers résultats. Votre contenu devra être plus
dense (avoir au moins 400/500 mots de plus que les autres
contenus), plus intéressant, plus documenté et bien sûr apporter votre
expertise et votre patte au sujet. Pensez à y intégrer des vidéos, des
images et tout média pouvant enrichir votre contenu. Et bien sûr, il
devra inclure votre expression de façon naturelle dans dans les zones
clés du référencement : le texte, le title, la description, le titre de la
page, les intertitres…
4. A la fin, vous devez vraiment être fier à tout point de vue de votre
contenu et n’avoir aucun doute sur le fait qu’il surpasse tous les
contenus vus dans les premiers résultats de Google sur l’expression
visée.
5. Publiez votre contenu, relayez-le sur vos réseaux sociaux, faites-en
la promotion par tous vos canaux d’acquisition.
6. En bonus : contactez des sites partenaires, des blogueurs ou autres
pour leur faire découvrir le contenu afin qu’ils le relaient sur leurs
réseaux éventuellement.

3
ème ingrédient : la popularité
Après l’optimisation technique et l’optimisation éditoriale, le 3ème ingrédient
de toute bonne recette de référencement sera le travail de la popularité via
l’obtention de liens renvoyant vers votre site.
C’est l’ingrédient le plus difficile à accommoder. En effet, les liens vont
être sur d’autres sites, des espaces que vous ne maitrisez pas et surtout
Google a des consignes très strictes en matière de liens. Des abus réalisés
lors de la création de liens peuvent aboutir à des sanctions de la part de
Google ayant pour résultat de vous faire disparaitre de son index.
D’une façon générale on pensera qualité avant quantité et on se mettra
toujours à la place de l’internaute.

Lors de la création de lien, on se posera toujours la question suivante :
Ce lien apporte-t-il un vrai plus à l’internaute ?
Si la réponse est oui, pas de problème votre lien sera de qualité, si la réponse
est non, mieux vaudra repenser la création de ce lien.
Avant toute action de netlinking, je vous conseille d’aller lire les consignes de
Google en la matière, taper « consignes Systèmes de liens » dans Google
vous devrez tomber sur la page de support proposée par le moteur.
Vous devrez garder en tête les points suivants :
✓ Aborder la création de liens de façon naturelle sans optimisation en
tête.
✓ Eviter les pages suroptimisées pour la mise en place de lien.
✓ Diversifier les ancres des liens sans utiliser forcément un mot-clé.
✓ Créer des liens de façon progressive.
Le travail de la popularité étant un sujet très pointu, je vous invite à suivre
notre formation, vous y apprendrez comment bien identifier les partenaires
potentiels pour le référencement en se basant sur des indicateurs et une
méthodologie éprouvée.

La recette du linkbaiting (recette un peu moins connue mais
absolument délicieuse)
Le linkbaiting est une des techniques
les plus efficaces et les plus sures pour
obtenir des liens. Il consiste à créer un
contenu de haute qualité et d’en faire
la promotion pour générer des liens
de façon naturelle.
Quelques idées de stratégies :
✓ Créer un blog et publier un
contenu qualitatif pour son audience (c’est la technique que nous
avons mis en place pour Webmarketing & co’m).
✓ Réaliser une étude et publier un livre blanc ou une infographie dans
son domaine.
✓ Proposer un concours attractif.
✓ Réaliser une interview d’une personne influente de son domaine.
✓ Faire quelque-chose d’inattendu ou de spécial pour faire le buzz.
Exercez-vous, trouvez un concept adapté à votre thématique et
soumettez-le-moi en répondant au mail que vous avez reçu avec cet
ebook. Je me ferrai un plaisir de vous faire un retour et de vous apporter des
conseils par la même occasion.

Quelle différence entre référencement naturel et référencement payant ?
Le référencement payant (ou référencement sponsorisé) consiste à acheter de l’espace publicitaire auprès des
moteurs de recherche pour obtenir une visibilité additionnelle. Google propose ainsi “Google Adwords” et Bing – qui
s’est associé avec Yahoo, les “Bing Ads”.

La différence fondamentale avec le référencement naturel est le fait de payer ce trafic. Si vous ne dépensez plus de
budget Google Adwords, vos annonces ne seront plus diffusées. Ce n’est pas un outil de trafic pérenne.
L’autre différence est que les annonces du référencement sponsorisé sont positionnées avant les résultats naturels
(il y en a aussi après), les rendant ainsi plus visibles.
Note : cette image (empruntée à Google) n’est plus à jour : les annonces en colonnes de droite ne sont plus
disponibles.
Bon à savoir : chez Google comme Bing, vous n’êtes facturé que lorsqu’un internaute clique sur votre publicité.
Cette vidéo bien faite explique en quelques minutes les bases du référencement naturel et payant
Utiliser du référencement payant améliore-t-il le référencement naturel ?
Non… (mais…)
Officiellement, il n’y a pas de lien direct entre vos budgets Google Adwords et votre visibilité en référencement
naturel sur Google.
Cependant des effets indirects existent même s’ils ne dépendent pas de la volonté de Google : Si un internaute trouve votre site depuis une campagne Google Adwords et en parle sur un forum, ce lien aidera votre site à
remonter dans les classements naturels.
Pourquoi faire du référencement sur Google ?
En résumé : vous allez pouvoir trouver des clients !
Vous recevrez aussi des visiteurs qui ne sont pas encore prêts à acheter : ils sont au début de leur réflexion. Un
internaute visitera plusieurs sites avant de prendre sa décision d’achat.
Vous en doutez ? Souvenez de la dernière fois où vous avez voulu acheter un produit pour lequel vous n’étiez pas
sûr de votre choix ? Combien de sites avez-vous visités ? Combien d’avis avez-vous lus ?
L’intérêt reste ici de pouvoir avoir le rôle du conseiller : c’est avec votre site qu’il trouvera ses prochaines réponses.
Et c’est aussi vers vous qu’il se tournera quand il sera prêt à acheter !
Comment référencer son site sur Google ?
(Attention le paragraphe qui va suivre est légèrement teinté de démagogie)
Aussi surprenant que cela puisse paraître, vous n’avez rien à faire. Google découvrira votre site d’une manière ou
d’une autre et le mettra dans sa base de données.

Là où le référencement organique d’un site web devient utile, c’est pour obtenir de bonnes positions dans Google !
Être indexé signifie que Google vous connaît, pas qu’il a envie de vous mettre en première page !
Google : comment ça marche ?
1. Google visite les sites internet en suivant les liens qui les composent.
2. Il indexe alors les pages qu’il juge pertinentes (délaissant celles qui n’ont pas un niveau de qualité suffisant)
3. Il répond ensuite aux requêtes des internautes à partir de l’index qu’il a créé.Google comme les autres
moteurs de recherche a pour modèle économique la publicité (au travers du référencement sponsorisé).
Le métier de base de Google est de pouvoir apporter des réponses à toutes les questions du web pour fidéliser les
visiteurs et leur proposer de la publicité.
Quels sont les critères du référencement naturel ?
L’algorithme de Google comporte plus de 200 critères . (Suivez ce lien pour lire le guide complet)
De plus, Google n’effectue pas moins de 500 mises à jour par an sur son moteur. La plupart d’entre elles sont
mineures et passent inaperçues, certaines changent en profondeur le référencement naturel.
Quels sont les différents moteurs de recherche ?

Part des moteurs de recherche en France
93 %
Google
2 %
Yahoo
2 %
Bing
Source
Google est largement dominant en France avec une part de marché de l’ordre de 93 %.
Viennent ensuite Yahoo et Bing, les challengers, avec environ 2 % chacun.
D’autres sites reprennent les résultats fournis par ces géants du web, comme orange.fr ou free.fr.
Comment mesurer le référencement naturel de mon site ?
La mesure du référencement naturel la plus pertinente est de passer par Google Analytics, qui indiquera de manière
synthétique le trafic issu du référencement naturel ainsi que de nombreuses caractéristiques, notamment :

Origine géographique
Pages d’entrée : vous saurez quel contenu vous apporte du trafic
Taux de rebond : à suivre pour voir si votre contenu satisfait les visiteurs
Type d’appareil utilisé : ordinateur ou smartphone, par exemple.
Et bien d’autres !
Un autre outil de suivi complémentaire consiste à suivre suivre les positions des mots clés que vous indiquez.
Différents outils sont disponibles à la fin de cette page. L’inconvénient est de devoir travailler à partir d’une liste
déterminée de mots clés, qui a forcément du mal à évoluer dans le temps.
Un dernier outil que j’utilise énormément est SemRush. Il va vous permettre de vous comparer avec vos concurrents
et de voir sur quels mots clés ils sont visibles. SemRush annonce 12 000 000 de mots clés dans sa base. Cet
outil est loin d’être parfait (les données sont parfois erronées, car elles sont basées sur des hypothèses), mais vous
pourrez en apprendre déjà beaucoup.
Comment évolue le référencement naturel dans le temps ?
Bien ! Sauf si vous avez utilisé des méthodes prohibées pour votre référencement organique… (j’en parle en fin de
ce guide)
De manière générale, plus un site vieillit, plus son trafic naturel progresse. La seule véritable condition est de
produire toujours plus de contenu pour offrir aux moteurs de recherche plus de pages qualitatives à indexer.
Comment évaluer la difficulté d’un référencement naturel ?
En partant sur la base d’un mot clé de votre choix, vous pouvez voir quels sont les sites qui se classent dans les
premières positions.
Analysez ces sites : s’ils sont tous de très gros sites, la difficulté sera probablement très élevée.
En revanche si parmi les premières places de petits sites parviennent à se positionner, vous aurez la possibilité de
venir vous aussi vous placer, moyennant un contenu meilleur et idéalement plus de liens qui pointent vers votre site.
Qu’est-ce que le contenu dupliqué en référencement naturel ?
Le contenu dupliqué est lorsqu’un même contenu se trouve sur plusieurs urls différentes.
On distingue le contenu dupliqué interne (le doublon est le le site) et le contenu dupliqué externe (le doublon se
trouve sur un autre site).

Pourquoi le contenu dupliqué doit-il être évité en référencement naturel ?
Google n’indexe qu’une seule fois chaque contenu : il ne conserve que ce qu’il considère comme l’original et ignore
les autres copies.
Si plusieurs de vos pages sont touchées, c’est autant de pages qui ne recevront pas de trafic !
A retenir
Pas de copié-collé : votre site ne doit proposer que du contenu unique sur le web. Vous pouvez par contre
demander ce travail à des rédacteurs web !
Qu’est-ce que les consignes aux webmasters de Google ?
C’est une série de consignes générales pour faciliter le travail de Google et donc améliorer le référencement naturel
d’un site.
Le document est assez long, mais mérite vraiment une lecture attentive !
Ce document est disponible à l’adresse suivante :
https://support.google.com/webmasters/answer/35769?hl=fr
Pour aller plus loin, je donne d’autres liens à la fin de ce guide !
Quelles sont les compétences utiles en référencement naturel ?
Un bon référenceur va finalement exercer plusieurs métiers :
Chef de projet : pour planifier et suivre les travaux de référencement dans la durée
Analyste : pour mesurer ce que le SEO amène comme conséquences Rédacteur de contenu : pour rédiger du contenu de qualité
Designer : pour mettre en forme les contenus rédigés
Communicant : pour promouvoir les contenus publiés
Webmaster : pour optimiser le site internet
Combien coûte le référencement naturel ?
Voici des ordres de grandeur chiffrés par année pour des devis d’agences de référencement naturel :
site vitrine local, peu de concurrence : de 300 à 2 000 €
site vitrine national, concurrence moyenne : de 1 000 à 5 000 €
site vitrine national concurrence élevée : de 5 000 à 20 000 €
site ecommerce, peu de concurrence : de 5 000 à 10 000 €
site ecommerce, concurrence élevée : de 10 000 à 20 000 €
Combien de temps prend le référencement d’un site internet ?
Le référencement d’un site internet dépend principalement de l’ancienneté du site à positionner.
Site neuf : vous devrez patienter 6 à 12 mois avant de mesurer les premiers résultats. Ceux-ci se
manifesteront par une croissance de votre trafic naturel.
Site ancien : les résultats d’un bon référencement naturel seront visibles plus rapidement, en quelques mois
voire quelques semaines !
Quels sont les différents types de référencement naturel ?
Le référencement organique se divise en différentes approches, en fonction des contenus et emplacements que l’on
souhaite cibler :
Référencement naturel sur Google : la version classique, sur la page de résultats la plus fréquente, celle sur
laquelle porteront vos efforts le plus souvent
Référencement naturel sur Google News : pour apparaître dans la partie actualités de Google
Référencement naturel sur Google Images : pour afficher ses images pour des recherches d’images. C’est
l’idéal pour les sites ayant de beaux visuels (cuisinistes, restaurateurs…)

Référencement naturel local : pour apparaître dans les classements des entreprises locales (notamment sur
Google Map). Vital pour des métiers localisés (salle de sport, location de box…)
Référencement naturel de vidéos : pour remonter dans les résultats affichant des vidéos. Cette branche du
référencement naturel s’appelle aussi le VSEO, pour Video SEO. Un bon travail dans cette direction vous
permettra aussi d’augmenter votre visibilité au sein du moteur de recherche de Youtube. Essentiel si Youtube
est une source de visiteurs importante.
Référencement naturel international : pour remonter dans les résultats sur sites de Google d’autres langues
(google.com, google.es, etc.)

Laisser un commentaire

webinaire agence webmarketing

Profitez maintenant du meilleur Webinaire composé des secrets et stratégies que personne ne vous dévoilera, rejoignez maintenant plus de 24.500 entreprises qui ont profité des secrets.

Partagez cet article avec vos amis

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin