Formation WordPress – Devenez un expert WordPress

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

La vue d’ensemble (Tableau de bord)

OK, félicitations pour avoir installé WordPress sur votre site. Ça va être amusant ! Alors que pour les gens comme moi et d’autres blogueurs qui sont là depuis un certain temps, le tableau de bord WordPress se sent comme à la maison. Je connais mon chemin en avant et en arrière autour du tableau de bord. C’est ici que vous vivrez quand vous bloguez. C’est maintenant votre maison !

Regardons autour du tableau de bord pour voir à quoi ça ressemble.

Vous êtes les bienvenus avec quelques tuiles sur la page d’accueil. Si vous n’aimez pas une tuile, cliquez sur le bouton “Screen Options” en haut à droite et il vous donnera l’option de décocher les pièces que vous ne voulez pas voir. Passons maintenant au menu à gauche. C’est ainsi que vous configurez WordPress.

Tableau de bord – Ceci vous permet de revenir à la page principale de votre tableau de bord. Il vous permet également d’accéder à l’écran de mise à jour pour voir si WordPress (noyau), vos thèmes ou vos plugins ont besoin d’être mis à jour.

Articles – Il se compose généralement de quatre sections. Les voilà. Ils sont là.

Tous les articles – C’est ici que vous voyez ce que vous avez écrit, ainsi que ce qui est en cours de rédaction ou même prévu. Si vous voulez voir vos messages, c’est ici que vous allez.

Ajouter – Si vous avez besoin d’écrire un nouvel article, vous pouvez le faire ici.

Catégories – Chaque blog devrait avoir des catégories. C’est ainsi que vous divisez vos articles en sujets. Par exemple, les principales catégories de mon blog sur le Webmarketing sont le SEO, le business, le blogging et WordPress. C’est ici que vous les ajouterez. Vous pouvez le faire facilement en créant le nom de la catégorie comme “Gagner de l’argent”. La limace sera alors “faire de l’argent”, mais elle doit être en minuscules et seulement avec des lettres, des chiffres ou des traits d’union. Pas d’espace dans la barre d’adresse car cela deviendra l’URL de votre catégorie. Si vous avez plusieurs catégories, vous pouvez emboîter les unes sous les autres. L’une des catégories sera un “Parent” et l’autre un “Enfant”. Un exemple pourrait être “Guides” en tant que catégorie parentale et “Blogging” en tant qu’enfant.

Étiquettes – elles peuvent être utilisées pour réduire la portée de votre message à l’intérieur de la catégorie spécifiée. Vous pouvez ajouter vos balises via l’éditeur de messages, vous n’avez donc pas vraiment besoin d’y toucher maintenant. Les balises peuvent aider à définir un message encore plus. Une catégorie pourrait être “Économiser de l’argent” et certains tags de l’article pourrait être amazon, les achats en ligne, et des coupons.

Médias – La plupart des messages et des pages utiliseront des images et c’est ici qu’ils vivront. Vous pouvez voir tous vos médias dans la médiathèque, mais aussi ajouter de nouvelles images ici. Vous pouvez également télécharger des fichiers PDF et des vidéos. Je vous recommande de ne pas diffuser les vidéos et de les héberger sur YouTube. Ceux-ci peuvent remplir votre site rapidement et le ralentir.

Pages – Vous devriez créer des pages statiques pour votre site comme votre page d’informations et votre page de contact.

Commentaires – Si vous autorisez les commentaires, c’est ici qu’ils vivront. Vous pouvez consulter tous vos commentaires à partir de cette page. Vous pouvez également supprimer des commentaires, les marquer comme spam, y répondre et simplement vider tous les commentaires spam sur votre blog. C’est plutôt pratique pour les commentaires de conservation.

Apparence – Dans cette section, vous pouvez modifier l’apparence de votre blog avec les thèmes, personnaliser votre thème et ajouter des widgets pour ajouter différentes choses à votre thème. Voici ce que vous pouvez faire dans la section apparence.

Thèmes – Votre site fonctionne à partir de thèmes. Il y a tellement de thèmes, ce n’est même pas drôle. Vous pouvez en trouver d’autres qui sont gratuits ou aller avec un thème premium qui vient avec le support et coûte de l’argent. C’est à vous de décider. C’est ici que vous ajouterez votre thème.

Personnaliser – Une fois que vous avez choisi un thème, voici où vous pouvez le personnaliser sans même changer le site en direct. Cette fonction vous permet de changer des parties du thème (différentes pour chaque thème) et de le publier une fois que vous aimez ce que vous avez fait. C’est un outil puissant !

Widgets – La plupart des blogs ont une barre latérale ou un pied de page. De nombreux thèmes créent des zones “widget” où vous pouvez ajouter des choses cool. La plupart des gens utiliseront des widgets pour ajouter une boîte de recherche à leur blog ou même ajouter des annonces afin de gagner de l’argent. Vous pouvez y placer vos liens de médias sociaux pour que les gens puissent vous suivre sur Twitter ou Facebook. Si vous avez besoin d’un widget particulier, vous pouvez probablement le trouver fait avec un plugin.

Menus – C’est un petit endroit puissant. Les thèmes sont fournis avec des options de menu. C’est ainsi que vous faites naviguer les gens sur votre site. La plupart du temps, vous devez d’abord créer un menu, puis sélectionner où il ira. Certains thèmes n’ont qu’une seule place pour un menu, alors que d’autres en ont plusieurs. Cela dépend beaucoup de votre thème. Ce qui est cool avec l’éditeur de menu, c’est que vous pouvez choisir parmi les messages, les pages, les catégories, ou même y ajouter vos propres liens personnalisés.

En-tête – Ceci ne sera utilisé que si votre thème permet un en-tête personnalisable. Vous pouvez télécharger une nouvelle image d’en-tête dans cette zone.

Arrière-plan – Ceci vous permet de choisir un nouvel arrière-plan pour votre blog. Habituellement, c’est une couleur, mais ça peut aussi être une image. Vous pouvez également le faire à l’intérieur du personnalisateur.

Editeur – La plupart des nouveaux blogueurs n’auront pas besoin de toucher cette section. C’est ici que vous pouvez éditer le code CSS ou modifier de nombreux fichiers modèles. Si vous ne savez pas ce que vous faites, alors ne le faites pas.

Plugins – Vous pouvez ajouter tellement de fonctionnalités à votre site avec des plugins. Ce sont des morceaux de code qui sont écrits dans un but spécifique. Certains pourraient ajouter de nouveaux boutons de partage social à vos pages de blog. D’autres pourraient vous permettre de partager vos images sur Pinterest. Il y a tellement de plugins.

Utilisateurs – C’est ici que votre profil vivra. Lorsque vous installez WordPress, vous obtenez un profil créé pour vous avec votre nom d’utilisateur et votre courriel. Tu dois remplir le reste. Certains thèmes utilisent cette information pour entrer dans les boîtes des auteurs ou dans d’autres endroits. Il est important de remplir ce formulaire. Il vous suffit de cliquer sur “Votre profil” pour modifier votre propre profil.

Outils – Vous n’aurez probablement pas grand chose à faire ici, mais vous pouvez facilement exporter tout le contenu de votre blog via ce menu et l’importer dans un autre blog en utilisant le même menu sur le nouveau blog. En tant que nouveau blogueur, vous n’en aurez pas besoin.

Réglages – C’est ici que vous avez besoin de prendre un peu de temps et de tout assembler. Il est très important de configurer votre blog correctement et c’est ici que vous vous occupez de l’ensemble des paramètres du blog.

Général – Dans cette section, vous remplirez le titre de votre site et la ligne d’étiquette. Vous pouvez modifier votre URL ici (ce qui n’est probablement pas nécessaire), ajouter l’adresse e-mail de l’administrateur, choisir votre fuseau horaire, et choisir quand votre semaine commence, et le format de la date.

Ecriture – Vous pouvez choisir votre catégorie de message par défaut ici et le format de message (si vous en avez plus d’une). La plupart des nouveaux blogueurs n’ont pas besoin de s’inquiéter de la section “Poster par e-mail”.

Lecture – C’est ici que vous pouvez dire à votre site d’afficher vos derniers messages sur votre page d’accueil ou peut-être une page que vous avez créée juste pour la page d’accueil. Vous pouvez aussi lui dire quelle page devient la page “blog” qui accueillera un certain nombre de vos messages. Assurez-vous que la case “Visibilité sur les moteurs de recherche” n’est pas cochée.

Discussion – Cela vous permettra de mieux gérer vos commentaires et de les conserver. La plupart du temps, vous pouvez laisser les paramètres par défaut de l’article tels quels.

Médias – Vous n’avez probablement pas besoin de vous frotter à cette section car elle vous montre simplement la taille des images que WordPress crée pour vous lorsque vous téléchargez une image dans la médiathèque. Par défaut, WordPress crée trois tailles d’images à partir de l’image que vous téléchargez, il y aura donc techniquement quatre images, mais vous ne pourrez voir que l’image principale que vous avez chargée. Certains thèmes ont des tailles différentes qu’ils créent également en arrière-plan.

Permalien – C’est une étape cruciale pour votre blog. Vous DEVEZ éditer cette section ! WordPress a une structure d’URL par défaut, mais c’est super laid. Ce n’est pas beau à voir. Ma recommandation est de changer la structure de votre permalien pour juste /post-name/ pour rendre vos URL propres et faciles à lire.

webinaire agence webmarketing

Profitez maintenant du meilleur Webinaire composé des secrets et stratégies que personne ne vous dévoilera, rejoignez maintenant plus de 24.500 entreprises qui ont profité des secrets.

Partagez cet article avec vos amis

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin