Formation référencement naturel – Devenir premier sur Google

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Référencement on-page

1. Texte : visible sur la page
2. Code : non visible sur la page

• Le titre est :
– L’« image de marque » qui apparaît sur le snipet de la page de résultats de recherche.
• C’est le texte du lien,
• Le reste de la description étant le meta tag meta name=”description” .. ou sinon les premiers mots de la page, sa date..
– Le mot-clé le plus fort pour le robot indexeur
• Entre 7 et 10 mots
– Éviter les termes « tarte à la crème » ( “page”, “bienvenue”…)
– Un titre propre à chaque page
• Le titre doit reprendre les mots clés importants
– Il donne un résumé de la page (éviter les pages multi thèmes)
– De plus en plus détaillé quand on descend dans l’arborescence du site
– Pas de titres/pages multilingues
Le cloaking (texte caché visible pour le robot indexeur, mais invisible par le lecteur) a
suscité beaucoup de tentatives pour leurrer les moteurs de recherche
– Techniques : Meta tags, identification des images, texte blanc sur fond blanc, caché derrière une image, balise <div>,
noframes, noscript, display:none ..
Le code : Meta Tags
Meta = des “données sur les données”
<HEAD>
<TITLE>titre de la page</TITLE>
<META name=”description” content=”description du contenu, snipet”>
<META name=”keywords” content=”mots clés séparés par des espaces”>
</HEAD>
Balise des images
– <IMG SRC=”url_de_l_image”
– ALT=”Texte remplaçant l’image si elle ne s’affiche pas =mot-clé pour google Images”
– TITLE=”Texte à afficher, =mot-clé pour google Image”>
• <meta name=”robots” content=”valeurs”>
– all : Le robot indexe tout (= défaut)
– none : Le robot n’indexe rien du tout
– noindex : Votre page n’est pas indexée mais les liens sont suivis
– nofollow pour toute une page ou comme attribut de lien
rel=”nofollow”
– Permet au webmestre de spécifier que ce lien ne doit pas compter dans le PageRank
– Balise inventée en 2005, notamment par un “responsable antispam” de Google
– Les autres moteurs de recherche se sont ralliés au système
– Devrait plutôt s’appeler rel=”nopagerank” , car le lien est suivi par les indexeurs
– L’utilisation de cette balise a donné lieu à des tentatives de manipulation
• Prévient le spamdexing, notamment pour les sites :
– Ouverts aux commentaires
• Forums de discussion, commentaires de blogs
– De crowdsourcing
• Wikis, Twitter, réseaux sociaux…
A/B testing => optimisation de
page multivariables
Ou Multivariate landing page optimization
• On teste divers éléments visibles d’une page
– x Images différentes, y dispositions du texte, z formulations
– On obtient x*y*z combinaisons possibles
– On évalue leur taux de conversion
– Google Website Optimizer + Plan d’expérience

Eventail d’opérations d’optimisation d’un site
• Règle des “3C” :
– Contenu
– Code
– Conception,

Structure du site
– Ergonomie = Facilité de lecture du site pour un internaute
• Plan du site
• Navigation
– Breadcrumbs / fil d’Ariane
France > Normandie > Calvados > Deauville
– Facilité de lecture du site pour un indexeur
• Fonction “Analyser comme Googlebot«
– Intérêt des CMS pour mettre à jour la structure
• WordPress, Joomla, Magento…
Fichiers spéciaux
• Robots.txt
– Spécifie aux robots indexeurs le comportement qu’il doivent
adopter
• Indexer ou pas, suivre les liens etc..
• Sitemap.xml
– Cartes sémantisée des pages du site à visiter
<loc>http://www.example.com/?id=what</loc>
<lastmod>2009-09-22</lastmod>
<changefreq>monthly</changefreq>
<priority>0.5</priority>
• Fichier d’identification
– Pour valider par Google qu’on est bien le responsable d’un site.

Que faire en cas de changement
d’adresse d’une page ?
• Installer un fichier .htaccess à la racine du site
– How to setup a 301 Redirect – Htaccess
– Redirect
• 301 (“permanently moved »)
• 302 (“moved temporarily)
• 303 (“see other »)

Choix techniques
• Réécriture d’URL
– http://www.discounteo.com/tv-video/televiseur/tv-lcd
– http://www.cdiscount.com/electromenager/four-cuisson/samsung-bq1d4t007-
four/f-1102304-samsubq1d4t007.html
• Cas du Flash
– Mauvaise réputation, en voie de disparition, mais indexé par
Google dans certains cas.
• Cas des sites dynamiques
– Facteurs pénalisants et de leurs solutions (frames, formulaires, AJAX,
JavaScript, sessions, contenus dupliqués, etc.)

Mais le plus important c’est …
CONTENT IS KING
« le contenu c’est ce qui compte avant
tout »
Contenu = texte, mais aussi les médias (images, vidéo), la
facilité de navigation, l’ergonomie/affordance, l’interactivité,
au global l’expérience du site..

Symptômes d’une faiblesse de contenu :
• Taux de rebond = les internautes ne restent pas sur le
site
• % élevé de nouveaux visiteurs = pas de retour
• Peu d’entrées directes (pas de mémorisation du site
en marque-pages)
• Taux de conversion inférieur aux attentes
• …

La déclaration aux moteurs de recherche
• Ajouter l’URL de votre site à Google
– Seule la page de premier niveau d’un site est à soumettre (« to submit »)
– Il n’est pas nécessaire d’indiquer les liens mis à jour ou obsolètes. Les liens
désactivés disparaissent au cours de l’exploration suivante
– Voir aussi dans le chapitre “outils”
• … Google Search Console.

White Hat ou Black Hat ?
White Hat : Contenu de qualité, site
agréable et pertinent pour l’utilisateur
 Optimisation des mots-clés
raisonnable
 Stratégie de netlinking honnête (=non
rémunérée)
 Ne pas exiger de résultats
immédiats (effet sandbox)
 Rien à cacher
Rien qui cherche à tromper
l’internaute ou les moteurs de
recherche
Black Hat : Manipuler les moteurs de recherche… au
risque du bannissement des résultats de recherche
 Occultage (transmettre une page différente au moteur de
recherche et au visiteur)
 Texte caché (Cloaking)
 Répéter abusivement un mot-clé, mots-clés sans
rapport avec le contenu réel (Keyword stuffing)
 Pages en double / contenu copié-collé d’autres
sites (Scraper site)
 Achat abusifs de noms de domaine (Cybersquatting,
Domain spam)
 Utilisation ciblée des balises nofollow (PageRank
sculpting).
 Globalement, le spamdexing
Voir également le lexique en fin de cours…

Les mises à jour de l’algorithme Google
Google Panda
Panda est le nom d’un algorithme déployé par Google
depuis février 2011. Ce dernier agit comme un filtre et se focalise
sur le contenu. Son objectif principal est de lutter contre le spam
et le contenu dupliqué. Plusieurs catégories de sites ont déjà été
pénalisées par Panda, notamment celles qu’il
jugeait de mauvaise qualité comme les fermes de contenus ou les
scrappers.
Pour éviter toute sanction de la part de Google, il existe
certaines règles à respecter. Tout contenu publié sur votre site doit
être unique, pertinent et offrir aux internautes une valeur
ajoutée. Il doit correspondre à leurs attentes mais aussi être compris
par le moteur de recherche. C’est pourquoi il est important d’utiliser
les bons mots clés, de faire attention à ce qu’il n’y ait pas de fautes
d’orthographe et de proposer un texte qui soit en rapport avec la
page de destination.
Plusieurs autres points peuvent être travaillés, comme la
vitesse de chargement du site ou le partage de vos contenus sur les
réseaux sociaux. Il est également fortement conseillé d’éviter de ré-
péter les mêmes mots clés dans les balises title et de diversifier vos
liens internes et externes, en favorisant la qualité à la quantité.

Google Penguin
Afin de lutter contre la sur-optimisation des sites et les liens non-
naturels, Google a crée un filtre dédié en 2012 : Penguin. Depuis
cette date, plusieurs mises à jour ont été déployées. A la différence
de Panda, il se focalise donc sur les liens et les
pratiques externes du site.
Sont sanctionnés par celui-ci, les sites dont les liens sont
articifiels, les abys de netlinking et ceux qui ne respectent pas le
règles du moteur. Dès lors, il est important de mettre en place un
réseau de liens de qualité, notamment en terme de backlinks.
Privilégiez ceux qui viennent de sites de confiance et veillez à ce que
la page du lien soit dans un thème similaire à la page
d’arrivée. N’oubliez pas les réseaux sociaux, avoir des liens
provenant de tels sites est aujourd’hui un atout
A l’inverse, il est recommandé d’éviter les redirections
trompeuses, de ne pas acheter de backlinks et de veiller à ne pas
publier du contenu dupliqué. De même, ne sur-optimisez pas vos
balises ou vos ancres, sinon vous risquez d’être
sanctionné par Google.
Avec ce filtre, il faut aussi être vigilant avec la publicité présente
sur vos pages et l’utilisation des mots clés. Comme le reste, il ne
faut surtout pas en abuser sinon, vous risquez d’être pénalisé.

Google Hummingbird (Colibri)
Contrairement à Panda et Penguin, Hummingbird (Colibri en
français), n’est pas une mise à jour basée sur la pénalité mais sur la
pertinence des résultats de recherche.
Hummingbird a été lancé en septembre 2013 afin de mieux
répondre aux requêtes complexes et de longue traîne des
internautes. Cette mise à jour vise donc à comprendre
le sens des requêtes et de trouver le meilleur
contenu qui corresponde à l’intention des internautes.
Google analyse désormais les mots dans leur globalité, et non de
manière isolée. En effet, le nombre moyen de mots-clés
contenus dans une requête ne cesse de croître chaque année.
Mais pas d’inquiétude à avoir, vous ne serez jamais pénalisé par
Colibri.

Derniers conseils
Ces derniers conseils sont aussi importants que ce que je vous ai donné
avant. Sans cela vous ne pourrez pas envisager une stratégie de
référencement naturel sur le long terme.
Pensez aux nombres de gens comme vous qui lancent leur blog.
! Sortez de la masse. Usez de ces techniques de référencement et
surtout créez des articles et du contenu, c’est le plus important.
Une fois cette phase de décollage passée, continuez sur votre lancée le
vol ne pourra être que confortable.
Dernier conseil, même si certaines techniques de référencement sont
assez pénibles à mettre en place. Dites-vous que tout ce que vous ferez en
plus ne peut que être bénéfique pour votre site si vous suivez ces conseils.

Laisser un commentaire

webinaire agence webmarketing

Profitez maintenant du meilleur Webinaire composé des secrets et stratégies que personne ne vous dévoilera, rejoignez maintenant plus de 24.500 entreprises qui ont profité des secrets.

Partagez cet article avec vos amis

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin