Générer plus de 1000€ par mois avec un business en ligne

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Getresponse tutoriels vidéo

GetResponse tutoriel en français et à la fin de cette vidéo vous aurez votre liste, votre auto répondeur, votre newsletter.
On va même relier ça à votre page de capture. Et on va faire ça tranquillement en trois étapes.

Bonjour je m’appelle Stéphane et si vous cherchez à créer votre business en ligne de zéro et sans euro, bienvenue sur cette chaine.
Cliquez !  Abonnez-vous ici !
Et puis sur la clochette de notification aussi. Ça c’est pour ne rien louper.

Bon le problème c’est que GetResponse c’est gratuit.
Oui enfin c’est gratuit 30 jours, donc effectivement si vous passez vos trente jours à vous demander si votre liste est bien configurée, où se trouve tel ou tel bouton, vous allez perdre du temps.
Donc l’idée de cette vidéo c’est bien évidemment qu’on avance ensemble, pas à pas.
Vous avez votre vidéo d’un côté et votre compte de l’autre et vous suivez. Et puis dès la fin de cette vidéo, vous lancez votre première campagne d’email marketing et là vous aurez réellement 30 jours pour tester GetResponse. Ça fait sens ou pas ?

➤ Comment créer une liste d’adresses email avec GetResponse

Première chose qu’on va faire ensemble c’est créer votre compte GetResponse.
Mon lien d’affiliation est ici.
Vous cliquez dessus et, première petite astuce d’ailleurs, mettez votre meilleure adresse email pour créer ce compte parce qu’on va s’appuyer dessus.
Ça va favoriser par la suite votre délivrabilité. Ça je vous en parle petit à petit.
Mais vous avez envie que vos mails arrivent à bon port ? Donc mettez votre meilleure adresse. Eh bien allons-y !

Vous avez cliqué sur le lien, vous avez créé votre compte GetResponse, vous êtes donc face à ce tableau de bord et je vais pas tout vous montrer mais juste l’essentiel parce qu’on va aller droit au but.

On passe en webcam. Coucou !
Première chose que vous allez voir ce sont ces widgets qui sont en fait des genres de raccourcis que vous pouvez aménager de la manière dont vous voulez. Et nous, on va aller se servir uniquement que de deux boutons. Celui ci qui est un menu en fait pour créer votre liste et celui ci dans lequel se trouve l’auto-répondeur et les newsletters.
Gros point fort ! Gros point fort de GetResponse c’est son chat 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.
Vous pouvez poser des questions, voilà ils sont disponibles tout de suite. Vous pouvez poser des questions très simples, ils vous répondront, ils ne vous renverront pas forcément vers leur blog où ils ont déjà répondu à ça. Donc vraiment je vous incite à vous servir de ce chat 24 heures sur 24.
Petite astuce, si l’anglais vous gêne ici vous avez français, il vous suffit d’appuyer sur le bouton en bas à droite. Eh bien on y va.

C’est parti, on va s’intéresser tout de suite à notre liste et aller directement dans “Contact“.
Donc vous êtes face à une page blanche et on va créer sa première liste. N’oubliez pas que vos contacts verront ce contenu donc il faut trouver un nom qui tienne la route. Pas de majuscules, pas d’espace, trois caractères minimum. Vous pouvez tenter un truc du style : jeandupondmarketing. Une petite faute, ok. jeandupontmarketing. Créer !

Et elle apparaît ici. Là à droite, vous avez un petit menu on va justement la paramétrer maintenant notre liste.
Et ça va se faire en trois étapes : général, inscriptions, message de confirmation.
– Le titre de la liste. Là on fait pour l’instant une liste générale plus tard vous pourrez faire des petites listes qui seront plus segmentées.
Si vous vendez des chaussures par exemple vous pourrez faire une liste chaussures hommes, une liste chaussures femmes etc.
– La description de la liste, vous pouvez la mettre pour vous pour mémoire ça c’est vraiment ma liste générale.
– Vous pouvez choisir une catégorie ou pas, ça c’est là encore pour vous, pour mémoire.
– Ici dans la deuxième partie : “Affichez l’adresse postale dans le pied du message“ Ça ce sera vu par vos prospects.
C’est obligatoire aux États Unis, ça ne l’est pas en France. C’est à vous de faire votre choix si oui ou non vous voulez afficher votre adresse.
– Logo. Là encore vous êtes absolument libre de le mettre ou pas et voilà pour cette première étape qui est quand même on peut le dire assez simple.

Deuxième étape : l’inscription !
Et là c’est important parce que d’abord cette première case, moi je vous incite vraiment à la cocher.
Qu’est ce que ça va faire ? À chaque fois vous aurez un prospect vous allez recevoir un petit message de GetResponse qui va vous dire : Vous avez un prospect.
Au début c’est toujours super encourageant. Mais il se peut qu’au bout d’un moment, ça saoule ! Je ne vous le cache pas. Vous décrocherez simplement cette petite case ici.

Très important, vous allez essayer de mettre votre adresse la plus propre. Et là j’ouvre une petite parenthèse sur la délivrabilité.
En théorie quand vous envoyez une newsletter et que vous avez par exemple 100 contacts, vous vous dites dans votre tête : il y en a 100 qui vont recevoir.
Pas forcément ! C’est là qu’intervient le taux de délivrabilité.
Entre le moment où vous envoyez par GetResponse une newsletter et le moment où elle arrive chez votre contact, il y a tout un tas de filtres qui sont en place pour éviter les spams et les spammeurs. Si jamais vous vous amusez à jouer avec cette adresse et faire un petit coup de spam, votre adresse va être répertoriée comme étant une adresse de spams, et ça va pas vous aider pour avoir un taux de délivrabilité qui vous satisfasse.
Ce taux de délivrabilité va descendre petit à petit.
En général on peut compter 99% . Mais ça peut vite redescendre si vous ne jouez pas le jeu.
Donc mettez une adresse avec laquelle vous n’avez jamais spammé, d’une part, et avec laquelle vous ne comptez jamais spammer.
Mais il n’y a pas que ça comme critère pour avoir un fort taux de délivrabilité. Celui ci compte.

Donc ici mettez votre meilleure adresse. Et si vous voulez en changer il est encore temps. Vous allez dans “gérer votre compte“ “adresse email“
Vous ajoutez un email et une fois qu’il est ajouté vous renvoyez le lien de confirmation. GetResponse va vous envoyer un email et vous allez pouvoir cliquer dessus pour confirmer cette nouvelle adresse mail que vous avez insérée dans l’autorépondeur GetResponse.

Le message de confirmation pour l’instant on ne l’utilise pas, mais ce sera réglé pour l’avenir.
html, ici vous mettez donc “confirmer votre inscription“. Ici vous mettez votre adresse “propre“ d’email marketing.  Et ici vous choisissez “bonjour contact“ ça mettra le prénom de la personne si tant est, qu’il ait entré son prénom lors de votre étape “page de capture“ sinon ça écrira “bonjour friend“.
Bon à vous de voir si vous voulez mettre quelque chose ou pas.
On va enregistrer tout ça. Le message de confirmation voilà, on va enregistrer ce qu’on a fait. Là aussi si on ne l’a pas fait avant.
Il me semble pas l’avoir dit, et ici en “général“ pareil. On enregistre les paramètres généraux et on retrouve sa liste donc, effectivement, avec ce qu’on a paramétré.
On peut même la mettre en “paramétrer comme défaut“ ce qui nous permettra en fait d’avoir cette liste de prospects de base. Et puis quand vous créerez une nouvelle liste, vous pourrez vous servir des paramètres de liste existants. En l’occurrence,  vous choisirez parmi toutes celles qui vous sont proposées, celle ci et ça recopiera exactement les mêmes paramètres.
Voilà la liste est faite. Elle est pas belle la vie ?!

➤ Comment créer une newsletter sur GetResponse

Deuxième étape on va créer une newsletter et ça se passe par ici “contact“ vous allez sur “marketing par email“, vous cliquez, vous allez vous retrouver face à une page blanche.
Moi je vous ai laissé ces quatre newsletters là, pour bien vous expliquer ces chiffres que vous allez avoir.
Ici c’est bel et bien une newsletter que j’ai envoyée à une seule personne alors pourquoi est-ce qu’on a un taux d’ouverture unique de 200 % et bien tout simplement parce que la personne a ouvert deux fois le mail et a cliqué “taux de clic unique“ une fois dessus.
Une autre newsletter, on a là une personne qui a ouvert une fois le mail et cliqué une fois.
Ici ouvert. Ici pas cliqué sur le lien que j’ai mis à l’intérieur de ma newsletter.
Vous pouvez aller bien sûr beaucoup plus loin avec ces statistiques. Ce n’est pas l’objet de cette vidéo mais vous allez voir c’est assez intuitif si vraiment vous voulez regarder ça d’un petit peu plus près.

On va créer notre première newsletter sur GetResponse en cliquant sur ce bouton bleu et en cliquant sur l’éditeur d’e-mails.
Là aussi : le bouton bleu.
– Ici en théorie vous devriez avoir normalement sinon vous la sélectionnez votre liste celle qu’on a créée ensemble.
– Ici important, et ce ne sera pas visible pour vos abonnés, d’accord ? Vous pouvez mettre un petit peu ce que vous voulez comme titre, de message, comme nom de message.
– Par contre, ça c’est primordial, et ça fait partie aussi du truc sur lequel vraiment vous devez vous concentrer.
Je ne vais pas vous faire un cours de copywriting sur cette vidéo, mais en gros vous essayez de faire quelque chose de clair de simple, de net, de court et évitez les mots qui ne vont pas vous aider pour ce qui est de la délivrabilité.
Pour, comme je le disais tout à l’heure, pouvoir passer tous ces petits filtres, évitez les mots comme “gratuit“ par exemple pour “argent“.
Évitez aussi de mettre trop d’emojis.
– Et ici vous devriez avoir normalement votre meilleure adresse. Et on est toujours dans les paramètres comme vous le voyez.
On va traverser donc ces différentes étapes avant qu’ici on ait un résumé et qu’on appuie sur le bouton en disant : on envoie à tout le monde.

Vous pouvez inscrire par exemple “ma première newsletter“. Exemple “7 astuces Facebook“ on appuie sur étape suivante pour passer à la suite.

Ici on est à la deuxième étape donc aux modèles.
Alors là on est pile dans le piège du débutant. Je vous recommande de ne pas utiliser tous ces modèles qui vous sont proposés.
Ils sont magnifiques c’est sûr, mais pour trois raisons majeures.
– La première c’est quand même que ça fait extrêmement commercial et c’est peut-être pas ce que vous avez envie de montrer.
– Ces mails, on sait pas jusqu’à quel point ça va favoriser encore une fois votre taux de délivrabilité parce qu’il y a plein d’images dedans, il y a certainement plein de liens dedans et qu’il vaut mieux limiter au maximum ce genre d’informations.
– Et puis la troisième c’est que c’est absolument pas cohérent si vous êtes en train de monter votre première liste absolument pas cohérent avec ce que vous êtes, ce que vous faites. Ça ne sert à rien de vouloir montrer quelque chose que vous n’êtes pas, parce que au fil du chemin, vos prospects se rendront compte qu’il y a un décalage. Ça fait partie des bases du marketing, rester cohérent.

Alors plutôt que de partir sur ce genre de mail, on va partir sur un mail en partant de zéro et sur un modèle vierge.
Un rapide tour d’horizon de cet éditeur de newsletter puisque c’est ici qu’on va l’écrire.
Toute cette partie là au dessus c’est fait pour gérer la globalité du mail par exemple, vous pouvez mettre ça sur le côté.
Je vous recommande de ne rien toucher, voilà la largeur de votre mail c’est 600 pixels là aussi vous pouvez descendre maximum à 550 pixels. Mais ne touchez pas, ne touchez à rien surtout de ces parties là.
Pour revenir une manipulation en arrière, vous avez l’équivalent d’un “Contrôle Z“. Mais il y a bien mieux ici dans l’historique qui vous permet de remonter avez faite.
Ici, message test vous pouvez vous envoyer à vous même un message test donc pour voir un petit peu ce que ça donne.
Ici de quoi pré visualiser mais cette fois ci sur tout : sur google sur outlook sur etc. etc. mais par contre c’est un petit peu long quand même.
Le spam score ça vous donne une indication pour savoir si oui ou non vous êtes considéré comme spammeur. Selon que vous ayez mis, comme je disais tout à l’heure, trop de liens, certains mots etc etc. Ça donne une indication seulement. Tout à l’heure on parlera du message texte brut.
Vous pouvez aussi sauvegarder plutôt que de l’envoyer en tant que brouillon ici avec projet.

N’oubliez pas que, en matière de mails et comme tout le reste d’ailleurs sur internet, que c’est “Mobile first“
Ce qui veut dire qu’il faut viser les téléphones mobiles en premier avant de viser l’ordinateur.
Si vous avez un doute, une hésitation entre ce qui est présenté là qui est la version en fait PC et la version qui est là c’est à dire “Mobile“ n’hésitez pas un seul instant et privilégiez donc la prévisualisation téléphone mobile : “Mobile first“

Voilà pour ce bref aperçu de l’éditeur.
Après ici vous avez tous vos outils. Tout ce qui est blocs de base, je vais y revenir, le partage social : c’est pas la peine de vous en servir. Bouton Paypal, je pense pas que vous en ayez déjà et “mes segments“ c’est vos templates. Vos modèles que vous pouvez stocker ici et qui vous serviront de bibliothèques de base.

Alors comment ça marche ?
– Eh bien pour écrire une newsletter, c’est très simple on prend un bloc de texte qu’on glisse là, on met absolument le texte qu’on veut, si vous voulez rajouter une image allez-y, il y en a plein en stock. C’est pas franchement ce que je peux vous recommander si vous êtes tout tout débutant, mais bon pourquoi pas.
Vous avez plein d’images en stock, vous pouvez même télécharger vos propres images depuis votre ordinateur. C’est très simple il suffit d’appuyer ici.
– Évitez peut-être ces dispositions là qui sont un petit peu plus difficiles à gérer.
– Ça pourquoi pas. Ça peut vous faire une petite séparation tout simplement. Et puis vous pouvez mettre aussi des boutons ça aussi ça peut vous êtes très utile il suffit juste de changer le texte ici. Il vous suffit de mettre le lien vers lequel il va aller.
– Remplir à un titre ? C’est à dire que non, vous n’êtes pas obligé. On va faire simple.
– Pour ce qui est du reste de l’éditeur c’est le même quels que soient les éléments, et vous retrouvez bien évidemment des choses que vous connaissez je suppose.

Exemple : Voilà une newsletter typique dont l’objectif est juste d’informer mes contacts que je viens de sortir une nouvelle vidéo qui parle de ceci cela.
C’est pas du haut niveau de copywriting pas besoin pour ce genre de cas. Ici c’est juste une photo, une image quoi, une bannière. Un petit peu de texte, un bouton, une image qui est bien sûr cliquable. Là. Pour l’instant je n’ai pas rempli encore ce champs, mais je le ferai.
Il suffit de cliquez donc sur le petit crochet pour y ajouter son lien.

Ici vous pouvez faire la même chose avec un texte qui devient cliquable, donc on prend le mot on appuie toujours sur le petit crochet et on remplit le lien.
Une fois que vous avez terminé tout ça vous faites un contrôle A, vous sélectionnez toutes les parties texte de votre newsletter et vous allez dans messages textes bruts ici vous faites un “coller“. Vous collez tout ce texte et vous appuyez sur enrouler les longues lignes. Ça va vous permettre de rester dans les marges qui ont été fixées, ça aussi c’est important pour là encore tout ceux qui ont leur navigateur réglé pour ne pas ouvrir les images et aussi pour votre délivrabilité, ça aide bien sûr. Toujours vérifier ici. Un petit message test peut-être avant de passer à l’étape suivante et là vous avez deux possibilités soit de sauvegarder en tant que… alors ce modèle ne sert pas vraiment puisqu’on peut se servir d’une ancienne newsletter pour repartir. Une ancienne newsletter qui a été envoyée (pas dans les brouillons), ça vous permettra de repartir sur un même gabarit.

Donc vous sauvegardez ça, soit en brouillon, soit on passe à l’étape suivante et nous c’est ce qu’on va faire. Etape suivante pour voir ce qui se cache derrière dans toutes ces étapes.
4e étape, on est dans les bénéficiaires donc ceux à qui vous avez envoyé ça. Vous, vous n’avez qu’une seule liste, moi je vais en choisir une toute petite.
Ici vous avez le nombre d’abonnés vous pouvez même sélectionner une personne manuellement si vous avez besoin d’envoyer par ce biais un message.

On passe à la prochaine étape. Et là on va vérifier que tout se passe bien, l’objet du message est il le bon ?
On s’est servi de tel ou tel modèle ok très bien.
Cette newsletter est-elle en html ? Oui c’est important.
Le spam score, a en tenir compte quand même. Ce serait mieux que vous soyez dans les 1, 2 maximum.
Là j’ai 120 personnes de sélectionnées et si j’appuie,  ça envoie cette newsletter.
Là vous avez deux fonctions peut-être à éviter surtout au tout début.
– “Perfect timing“, ça vous calcule en fait la personne à quel moment elle devrait le recevoir pour être sûr de l’ouvrir. Personne par personne. Mais bon avec précautions.
– “Programmé“ ça vous permet de le faire par avance. Voilà, demain matin à 9 heures tout le monde va le recevoir ok très bien. C’est programmé.
–  Et “Envoyer“ ça envoie directement. Quand vous allez appuyer ça va vous laisser une petite durée de réflexion. Allez tiens, on va le faire.
Une petite durée de 60 secondes. Vous avez 60 secondes pour annuler l’envoi si jamais vous avez le moindre doute, la moindre hésitation sur ce coup là.
Hop là ! Moi je vais annuler l’envoi sinon je vais en avoir 120 qui vont prendre un email qui n’est pas très pertinent.
Vous avez des statistiques aussi. Ce sont des statistiques en temps réel, avec une carte du monde qui va vous montrer en temps réel à quel endroit ça arrive, qui est en train d’ouvrir etc.
Bon là ça va pas être possible parce que effectivement j’ai annulé l’envoi ! Mais vous saurez comment faire.
Maintenant que c’est fait votre newsletter doit être enregistrée dans brouillon. Ok elle est ici.

On passe à l’étape supérieure, c’est-à-dire à l’étape autorépondeur GetResponse.
Vous allez voir que ça va très très vite maintenant qu’on a fait le plus dur.

➤ Comment fonctionne un autorépondeur sur GetResponse

Autorépondeur ! Alors vous devriez avoir une page vierge.
Moi je vous ai choisi un endroit, une liste dans laquelle en fait je ne fais que du stock.
En clair,  je ne me suis jamais servi de cette liste pour envoyer un autorépondeur. Donc j’ai tout un tas de séquences de mails qui sont stockées.Ici je vous conseille d’appuyer sur ce petit bouton là parce que ce sera beaucoup plus clair à mon avis visuellement.

Comment ça marche . Quel est le principe d’un autorépondeur sur GetResponse ?
C’est simple : c’est juste une suite de newsletters ou de mails qui sont programmés dans les jours à venir.
Que vous soyez par exemple le 1er janvier 1983 où le 14 février 2012, au moment précis où la personne entrera son contact eh bien elle recevra, hop, ce mail là au jour 0. Vingt-quatre heures après, elle recevra celui ci, 48 heures celui là,  etc.

Voilà le principe d’une suite de séquences de mails dans un autorépondeur.
Ici au cinquième jour il a même deux. Un à 9 heures et à 18 heures par exemple. Voilà comment est ce que vous pouvez programmer ce genre de choses. C’est un exemple de séquence de mails.

Alors comment est-ce qu’on crée un mail  dans son autorépondeur GetResponse ?
C’est très simple vous appuyez tout simplement sur le jour. Et là on va faire exactement la même chose !
Là c’est un nom qui est à mettre pour votre référence seulement. Vous voyez que c’est bien programmé au jour 6.
C’est bien au moment de l’inscription, dès qu’il a rentré… donc (parce qu’il y a d’autres possibilités) dès qu’il a rentré son contact qu’il va recevoir tout de suite cet email.
Vous pouvez le créer depuis zéro ou choisir un message parmi les templates que je vous ai montré au début.
Vous en faites en une fois pour toutes ça vous servira ! Donc vous enregistrez etc. Vous avancez tel qu’on l’a fait tout à l’heure.

Je vais juste vous montrer quand même avant un modèle type (même si c’est un ancien et qui mériterait certainement d’être retravaillé) pour avoir l’aperçu il faut absolument qu’il soit activé donc “activé“.
On fait “aperçu“. Vous avez effectivement l’objet qui est très important.
Ici la bannière c’est juste une photo. Un petit peu de texte avec très important toujours des listes à puces il y en a là aussi. Ça c’est à puce fait manuellement. Et tout ça, clarifie le message. Un bouton pour appuyer évidemment. Et voilà on a fait le tour. Après, c’est plus du travail de copywriting qu’il faudrait faire, c’est pas vraiment encore une fois l’objet de cette vidéo. Voilà pour un exemple type.
C’est tout simple, il vous suffit donc d’écrire des newsletters les unes à la suite des autres dans les jours, et ben voilà petit à petit la personne recevra sa séquence d’auto répondeur grâce à GetResponse.
Maintenant ce qu’il faut faire aussi c’est bien évidemment relier GetResponse à votre page de capture et à votre liste, plus particulièrement, et à cet autorépondeur. en particulier.
Eh bien c’est ce qu’on va faire ! bah tout de suite…

➤ Comment utiliser une API pour relier sa page de capture à l’autorépondeur GetResponse

Et pour relier c’est tout simple en fait, on va se servir d’une API et le code API se trouve ici.
Vous cliquez dessus et vous allez vous retrouver dans API ici avec une suite de chiffres et de lettres qui ne veulent absolument rien dire ! On fait juste copié voilà l’API est copiée et ensuite il suffira de le coller dans votre page de capture. On voit ça.

L’exemple qu’on va prendre, c’est en partant de ClickFunnels mais ça fonctionne évidemment absolument de la même manière pour tous les sites quels qu’ils soient. L’ idée c’est de d’abord relier votre site à GetResponse.
Pourquoi ClickFunnels ? Parce que c’est juste le top.  On pourra pas trouver mieux.
Si jamais vous voulez monter d’un niveau, eh bien je vous propose mon lien d’affiliation ClickFunnels.
Pages de vente, pages de capture, vous avez absolument tout ce qu’il faut. Espace membre aussi et encore bien d’autres choses.

Bref, voici donc une page de capture typique.
Je vous ai pris un template extrêmement simple en deux étapes.
Ce sont des tunnels qui marchent de haut en bas avec les diverses étapes qui s’accumulent.
Là il y a juste deux étapes. La première page de capture et la dernière, derrière juste derrière, c’est une page de remerciement.
Alors comment est-ce qu’on relie GetResponse et la page de capture ClickFunnels ? Eh bien on va tout simplement dans “Account“ on va dans “Intégration“ et là vous allez voir que mon Getresponse est déjà relié. Mais il suffit d’aller sur “Edit“ et de rajouter nos petits chiffres le code API, la clé API que vous avez.
On copie, on valide et ça y est les deux sont reliés.

Mais c’est pas tout. Il faut aussi relier la page de capture bien évidemment. Et pour votre site c’est exactement pareil, il doit y avoir un endroit générique sur lequel vous allez devoir coller cet API.
Dans la page de capture, vous allez tout simplement faire “Edit Page“ vous allez donc trouver l’endroit où vous allez pouvoir intégrer votre liste.
Donc : “Intégration“. On choisit ici notre GetResponse. Ici, on choisit sa campagne, la liste qui est concernée, en l’occurrence la nôtre c’est jeandupontmarketing.
Là, ça y est, c’est connecté !
Effectivement quand on revient ici nous sommes avec la petite coche verte qui montre que c’est connecté.
Ce sera exactement pareil pour votre site.
Voilà et c’est d’une simplicité quand même cette histoire-là !

Autorépondeur, newsletter, relié à une page de capture. On est pas mal là quand même hein ?
Et si vous voulez aller un petit peu plus loin : le cadeau offert du moment !
J’espère vous avoir un petit peu aiguillé dans cette botte de foin

Laisser un commentaire

webinaire agence webmarketing

Profitez maintenant du meilleur Webinaire composé des secrets et stratégies que personne ne vous dévoilera, rejoignez maintenant plus de 24.500 entreprises qui ont profité des secrets.

Partagez cet article avec vos amis

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin