Générer plus de 1000€ par mois avec un business en ligne

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

MULTIPLIEZ VOTRE NOMBRE D’ABONNÉS AVEC CES ASTUCES

Multipliez votre nombre d'abonnés

Passer outre le fait qu’avoir mis en place un système de newsletter sur son blog est une excellente chose, pour garder une partie de ses visiteurs et créer une relation de confiance, je vais vous présenter à travers cet article quelles sont les solutions et les astuces qui marchent pour capter un maximum d’abonnés ciblés.

Pour ceux qui ont déjà lancé un système de newsletter sur leur blog sans stratégie et sans s’être mis à la place du visiteur, les résultats n’ont pas dû être concluants. Si vous êtes dans ce cas, lisez ce qui suit.

Le principe, pour acquérir un grand nombre d’abonnés à sa newsletter, est très similaire à celui pour booster son nombre de partages sociaux, il vous faut :

  • Un blog de très bonne qualité
    • Des articles passionnants, uniques, qui répondent aux problèmes des lecteurs
    • Un joli design avec une interface user-friendly
    • Il faut inspirer la confiance, la proximité, la sympathie
  • Mettre les moyens en œuvre pour encourager vos lecteurs de s’inscrire
    • Faut-il offrir quelque chose ?
    • Où placer ses Call-to-Action et sous quelle forme ?
    • Pourquoi vous devez faire de l’A/B Testing
    • Quels plugins utiliser ?

Rédigez des articles remarquables et démarquez-vous

Personne n’a envie de s’inscrire à une newsletter dont le site propose un contenu médiocre. C’est pourquoi, il convient de s’appliquer et de donner le meilleur de soi-même pour que vos lecteurs se souviennent de vous et reviennent régulièrement. Seulement ces derniers seront ouverts à s’inscrire à votre newsletter…  si vous leur donnez de bons arguments. Pour savoir comment rédiger un bon article, cliquez ici.

Cela ne sera évidemment pas suffisant pour capter un nombre satisfaisant d’abonnés, il faudra aller plus loin !

Offrez quelque chose à vos lecteurs

Méthode très populaire depuis plusieurs années et largement utilisée sur des blogs dédiés au webmarketing, offrir un cadeau contre un abonnement à sa newsletter marche encore très bien aujourd’hui.

Mais que peut-on offrir à ses lecteurs ? Cela peut être un guide, une série de vidéos, une étude de cas, des rapports… tout ce qui pourrait intéresser le plus votre audience. Il convient d’offrir quelque chose de valeur, un produit soigné et à haute valeur ajoutée, dont vos abonnés se souviendront. Car si ce n’est pas la cas, ils se sentiront trahis et ils n’hésiteront pas à le faire savoir, en commençant par se désinscrire de la newsletter.

Comme vous avez dû le constater, j’offre sur le blog un guide dédié à la délégation de tâches en ligne, et je peux vous confirmer qu’il s’agit d’un excellent levier pour capter de nouveaux abonnés tous les jours. Si vous ne l’avez pas encore ouvert, alors ne perdez plus une minute !

Où placer vos CTA ? Sous quelles formes ?

Le CTA (Call-to-Action) est un élément qui fait passer à l’action. Dans notre cas, c’est l’élément qui fera que votre lecteur s’inscrit à votre newsletter. L’emplacement, la forme, les mots et les couleurs employés pour vos CTA font toute la différence, chaque détail compte.

Le CTA peut prendre de nombreuses formes, vous pourrez vous faire une bonne idée en consultant cet article en anglais qui en présente 8 types. Pour l’emplacement, on retrouve souvent les CTA en fin d’article et en sidebar, et parfois sous forme de pop-up, au milieu d’un contenu, en header…

20 CONSEILS AVISÉS DES CHOSES À FAIRE ET À ÉVITER POUR CRÉER DE BONS CTA :

1. Pas de bouton “Valider”

Bannissez les termes techniques (valider, s’inscrire, etc) de vos boutons, et préférez-leur des verbes d’action, qui évoquent la valeur ajoutée pour le visiteur (télécharger le guide, recevoir les vidéos, etc).

2. Ne cachez pas vos CTAs

Placez-les là où les yeux des visiteurs vont le plus, au dessus de la ligne de flottaison. Pour ma part je nuancerais ce conseil: il faut quand même en dire suffisamment au lecteur avant de lui demander d’agir.

Et par ailleurs les études montrent que le gros des abandons de pages se fait au début, dès les premières secondes, ensuite les lecteurs intéressés font défiler la page. Vous ne perdrez donc pas beaucoup de vues en plaçant votre appel à l’action un peu plus bas.

3. Changez de couleurs pour vos CTAs

Utilisez des couleurs vives et qui contrastent avec tout le reste.

4. Ne soyez pas discret

Vos appels à l’action doivent se voir. N’hésitez donc pas à les faire bien grands et bien voyants.

5. Ne faites pas de CTA plat

Vos boutons doivent avoir l’air cliquables. Donnez-leur du volume avec des effets de reflet ou d’ombrage, ou encore un biseautage. Vous pouvez également les faire changer en fonction de leur état (quand le curseur passe dessus, et quand ils sont cliqués).

6. N’utilisez pas vos CTAs à mauvais escient

Vos appels à l’action doivent être alignés sur ce qui intéresse vos visiteurs, et sur ce dont ils ont besoin. Quelqu’un qui arrive sur une landing page et visite votre site pour la première fois n’a probablement pas encore envie de vous acheter quelque chose.

Et inversement, si quelqu’un vient de vous passer commande il y a probablement mieux à faire que lui proposer votre newsletter, comme s’il venait de débarquer.

7. Soyez concis

Vos appels à l’action doivent être clairs, simples, et débarrassés de tout verbiage inutile.

8. Soyez percutant

N’employez pas de mots vagues ou peu dynamiques. Vos textes doivent convaincre et appeler à l’action (étonnant, n’est-ce pas ?), vous devez donc être explicite sur la valeur que vous proposez au lecteur.

9. Ne survendez pas

Ce point est très important. Vous devez mettre en avant toute la valeur que vous proposez, mais ne promettez pas la lune juste pour obtenir des conversions. Le lecteur doit espérer ce que vous allez lui donner, ni plus, ni moins.

10. Soyez cohérent

Votre CTA doit orienter le visiteur vers une page dédiée (page d’inscription, page de vente, etc) qui doit impérativement reprendre le vocabulaire que vous avez utilisé auparavant.

Pas plus tard qu’hier j’ai encore vu un site qui ne respectait pas ces deux points. Il incitait les visiteurs à s’inscrire à des évènements, sans leur mettre de lien vers le formulaire d’inscription. Pire, le formulaire en question ne parlait plus d’évènement, mais de créer son compte sur le site!

J’ai du demander au propriétaire du site si c’était bien ce formulaire que les gens étaient censés remplir, et comme vous pouvez l’imaginer personne ne s’était inscrit.

Ne faites pas cette erreur, et ne négligez pas non plus ce qui se passe après l’action: une page de remerciements écrite à la va-vite (ou pire, rien du tout) donne l’impression que maintenant que vous avez eu ce que vous vouliez votre visiteur ne vous intéresse plus.

11. Trop de CTA tue le CTA

Ne mettez qu’un seul CTA principal par page, et éventuellement un CTA secondaire.

12. Inspirez confiance

Utilisez des données chiffrées (enquêtes, évaluations, etc) ou des témoignages de clients pour prouver ce que vous avancez.

13. Mettez vos CTAs en avant

Incitez vos prospects à agir chaque fois que vous interagissez avec eux: sur les pages de votre site mais aussi sur les réseaux sociaux, dans vos emailings, dans vos pages de remerciement, etc.

14. Ne gardez pas les mêmes CTAs trop longtemps

Dans ce domaine du web marketing comme dans beaucoup d’autres, vous devez tester et essayer d’améliorer ce que vous faites en permanence. Testez en permanence votre design, vos textes et le placement de vos appels à l’action pour savoir ce qui marche le mieux.

15. N’oubliez pas le SEO

Optimisez vos textes, mais aussi vos images grâce à l’attribut ALT.

16. Évitez le Flash et les animations compliquées

Pensez aussi aux appareils mobiles et à leurs écrans divers et variés.

17. Ne pensez pas qu’à votre marketing

Prenez soin d’offrir à vos prospects des choses de valeur en échange de leur engagement. Développer votre relation avec eux est tout aussi (et même plus) important que récupérer leurs coordonnées, ou obtenir un rendez-vous avec eux.

18. Ne montrez pas le même CTA à tout le monde

Le webmarketing marche s’il est personnalisé. Utilisez du contenu dynamique, en fonction des prospects à qui vous vous adressez.

Vous pouvez les segmenter suivant les pages qu’ils visitent, l’endroit d’où il proviennent (réseaux sociaux, site référent, SEO, etc), la mailing liste à laquelle ils se sont inscrits, les messages qu’ils ont choisis de recevoir, et sur de nombreux autres critères.

19. Un CTA a besoin d’espace

Ne placez pas vos appels à l’action dans de petits espaces, au milieu de votre contenu, pour mettre un maximum de choses sur une seule page. Laissez au contraire un maximum d’espace vide autour d’eux, pour qu’ils ressortent bien, quitte a mettre moins de contenu sur chaque page.

20. Ne vous torturez pas avec le design

Ce qui fait réellement passer à l’action, c’est le texte. Celui qui est autour du bouton, et celui qui est dessus. Pour le reste, tant que le CTA est bien voyant et pas trop brouillon tout va bien.

POURQUOI VOUS DEVEZ FAIRE DE L’A/B TESTING :

Comme j’aime à le rappeler, l’A/B Testing est essentiel, je dirais même indispensable pour aller toujours plus loin. En utilisant un outil d’A/B Testing, vous pourrez constamment optimiser vos CTA et améliorer ainsi vos taux de conversion.

Quels outils et plugins utiliser ?

Pour se faciliter la vie (et comme on n’aime pas se casser la tête), il y a fort heureusement pour nous des plugins et des outils qui nous aident considérablement à mettre en avant les arguments pour capter toujours plus de mails, les voici :

THRIVE LEADS

Il s’agit de mon plugin favori pour capter des emails et convertir. En plus d’être extrêmement complet, il est facile à prendre en main, les options de ciblage sont nombreuses et il permet de réaliser des tests A/B. A ce prix là (67$), difficile de faire mieux !

Laisser un commentaire

webinaire agence webmarketing

Profitez maintenant du meilleur Webinaire composé des secrets et stratégies que personne ne vous dévoilera, rejoignez maintenant plus de 24.500 entreprises qui ont profité des secrets.

Partagez cet article avec vos amis

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin